Bénévoles
Intériale
Témoignage

Réseau des bénévoles : rencontre avec Philippe Bernard

02/12/2021 - 4 minutes de lecture
Dans le cadre de la journée mondiale du bénévolat, le 5 décembre 2021, INTÉRIALE met à l’honneur le témoignage de quatre bénévoles de l’Association Nationale des Bénévoles de la mutuelle (ANBI), qui s’investissent au quotidien auprès de leurs paires et expriment ici leur profond attachement aux valeurs mutualistes. Rencontre avec Philippe BERNARD, fonctionnaire de police au commissariat de Chatenay-Malabry (92), bénévole et délégué titulaire de l’Assemblée Générale d’INTÉRIALE.

Le monde mutualiste a des vertus indéniables car l’humain est au cœur des préoccupations. Je ne parlerais pas de philanthropie mais, à bien y réfléchir, on s’en rapproche.

Philippe – Bénévole de la mutuelle

Depuis combien de temps faites-vous partie de la famille mutualiste ? Combien d’années d’investissement au service d’INTÉRIALE et de vos collègues ?

 

Voilà 23 ans que je suis à la fois adhérent de la mutuelle et délégué. J’ai choisi cette fonction pour deux raisons : d’une part, pour découvrir le monde mutualiste et, d’autre part, pour aider les adhérents sur le « terrain », au sein des divers commissariats où j’ai exercé. Jeune délégué MMI (Mutuelle du Ministère de l’Intérieur) avant de rejoindre INTÉRIALE, j’ai suivi au fil des ans diverses formations. Celles-ci m’ont permis d’élargir mes connaissances et de rester au fait d’une matière en perpétuelle évolution.

 

 

Pourquoi avoir choisi de devenir bénévole de la mutuelle INTÉRIALE ?

 

Je pense bien évidemment à la santé, à la prévoyance, au niveau de protection de chaque adhérent, estimé au plus près de ses besoins et de ses attentes légitimes.
J’ai toujours foi dans cette mission. Le monde mutualiste a des vertus indéniables car l’humain est au cœur des préoccupations. Je ne parlerais pas de philanthropie mais, à bien y réfléchir, on s’en rapproche. Or, dans le monde actuel, je suis heureux, plus que jamais, d’appartenir à ce courant de pensées.

 

 

En quoi consiste votre rôle de bénévole auprès de vos collègues ?

 

Bien que mon rôle ait évolué au fil des décennies avec les restructurations et l’arrivée dans les commissariats de équipes opérationnelles d’INTERIALE, je conserve toujours cet espace d’échange et de conseil avec nos adhérents, à qui j’essaie d’apporter des réponses.
Je pense en toute humilité que cela répond à un besoin de nos adhérents, qui aiment avoir un interlocuteur de proximité au quotidien.

 

Quels sont les conseils que vous prodigueriez auprès d’un adhérent souhaitant rejoindre le réseau bénévole d’INTÉRIALE ? Comment l’accompagneriez-vous dans cette démarche ?

 

Il ne me reste que quelques années à travailler au sein de l’institution de la Police, alors j’encourage les jeunes recrues à rejoindre le monde mutualiste pour les valeurs que je vous ai citées.
Quoi de plus noble que de vouloir aider ses camarades, les conseiller, mais aussi les rassurer lorsque l’adhérent traverse des épreuves douloureuses qui le concernent ou concernent ses proches.

 

Contacter l’ANBI
En savoir plus sur l’ANBI