1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Tabagisme passif : les artères des enfants trinquent

Tabagisme passif : les artères des enfants trinquent

Tabagisme passif : les artères des enfants trinquent

Encore une nouvelle étude qui pointe du doigt les méfaits du tabagisme passif chez les plus jeunes. Selon un travail mené en Australie et en Finlande, l’exposition à la fumée des autres provoquerait des dommages irréversibles au niveau des artères des enfants.


Deux études, l’une menée en Australie, l’autre en Finlande ont porté sur la santé vasculaire d’enfants vivant avec des parents fumeurs et non-fumeurs. Une fois arrivés à l’âge adulte, tous ont subi un examen qui consistait à mesurer l’épaisseur de leurs artères.

Résultats, le fait de vivre avec deux parents fumeurs provoque des dommages au niveau de la structure des artères. Les auteurs estiment ainsi que les enfants soumis à la fumée parentale voient leur risque d’être victime d’un infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral à l’âge adulte, très augmenté.

Moins de risque avec un seul parent fumeur ?

Les artères des adultes qui, pendant leur enfance, ont été exposés au tabagisme passif sont en moyenne plus vieilles de 3 ans par rapport aux enfants de non-fumeurs. Selon le Dr Seana Gall de l’Université de Tasmanie, en Australie, « Les parents devraient arrêter de fumer, pour leur santé bien sûr mais aussi pour celle de leur enfant ».

Les dégâts semblent moindres si un seul des deux parents fume. Pour Gall l’explication tient à la différence de comportements lorsque le fumeur est seul. « Il est fort probable que ce dernier s’isole en dehors de son domicile, ce qui fort logiquement réduit l’exposition des enfants à la fumée de tabac. »

 

Source : European Society of Cardiology, 4 mars 2014 – Destination Sante – Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Retour
Nous contacter
Nous suivre