santé
SIDA
VIH

Qu’est-ce-que le VIH et le SIDA ?

22/12/2020 - 5 minutes de lecture
Depuis les années 80, nous parlons de la maladie du SIDA et du VIH, mais qu’est-ce que nous savons vraiment de cette pathologie ? 37,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde dont 173 000 personnes en France. On s’interroge beaucoup quant aux modes de transmission et de fausses idées circulent … Bref comment savoir le vrai, du faux ? INTERIALE fait le point et vous apporte des éléments de réponse.

VIH et le SIDA

 

Le VIH, ou Virus de l’Immunodéficience Humaine, est un virus qui atteint le système immunitaire, c’est-à-dire les défenses naturelles du corps contre la maladie.
S’il n’est pas traité, de graves maladies peuvent survenir. Des infections normalement anodines, comme une grippe ou une bronchite, peuvent s’aggraver, devenir très difficiles à traiter ou même entraîner le décès. De plus, le risque de cancer est aussi accru.

Il existe plusieurs phases d’évolution du virus VIH dans notre corps. Le SIDA est le stade terminal de cette évolution, lorsque  les conséquences du virus (VIH) arrivent au point où le corps ne peut plus se défendre contre ces autres maladies anodines.

 

Le SIDA est donc une maladie grave causée par le VIH, qui veut dire :

  • Syndrome (ensemble de signes qui caractérisent une maladie),
  • Immuno Déficience (les défenses de l’organisme sont affaiblies),
  • Acquise (rencontrée au cours de la vie)

Le virus du VIH ne se guérit pas.
Mais des traitements existent pour limiter l’évolution de cette maladie.

C’est un virus transmissible mais pas contagieux (contrairement à des virus tels que la COVID19 ou le virus de la grippe).
C’est-à-dire que la virus peut passer d’une personne infectée à une personne non infectée ( cf infographie de propagation ci-dessous), mais pas être transmise par contact direct ou indirect (exemple : par le toucher, ou par la toux…)
On dit qu’une personne ayant ce virus est séropositive et une personne ne l’ayant pas est séronégative.

 

 

Prévenir le VIH

Le mot d’ordre : la prévention ! Pour cela, il existe des gestes simples pour ne pas attraper ce virus d’une autre personne contaminée et les dépistages sont simples et gratuits !

 

Pour les personnes séronégatives, non porteuses du VIH, il faut :

  • Utiliser des préservatifs pour tous les rapports sexuels quel qu’en soit le type (vaginaux, anaux, oraux).
  • Ne pas échanger les accessoires sexuels ;
  • Pour les utilisateurs de drogues injectables, ne pas partager les seringues ni le matériel d’injection.
  • Pour les personnes seropositives
  • Préservatifs
  • Informer son partenaire…..
  • Il faut parler du PREP même si on a un article car sinon on n’est pas à la page

 

Comment s’avoir si nous sommes porteurs du VIH ? 

  • TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostic) : il permet de dépister rapidement le VIH avec une simple goutte de sang prélevée au bout du doigt. Au bout de 30 minutes, vous avez le résultat. Il est fiable 3 mois après le risque d’infection. Où le faire ? Dans les centres de dépistages (CeGIDD) ou chez certaines associations travaillant avec un public spécifique ( homosexuel, bisexuel, migrant, toxicomane, travailleur du sexe..). Annuaire d’orientation (cliquer ici)
  • Rendez-vous dans les laboratoires au coin de votre rue ! Il est possible de faire un test avec une ordonnance médicale dans n’importe quel laboratoire. Ce test est pris en charge à 100% par l’assurance maladie.

 

Des traitements existent !

La multithérapie est une thérapie antirétroviral, consiste à associer deux ou trois médicaments antirétroviraux (ARV), voire plus (si 3 médicaments on appelle cela la trithérapie, 4 médicaments c’est la quadrithérapie etc…). Cette thérapie ne guérit pas l’infection, mais permet de bloquer la réplication du virus, empêchant la phase sida de se développer et permet au système immunitaire de se renforcer.
Le traitement doit donc être poursuivi à vie pour contrôler durablement l’infection.

 

Les professionnels de santé ou associations pour en savoir plus ?

 

Les médecins généralistes. Ils sont indispensables si vous pensez avoir eu un risque et ils peuvent vous prescrire une ordonnance pour que vous puissiez faire un test dans un laboratoire ou vous orientez vers les professionnels spécialisés selon vos besoins.

Le numéro de Sida Info Service : des questions concernant le sida ? Vous pouvez appeler ce numéro.
L’appel est anonyme, gratuit et confidentiel.