Bénévoles
Intériale
Témoignage

Réseau des bénévoles : témoignage d'une femme engagée

08/03/2021 - 4 minutes de lecture
Dans le numéro du Mag' INTÉRIALE de février-mars, vous pouvez retrouver un article consacré à notre large réseau de bénévoles militants présents sur le terrain. En complément, nous vous proposons de découvrir l'interview de Dominique Dézécot, une bénévole très investie, en activité à la Préfecture de la Sarthe, en qualité d’adjointe au chef du service Accueil, Courrier Standard.

Je renseigne, j’oriente, j’aide. Je présente la mutuelle aux nouveaux arrivants…

Dominique – Bénévole de la mutuelle

Depuis combien de temps faites-vous partie de la famille mutualiste ? Combien d’années d’investissement au service d’INTÉRIALE et de vos collègues ?

 

Je suis adhérente mutualiste depuis que je suis arrivée à la préfecture du Mans en 1989. À l’époque, c’était la Mutuelle Générale des Préfectures et de l’Administration Territoriale (MGPAT), avant de devenir INTÉRIALE en 2008. C’est en 2015 que je suis devenue bénévole en adhérant à l’Association Nationale des Bénévoles d’INTÉRIALE (ANBI).

 

 

Pourquoi avoir choisi de devenir bénévole de la mutuelle INTÉRIALE ?

 

Tout d’abord, pour conserver un service de proximité en succédant à ma collègue partie en retraite. Il était indispensable, pour moi, de conserver un interlocuteur en préfecture pour permettre aux actifs comme aux retraités d’avoir une réponse à leurs demandes. De plus, le bénévolat fait partie de mon ADN. En effet, je suis engagée dans le milieu associatif depuis mon adolescence. C’était donc pour moi une évidence de m’investir au sein de ma mutuelle !

 

 

En quoi consiste votre rôle de bénévole auprès de vos collègues ?

 

Je renseigne, j’oriente, j’aide… J’explique, par exemple, à nos adhérents comment déposer une facture sur leur espace adhérents. Je présente la mutuelle aux nouveaux arrivants en leur communiquant notamment les coordonnées de notre conseillère.. Je précise que je n’ai aucune compétence pour proposer un contrat, car c’est le rôle de la conseillère.

 

Je relaie également auprès de mes collègues les évolutions en matière d’offres, de services, d’action sociale, comme l’indemnisation de la journée de carence ou les modalités de remboursement des masques chirurgicaux dans le cadre de la pandémie. Pour cela, j’utilise la messagerie, les panneaux d’affichage, ou encore l’intranet de la préfecture.

 

Enfin, je viens en soutien à notre conseillère INTÉRIALE dans l’organisation de ses permanences, tant dans l’aspect communication que logistique (bureau, stationnement, etc.).

 

 

Quels sont les conseils que vous prodigueriez auprès d’un adhérent souhaitant rejoindre le réseau bénévole d’INTÉRIALE ? Comment l’accompagneriez-vous dans cette démarche ?

 

Je dirais simplement qu’il suffit de vouloir aider les autres. À partir de là, avec les outils qui sont mis à notre disposition en tant que bénévole (un intranet dédié, des formations e-learning pour acquérir des connaissances mutualistes, des réunions/ rencontres avec les responsables du réseau bénévole d’INTÉRIALE, nos conseillers,…), on arrive toujours à apporter une réponse à nos collègues.

 

Contacter l’ANBI
En savoir plus sur l’ANBI