1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Prenez soin de vos pieds!

Prenez soin de vos pieds!

Prenez soin de vos pieds!

Depuis 2003, l’Union Française pour la santé du pied (UFSP) organise chaque année une journée nationale dédiée à nos pieds. Ses objectifs ? Dépister pour établir des diagnostics sur l’état de santé de nos pieds et proposer des conseils de prévention. Et vos pieds ? En prenez-vous suffisamment soin ? Intériale vous donne des conseils pour mieux bichonner vos petits petons.

Pourquoi est-il important d’avoir une bonne hygiène des pieds ?

Nous maltraitons souvent nos pieds mais que ferions-nous sans eux ? Les pieds sont l’une des parties du corps les plus enfermées. Couplés à un manque d’hygiène, des problèmes dermatologiques peuvent apparaître : mycose, mauvaises odeurs…

Voici quelques conseils pour limiter les désagréments :

  • Lavez au savon, rincez et séchez soigneusement vos pieds avec une serviette en éponge propre, après chaque douche quotidienne, surtout entre vos orteils.
  • Talquez vos pieds pour prévenir l’humidité (lors d’une période de forte chaleur ou avant la pratique d’une activité physique par exemple).
  • Privilégiez les chaussettes en coton plutôt que les matières synthétiques qui ne laissent pas respirer la peau.
    Optez pour un produit antitranspirant spécifique pour les transpirations abondantes.

Attention aux petits maux des pieds

  • Les mycoses : Il s’agit d’une affection dermatologique entraînée par le développement d’un champignon microscopique de la peau. Les mycoses se développent dans les environnements chauds et humides (chaussures pas assez aérées par exemple) et aiment tout particulièrement se loger entre nos orteils. Pas de panique, cette affection, certes gênante, se soigne très facilement. Il suffit de vous rendre chez votre dermatologue (ou médecin traitant) qui vous prescrira un traitement local à appliquer (crèmes antimycosiques). Attention cependant aux récidives ! Vous pourrez prévenir toute rechute par le poudrage de vos chaussures avec un antimycosique et une hygiène rigoureuse des pieds.
  • Les durillons et cors : ils se caractérisent par l’apparition d’une couche cornée appelée également hyperkératose. Lorsque cette couche apparaît sur les orteils, on parle de « cors », tandis que des épaississements plus larges situés au niveau de la voûte plantaire s’appellent durillons. Les cors et les durillons sont dus aux frottements subis par vos pieds soit à cause de chaussures inadaptées soit à cause d’une déformation des pieds. A terme, ces anomalies deviennent douloureuses car elles appuient sur les tissus sous-jacents qui comprennent des terminaisons nerveuses. Pour les éliminer, des pansements et des crèmes antidurillons représentent une solution efficace. Si le problème persiste, prenez rendez-vous chez votre podologue qui vous prodiguera un soin adapté. Pour prévenir les cors et les durillons, appliquez régulièrement une crème hydratante sur vos pieds et éviter les chaussures trop serrées ou de forme inadaptée.

Idée reçue ! Poncez vos pieds pour vous débarrasser de vos cors et de vos durillons est une mauvaise idée. En effet, l’action de poncer va créer davantage de corne sur l’épiderme ! Alors oubliez vos pierres ponces et râpes à pieds. De plus, poncer trop souvent vos pieds peut conduire à l’apparition de micro-lésions risquant de s’infecter.

  • Ongles incarnés : un ongle incarné est provoqué par un fragment d’ongle qui pénètre dans la chair et conduit à une inflammation et des douleurs. Le traitement de l’ongle incarné peut aller jusqu’à l’intervention chirurgicale. La coupe des ongles régulière est primordiale pour éviter cette anomalie. Evitez de couper vos ongles de pied trop courts et dans les coins. Au contraire, coupez vos ongles le plus droit possible et limez-les légèrement sur les côtés.

En 2017, l’enquête menée par l’observatoire national de la santé démontre que 57 % des français ressentent des douleurs au niveau des pieds contre 68% en 2011.

L’importance du choix de nos chaussures

Vous l’aurez compris, le choix des chaussures reste primordial pour éviter les maux de pieds ! Privilégiez donc les critères suivants lors de vos futurs achats :

  • Choisissez des modèles adaptés à la forme et à la largeur de vos pieds. Achetez vos chaussures de préférence en fin de journée car les pieds ont tendance à gonfler.
  • Évitez les matières synthétiques qui ont tendance à retenir la transpiration, responsable de mauvaises odeurs.
  • Limitez le port de talons hauts qui favorisent les cors et les durillons surtout lorsque le bout de la chaussure est pointu.
  • L’été, ne portez pas constamment des tongs. Même si le pied respire, il est en contact permanent avec l’environnement. La prolifération de bactéries accentue l’infection des coupures et blessures et, des frottements permanents favorisent l’apparition de cors et de durillons.

Le meilleur conseil reste d’alterner régulièrement les paires de chaussures. Vous avez donc une bonne excuse pour dépenser votre argent dans les chaussures. La santé des pieds n’a pas de prix !

Une vigilance supplémentaire pour les personnes diabétiques

Les personnes diabétiques doivent être vigilantes à la santé de leurs pieds. Les complications dues à la maladie sont étroitement liées à la baisse de sensibilité des nerfs, empêchant la perception des petites blessures ou anomalies du pied (cor, durillon, fissure, crevasse, mycose…). Ces dernières s’amplifient et peuvent finir par s’infecter jusqu’à, dans les cas les plus graves, conduire à un risque d’amputation.
Pour prévenir ces risques, gardez un œil sur vos pieds ! Surveillez de manière régulière l’état de vos pieds, consultez fréquemment un podologue et gardez une bonne hygiène. En cas de pied infecté, éviter les facteurs de risque (tabac, alcool, sédentarité, …) et retrouvez un diabète équilibré.

A savoir : L’Assurance Maladie assure une prise en charge à 100% de 4 à 6 séances par an de podologie pour les personnes diabétiques. Alors n’hésitez plus, prenez rendez-vous !

Le pédicure-podologue, le spécialiste du pied

Ce professionnel de santé paramédical se concentre sur les affections et les soins du pied. Son activité est réglementée dans le Code de la Santé Publique. Il est recommandé de consulter un pédicure-podologue une fois par an pour une visite de contrôle pour s’assurer de la bonne santé du pied et vérifier qu’aucun problème de posture ne s’est déclaré.
49,6 % ont eu recours au podologue en 2017 contre 28% en 2011.
(Chiffres de l’observatoire national de la santé du pied en France)

Même si les consultations chez un pédicure-podologue sont en hausses, elles ne sont pas encore devenues un réflexe. Comme le dentiste ou l’ophtalmologiste, le pédicure-podologue doit être consulté en prévention. N’attendez plus, ouvrez vos agendas et prenez rendez-vous !

Retour