1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les différents types de sieste

Les différents types de sieste

Les différents types de sieste
Le sommeil est essentiel pour être en forme physiquement et mentalement. En complément d’une bonne nuit de repos, la sieste présente de nombreux bienfaits.
Même s’il n’est pas évident de s’endormir à la demande, le simple fait de somnoler suffit pour récupérer des forces.

Le mot sieste vient de l’espagnol siesta qui est issu du latin Hora Sexta, c’est- à- dire la sixième heure du jour. À savoir la sixième des heures canoniales qui correspondait à midi, l’heure la plus chaude de la journée.
La sieste ferait partie du patrimoine génétique de l’être humain et serait programmée pour être pratiquée entre 12 h et 15 h au moment où la fatigue apparaît et l’attention diminue. Contrairement aux idées reçues, même si l’on n’a pas pris de repas avant, le besoin de dormir se fait sentir.

Pour réussir une bonne sieste :

  • un lieu calme mais pas obligatoirement un lit ;
  • plutôt de courte durée (de 10 à 30 minutes) pour ne pas perturber le sommeil nocturne
  • la faire de préférence entre 12 et 15 h

Il existe 3 « principales siestes » :

  • La micro-sieste, aussi appelée « sieste-flash », dure environ cinq minutes.
  • La « relax », une vingtaine de minutes, temps idéal pour reprendre des forces, sans être dans un sommeil profond.
  • La « royale », de une à deux heures, idéal pour être en forme le soir.

La micro sieste classique

Une micro-sieste est un moment de détente de moins de 5 minutes où vous vous trouvez à la limite entre l’éveil et le sommeil. D’illustres personnalités telles que Léonard De Vinci, Napoléon ou bien Jacques Chirac pratiquaient la micro-sieste afin d’augmenter leur créativité ou bien tout simplement appréhender au mieux leurs longues journées de travail.
Avec la micro-sieste, l’avantage d’une telle pratique est que nous n’avons pas besoin d’un canapé ou d’un lit pour s’allonger. Être juste assis à son bureau peut faire l’affaire.
Ainsi pour vous mettre en condition pour une micro-sieste, il vous suffit de :

  • fermer les yeux 1 à 5 minutes
  • essayer de vous détendre, aussi bien physiquement que mentalement
  • respirer lentement et ce, par une respiration ventrale (gonflez votre ventre pendant vos inspirations)

Connaissez-vous la sieste de Dali ?

Cette sieste peut être pratiquée n’importe où :

  • Isolez-vous
  • Si vous êtes dans un environnement bruyant, vous pouvez utiliser des bouchons d’oreilles anti-bruit
  • Asseyez-vous confortablement
  • Gardez un objet en métal dans la main (clef, pièce de monnaie)
  • Fermez les yeux et respirer lentement, relaxez vos muscles
  • Ne pensez à rien

Vous avez peur de vous endormir pendant une trop longue période ? Pas de panique ! Vous ne pourrez pas dormir plus de 20 minutes sans que l’objet métallique que vous tenez ne tombe et ne vous réveille (au bout de 20 minutes, vos muscles se trouvent dans un état de relaxation maximale).

Votre sieste sera interrompue par le bruit et vous vous réveillerez à nouveau dispos et frais pour reprendre vos activités.

Et les siestes version longue, vous connaissez ?

Les siestes musicales

Souvent mises en scènes par des DJ, les siestes musicales peuvent être assez longues (3h). Le principe est assez simple. Vous vous posez dans un transat, vous vous relaxez, vous lisez ou vous dormez, ou vous lisez et vous dormez… le tout grâce à la musique apaisante diffusée par le DJ. La musique relaxante peut bercer toutes les générations.

Les siestes royales

La sieste parfois appelée royale, d’une durée moyenne d’une heure trente, n’est pas conseillée à tout le monde. Seules les personnes en réelle dette de sommeil peuvent, voire doivent, la mettre en œuvre.
Les dettes de sommeil se retrouvent principalement chez les travailleurs de nuit qui ne dorment en moyenne que 5 heures par 24 heures. Dans ce cas, une sieste d’une durée moyenne d’une heure trente allongé sur un lit, compense le manque de sommeil qui devient délétère s’il se poursuit.

La sieste en entreprise

Pour pallier au manque de sommeil (1/3 des français dorment moins de 6h par nuit), depuis quelques années, de plus en plus d’entreprises mettent en place un espace dédié au repos.
Et pour cause, les bienfaits de la sieste sont nombreux : meilleure performance, meilleure mémoire ou encore diminution du stress.
Une étude de la NASA a d’ailleurs prouvé que la productivité peut augmenter de 35% grâce à la sieste.

Des entreprises comme Orange, Renault, Danone ou Léa Nature (spécialisée dans la fabrication de produits biologiques) ont déjà instauré cette pratique au bureau, en mettant à disposition des salariés une salle équipée de fauteuils massant, poufs, transats…

La sieste dans le monde

Alors que la France a encore des progrès à faire, dans certains pays, la sieste est une véritable institution.
En Chine, le repos est inscrit dans la Constitution et la sieste est autorisée au travail, la plupart du temps lors de la pause de midi.

La sieste est une véritable institution au Japon. Les japonais pratiquent l’inemuri : le fait de s’assoupir dans un lieu public (au bureau ou dans les transports) à la vue de tous. Cette pratique est valorisée et prouve aux yeux de tous que la personne travaille dur.

Dans les pays du nord de l’Europe, la sieste est de plus en plus pratiquée. Alors que l’Espagne consacre environ 3h à la pause de midi, des pays comme la Suède qui ne sont pas traditionnellement adeptes de la sieste tolèrent de plus en plus le repos de quelques dizaines de minutes par jour.

Retour
Nous contacter
Nous suivre