1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Pour cuisiner léger : la cuisson à la vapeur

Pour cuisiner léger : la cuisson à la vapeur

Pour cuisiner léger : la cuisson à la vapeur
Contrairement aux idées reçues, la cuisson à la vapeur n’est pas une cuisine sans goût uniquement réservée aux personnes souhaitant perdre du poids ! C’est une cuisine saine qui s’intègre dans l’équilibre alimentaire de tout un chacun car au-delà de limiter les apports en matières grasses elle permet de préserver les qualités nutritionnelles et gustatives des aliments.

Le principe de la cuisson à la vapeur

Dans un récipient fermé, les aliments sont placés dans un panier au-dessus de l’eau ou d’un bouillon aromatisé (herbes aromatiques, épices, sel, algues). Lorsque le liquide est chauffé, il se transforme en vapeur qui se dépose sur les parois du récipient puis se condense sur les aliments, les cuisant ainsi de façon douce par transmission de chaleur.

Quels appareils pour cuire à la vapeur ?

L’appareil le plus adapté pour la cuisson à la vapeur est le « cuit-vapeur électrique ». Il se compose de 2 ou 3 bols superposés, placés sur un socle contenant de l’eau ou du bouillon. Ils permettent donc de cuire plusieurs aliments en même temps répartis de la manière suivante :

  • Premier étage : légumes et féculents / racines (pomme de terre, manioc, patate douce, igname…)
  • Deuxième étage : féculents types riz, pâtes, semoule…
  • Troisième étage : protéines animales (viande, poisson, œuf…)

Après cuisson, le cuit-vapeur électrique se range facilement, sans trop prendre de place.
Plus volumineux : le couscoussier. Il ne sert pas uniquement à préparer un couscous, il cuit à la vapeur comme un cuit-vapeur électrique.
Enfin, les paniers en bambou, utilisés dans la cuisine asiatique, peuvent également être utilisés pour la cuisson à la vapeur. Leur usage est cependant plus réservé au service, pour garder les aliments au chaud, plutôt que pour la cuisson.

Les aliments à cuire à la vapeur… et ceux à éviter !

Les aliments supportant le mieux la cuisson à la vapeur sont les légumes, les poissons, les viandes blanches, le foie gras, les raviolis asiatiques, les coquillages et crustacés (Saint-Jacques, moules, homard, langouste…), certains desserts comme les flans…
Au contraire, les viandes rouges, les recettes à base de fromage et tous les aliments devant croustiller une fois cuits (quiche, tarte, pizza, nems…) ne sont pas à cuire à la vapeur.

Les avantages de la cuisson à la vapeur

La cuisson à la vapeur présente l’avantage de ne pas utiliser de matières grasses. La température de cuisson ne dépassant pas 100°C, les aliments sont cuits de façon douce et préservent leurs qualités nutritionnelles et gustatives.
Les aliments ne risquent pas d’être surcuits ou brûlés et ce mode de cuisson ne vous oblige pas à rester près de l’appareil toute la durée de la cuisson.
Lorsqu’un bouillon est utilisé pour la cuisson, il parfume délicatement les aliments. La cuisson vapeur n’est donc pas fade !

Les inconvénients de la cuisson à la vapeur

Le principal inconvénient de la cuisson à la vapeur est le temps de cuisson qui est beaucoup plus long que tout autre type de cuisson, en particulier pour les aliments de grosse taille.
Il est recommandé de ne pas cuire en même temps des aliments qui ne seront pas consommés simultanément. Évitez donc la cuisson des brocolis en même temps que celle de vos flans à la vanille !

 Attention au risque de brûlure !

L’eau étant chauffée à une température de 100°C, le risque de brûlure est important lors de l’ouverture du couvercle du cuit-vapeur électrique ou du couscoussier. Veillez à tenir les enfants éloignés de ces appareils, chauds à l’extérieur comme à l’intérieur.

Retour
Nous contacter
Nous suivre