1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Comment faire bouger mon enfant, quel sport choisir ?

Comment faire bouger mon enfant, quel sport choisir ?

Comment faire bouger mon enfant, quel sport choisir ?
Les bénéfices de l’activité physique ne sont plus à démontrer. Chez l’enfant, pratiquer une activité sportive permet de développer de nouvelles compétences, de participer à son éveil sur le plan moteur et intellectuel (techniques liées au sport) mais également de canaliser son énergie. C’est l’occasion de relever de nouveaux défis pour votre enfant. Il est important d’adapter le sport à son âge.

Montrez l’exemple


Si vous pratiquez un sport vous-même de façon régulière, votre enfant suivra plus facilement votre exemple. Si vous avez une passion sportive, vous pouvez essayer de la lui transmettre, mais votre enfant peut se tourner vers une autre discipline, n’en soyez pas vexé(e) : il sera intéressé par une activité qui l’attire. Pensez à lui transmettre de bons réflexes et bonnes pratiques : marcher régulièrement (des petites courses si possible, promenade, aller à l’école à pied…), jouer au ballon avec lui, utiliser le vélo comme mode de déplacement et pourquoi ne pas aller régulièrement ensemble à la piscine ?
Toutes ces habitudes feront que votre enfant sera familiarisé avec l’activité physique et il aura d‘autant plus envie d’en pratiquer une.

Instaurez une régularité dans la pratique sportive

Il est important d’avoir une régularité dans la pratique de l’activité physique. Cela permet de se fixer des objectifs à atteindre et se projeter dans le temps (ex : « il faudrait que j’arrive à faire une galipette arrière avant la fin de l’année »). La pratique en club est la meilleure façon d’instaurer cette régularité : les horaires sont généralement fixes. Pensez à privilégier un club proche de chez vous pour faciliter l’aller-retour pour amener et chercher votre enfant.

Pourquoi ne pas pratiquer un sport avec votre enfant ?

Le sport peut être un moment de partage entre les enfants et les parents. Il existe des cours/séances de sports ouvertes aux parents et aux enfants ! (escalade, karaté, judo, danse, yoga, gymnastique, natation…). Cela permet d’avoir un moment privilégié avec votre enfant mais aussi de le rassurer ou même vous rassurer…. C’est un excellent moyen aussi de rythmer votre semaine.

Laissez votre enfant choisir un sport…

Bien que vous puissiez l’orienter, le conseiller, ou même lui interdire certains sports (sports non adaptés à son âge, ou à une pathologie par exemple), votre enfant doit être relativement libre dans le choix d’une activité physique. Il est tout à fait normal que votre enfant ait envie d’essayer plusieurs disciplines, à vous de le limiter un peu en lui demandant de finir au moins ce qu’il a commencé (par exemple terminer le trimestre) afin qu’il puisse réellement se faire une idée sur la discipline qu’il essaye.
Ne vous stoppez pas non plus à des clivages sports « de garçons » et de « filles », la plupart des sports sont mixtes.

Adaptez le sport à son âge

Pour les tout-petits

Il existe de plus en plus de cours de « bébés-nageurs » qui permettent de passer un moment agréable et de complicité avec votre enfant, tout en le familiarisant avec le milieu aquatique (dès 4 mois).
A partir de 2 ans, des cours de baby gym sont proposés dans certaines structures, cela participe à l’éveil et au développement de la motricité des jeunes enfants.

Pour les petits (5-8 ans)

De nombreuses structures proposent des cours adaptés aux plus jeunes sous le nom de « baby »-nom de la discipline ( par exemple baby-do pour le judo pour les plus petits) à ne pas confondre avec les activités pour les « bébés », ce sont plus des activités d’éveil et d’initiation pour les plus jeunes.
Privilégiez sinon des activités faisant travailler l’équilibre, l’attention et la coordination telle que la danse, la gymnastique,  l’équitation, le basket-ball, le judo, la natation…

Pour les moyens (8-10 ans)

Privilégiez les sports collectifs (football, basket-ball, hand-ball, rugby) ou des sports individuels de coordination (tennis, judo, karaté, initiation à l’athlétisme)…

Pour les plus grands (10 ans et plus)

 Votre enfant peut se tourner vers des sports d’endurance (athlétisme, course à pied, tennis, cyclisme…)

Faut-il que mon enfant fasse des compétitions ?

Les parents rêvent souvent de voir leur enfant briller dans une discipline, être sur un podium, mais pourtant il n’est pas recommandé de commencer la compétition à très haut niveau dès le plus jeune âge.
Des mini tournois peuvent être organisés au sein des clubs, avec des enjeux mineurs. Ils sont assez bien adaptés pour que votre enfant puisse se confronter aux autres enfants sans que la pression ne soit trop grande.
Pour commencer la compétition, il faut une certaine maturité et maîtrise du sport qui vers 10-11 ans commence à bien se développer.

Quelques limites néanmoins

Durant sa croissance, les articulations et les os de votre enfant sont plus fragiles, il arrive qu’il puisse se blesser, c’est pourquoi il ne faut pas que la pratique sportive à ce moment soit trop violente.

Une pratique trop intensive du sport, qui fatiguerait sur le long terme, n’est pas bénéfique pour votre enfant. Les conséquences peuvent être des baisses de résultats scolaires, une grande fatigue, un risque de blessure accru.

Source : mangerbouger.fr – INPES

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre