1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. L’orthoptie, rééduquez vos yeux !

L’orthoptie, rééduquez vos yeux !

L’orthoptie, rééduquez vos yeux !

Les orthoptistes sont près de 3800 en France et Outre-Mer, qui sont-ils ? Quelles sont leurs fonctions ? Quelles formations ont-ils suivies ? Quand doit-on les consulter ? Intériale vous propose de faire le point sur l’orthoptie.

Quand consulter un orthoptiste pour de la rééducation ?

Un orthoptiste peut être consulté sur prescription médicale (de votre ophtalmologue, ou de votre médecin traitant, ou encore d’un spécialiste tel qu’un neurologue). Consultez un médecin qui vous orientera vers un orthoptiste, lorsque vous êtes sujet à :

  • Des maux de tête à répétition,
  • Une fatigue visuelle fréquente,
  • Des troubles de l’attention,
  • Une sécheresse des yeux,
  • Une difficulté à voir net.

Comment se déroule la prise en charge chez un orthoptiste ?

La prise en charge chez un orthoptiste dure entre 10 et 20 séances.
La première séance chez le professionnel est un bilan orthoptique. Ce bilan consiste à réaliser un « état des lieux » de votre vision et éventuels problèmes liés à celle-ci. Il permet ensuite de déterminer le programme des séances suivantes.

Les séances de rééducation consistent à faire travailler les yeux, à l’aide d’exercices visuels (travail sur la convergence, divergence des yeux) entre 20 minutes à 1 heure. Souvent les problèmes de fatigue oculaire sont liés à une faiblesse des muscles des yeux, d’où l’importance de les muscler.

Le travail de rééducation doit être continu : les séances chez l’orthoptiste sont souvent complétées par des exercices à faire chez soi, entre les séances.

Qui sont les orthoptistes ?

Les orthoptistes sont des professionnels de la rééducation des yeux. Ils exercent une activité paramédicale.
Les orthoptistes sont notamment formés à l’anatomie des yeux, la physiologie, l’optique, aux pathologies ophtalmologiques mais également à la manipulation des appareils de dépistage…
Ils peuvent être installés en libéral dans leur propre cabinet d’orthoptie, être salariés d’un cabinet d’orthoptie ou dans un cabinet d’ophtalmologie où ils exercent des fonctions en complément du médecin ophtalmologue ou encore travailler en milieu hospitalier.

Que font les orthoptistes ?

Après un bilan orthoptique, durant lequel le professionnel détermine si les troubles de vision sont d’origines motrice (muscles des yeux) ou sensorielle (vision de façon générale), l’orthoptiste propose des exercices pour faire travailler les yeux dans le but de les rééduquer. Cela peut être assimilé à une « gymnastique des yeux ». Cette rééducation ne permet pas de gagner en acuité visuelle ou de faire disparaître complètement le défaut de vision : le défaut reste présent, mais la gêne est réduite…

Lorsque les orthoptistes travaillent aux côtés des ophtalmologues, ils peuvent procéder à des examens d’acuité visuelle : mesurer la capacité visuelle, vérifier la myopie, l’astigmatisme ou encore l’hypermétropie, ils peuvent également contrôler la tension intro-oculaire (pression sanguine dans les yeux)… Ainsi, ils font une première estimation des corrections nécessaires pour le patient. Le médecin n’a plus qu’à contrôler cette estimation et réaliser la prescription.

Combien coûte l’orthoptie ?

Les tarifs d’un orthoptiste sont variables selon les actes réalisés, à titre d’exemple :
Un bilan orthoptique coûte 26 €,

  • Une séance de rééducation orthoptique coûte entre 10,40€ et 39€ (selon la « pathologie » traitée),
  • Un examen du champ visuel coûte 24,70€. Les séances prescrites par un médecin (traitant, ophtalmologue…) sont remboursées à 60% par l’Assurance Maladie, et le reste peut être pris en charge par votre Complémentaire Santé selon vos garanties.

Dans le cas où le professionnel réalise des actes non remboursés, ou applique des dépassements, il devra vous en informer au préalable.

Sources : Syndicat national des Orthoptistes, ONISEP.

Retour