1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Qu’est-ce que le Dry January ?

Qu’est-ce que le Dry January ?

Qu’est-ce que le Dry January ?

« Détox » post-fêtes, le « Dry January », ou défi du mois de janvier sans alcool est une pratique venue du Royaume-Uni.
Ce défi consiste à bannir l’alcool de sa consommation pendant le mois de Janvier. Cette abstinence aurait des effets bénéfiques sur la santé, Intériale vous en dit plus.

Les origines du Dry January

Une association britannique « alcohol change UK » de lutte contre l’alcoolisme et les méfaits de l’alcool lance en 2013, le défi du « Dry January », ou mois de janvier sans alcool avec près de 4000 participants.
Le succès de cette campagne gagne de l’ampleur, et en 2016 une application mobile  « Dry January » est mise à disposition pour accompagner les participants (motivation, bénéfices santé… ). Enfin, en 2018, la campagne Dry January a séduit plus de 4 millions de Britanniques. Ce défi s’accompagne d’une étude sur les bienfaits d’un tel arrêt.

Quels sont les bénéfices santé du Dry January ?

L’Etude menée par le Docteur Richard de Visser de l’université de Sussex, suivant près 800 participants au challenge, a montré de nombreux bénéfices santé :

  • Une amélioration de la qualité du sommeil (71% des participants ont affirmé avoir un sommeil de meilleure qualité suite au Dry January).
  • Un gain d’énergie (70% des participants ont ressenti un gain d’énergie).
  • Une meilleure concentration (57% des participants déclarent avoir pu mieux se concentrer suite au défi).
  • Une perte de poids (près de 58% des participants affirment avoir perdu du poids après le challenge).
  • Une amélioration de la peau, liée à une meilleure hydratation.

Ces effets peuvent être expliqués par l’apport calorique non négligeables des boissons alcoolisées (en moyenne 180-200 kcal pour une pinte de bière, 120 kcal pour un verre de vin). En comparaison, une petite portion de frites (70g) dans un fastfood apporte 231 kcal, boire deux verre de vin, équivaut  donc, d’un point de vue uniquement calorique à une petite portion de frites. Mais également une pina colada équivaut à  un burger 450kcal ou encore 8 bière de 33cl reviennent à 3 gros burgers !

L’alcool agit également sur le sommeil et sa qualité, bien qu’une faible dose d’alcool favorise l’endormissement, il nuit à la qualité du sommeil : il favorise  les insomnies en milieu de nuit, les ronflements ou encore les apnées du sommeil.

Cette perturbation du sommeil combinée à l’effet déshydratant de l’alcool entraîne une perte d’énergie le lendemain, ainsi qu’une diminution de la vigilance.

D’autres bénéfices généraux

Arrêter de boire de l’alcool pendant un mois n’a pas seulement que des conséquences positives sur votre santé, c’est également :

  • Une source d’économies d’argent.
  • Une diminution de la consommation d’alcool en fréquence (moins de fois dans une semaine) sur le long terme.
  • Une diminution de la consommation d’alcool en quantité (moins de verres par soirées) sur le long terme.
  • Une prise de conscience qu’il est possible de passer une soirée ou un bon moment sans alcool.
  • Un meilleur contrôle de la consommation d’alcool au quotidien.

Et en France ?

L’idée d’un Dry January en France, commence à faire son chemin, un certain engouement est apparu cette année. Cependant, celon Jean-Michel Delile, président de la Fédération Addiction, interrogé pour Franceinfo, ce concept de Dry January est difficilement transposable en France tel qu’il a été imaginé.  En effet,  ce concept de mois sans alcool a été conçu pour la consommation Britannique, où la consommation d’alcool est plus occasionnelle, le week-end principalement, mais plus importante à ces occasions (allant jusqu’au phénomène de Binge Drinking : alcoolisation importante en un court laps de temps). Tandis qu’en France la consommation d’alcool est répartie de manière plus régulière, voire hebdomadaire (le verre de vin à table…). Le défi est donc plus grand pour les Français.

De leur côté, les Belges ont la « Tournée Minérale », en Février, à l’initiative de la fondation contre le cancer, basée sur le même principe : un mois sans alcool.

Comment réussir à relever le challenge ?

Toujours prêts à relever le défi du mois sans alcool, voici quelques conseils pour y arriver :

  • Informez vos proches de votre démarche, afin qu’ils ne vous tentent pas
  • Passez aux cocktails sans alcool (ou appelés Mocktails)
  • Relevez le défi en groupe : organisez des soirées entre vous, soutenez-vous !

Une idée de recette de cocktail sans alcool

Mocktail Petillant Pomme Gingembre pour 2 verres

 

  • 4 pommes
  • Le jus d’un demi-citron
  • 10g de gingembre
  • 10cL d’eau gazeuse fraîche

Lavez les pommes, et épluchez le gingembre, passez le tout à la centrifugeuse/extracteur de jus. Mélanger le tout avec le jus de citron et l’eau gazeuse fraîche, servir frais.

Si vous n’avez pas de centrifugeuse/extracteur de jus, la recette fonctionne également au mixeur :
Epluchez les pommes, les couper en petits morceaux, ajouter le gingembre, et un peu d’eau, mixer de manière à avoir une purée, si besoin rajouter un peu d’eau.
Filtrer cette purée à l’aide d’un chinois (passoire fine) et en récupérer le jus (en écrasant à l’aide d’un cuillère la purée contre les parois du chinois.

Ajouter le jus de citron et l’eau gazeuse fraîche, servir frais.

 

 

 

 

Retrouvez d’autres idées de cocktails sans alcool 
Brochure Alcool et conduite

Source :  Anna Ford, How ‘Dry January’ is the secret to better sleep, saving money and losing weight , 2 Janvier 2019  http://www.sussex.ac.uk/broadcast/read/47131

 

 

 

 

Retour
Nous contacter
Nous suivre