1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Coupe du Monde 2018 en Russie, sécurité pendant et entre les matches : quels sont les enjeux ?

Coupe du Monde 2018 en Russie, sécurité pendant et entre les matches : quels sont les enjeux ?

Coupe du Monde 2018 en Russie, sécurité pendant et entre les matches : quels sont les enjeux ?

La Coupe du Monde a commencé en fanfare il y a quelques jours, mais les services de sécurité russes sont toujours sur les dents. Et pour cause, de nombreux risques sont potentiellement présents, entre la tradition hooligan de ce pays et la menace terroriste qui reste élevée.

Quelle est la position de la Russie à ce sujet ?
La Russie ne badine pas avec le sujet, et a annoncé dès le début une position ferme envers tous les fauteurs de troubles qui montreraient des velléités particulières à s’exposer durant l’événement.
Le président Poutine a d’ailleurs multiplié les apparitions sur les médias internationaux dès le début de l’année 2018, annonçant sans faiblir que son pays faisait tout ce qui était possible pour assurer la sécurité maximale des joueurs et des sportifs. Il a ajouté faire une totale confiance aux forces de police qui seraient réquisitionnées, comptant sur leur « immense expérience positive » au contact des sportifs et du milieu du football.
Le directeur des opérations de sécurité du Mondial, choisi au sein du Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB), monsieur Alexeï Lavrichtchev, a enfoncé le clou à la veille de la Coupe du Monde. Il a déclaré le mercredi 13 juin que «Les mesures sont réellement sans précédent et sont planifiées depuis assez longtemps. Elles sont basées sur notre expérience de tels événements mais nous avons aussi étudié les expériences internationales. »
Tout semble donc parfaitement maîtrisé du côté russe en ce qui concerne la sécurité de cet événement. Pour autant, à part quelques chiffres généraux, aucun détail ne filtre depuis l’ancienne mère patrie. Comment est donc organisée cette sécurité? Ci dessous le point sur les mesures connues, en commençant par un résumé des risques qui planent sur ce championnat.

Quelles sont les menaces auxquelles doit faire face la Russie durant la CDM 2018 ?
Deux risques majeurs sont présents : le débordement de supporters ultra violent pouvant mener à des rixes non contrôlées et l’action d’un ou plusieurs terroristes en quête d’une audience mondiale.

Le terrorisme
La Russie s’est explicitement engagée sur le plan politique aux côtés de Bachar el Assad alors qu’il matraquait sa population. Elle a en effet fourni au régime Syrien un soutien matériel et logistique conséquent, ce qui la place en bonne position d’ennemi pour les rebelles syriens et l’organisation de Daech. Cette dernière, bien que officiellement démantelée, continue d’engendrer des terroristes soumis à sa cause. La Russie pourrait donc constituer une cible idéale pour ces individus, le Mondial pouvant leur offrir une caisse de résonance internationale pour leurs revendications. Le pays a d’ailleurs déjà fait les frais de cet attrait en avril 2017, avec un attentat dans le métro de Saint Petersbourg qui a fait 14 morts et 53 blessés. L’appréhension de ce type de risque n’est pas aisé, car les individus concernés peuvent agir seuls et être ainsi difficilement repérables. La prévention la plus efficace reste la mise en place de mesures de tri et de sondage des supporters et habitants aux abords des fan zones et des stades.

A propos des hooligans
La Russie fait figure de pays particulièrement touché par le hooliganisme, à l’instar de la Grande Bretagne, l’Allemagne ou la Pologne. Si ce phénomène n’est pas nouveau, il reste néanmoins un facteur d’inquiétude vis à vis des troubles qu’il peut générer à l’issue des matches. Le monde garde en mémoire les rixes ayant opposé supporters anglais et russes durant l’Euro 2016 à Marseille. Au delà des dégâts matériels, c’est la réputation générale de la Russie qui est en jeu : tous attendent de voir comment elle gère ses clubs d’ultra lors de cet événement hors normes.

Les mesures prises par la Russie pour assurer la sécurité des sportifs et des supporters
La Russie a annoncé avoir dégagé un budget sécurité de 455 millions d’euros. C’est beaucoup, mais cela reste faible vis à vis des 1.47 milliards d’euros dépensés par le Brésil en 2014 ou des 855 millions d’euros par l’Afrique du Sud en 2010. Voici les principaux dispositifs de sécurité mis en place par la Russie.

Renforcement drastique des effectifs de surveillances et mesures de sécurité exceptionnelles dans les villes et aux abords des points chauds
La présence policière et de l’ armée est renforcée dans les villes et sur les principaux axes routiers. Il semblerait que le pays soit parti sur un point de contrôle tous les 10 km sur les grands axes, et sur des personnels en uniforme et en civils très présents en ville.
Les équipes bénéficient d’un pool d’une centaine de policiers qui se relaient pour garder leur quartier général et leur dispenser une protection rapprochée.
Des vigiles armés de chiens patrouillent dans et aux abords des stades et fan zones afin de détecter la présence d’explosif en continu.
Enfin, de nombreux portiques de sécurité ont été installés aux entrées des métros, des stades et des fan zones.

Contrôle des ultras locaux
Outre les descentes régulières de l’administration dans les clubs de supporters en amont, des mesures d’éloignement ciblées ont été prises à l’encontre des individus les plus virulents. Ainsi, 467 hooligans ont été interdits de stade, et plusieurs seraient en liberté surveillée.

Contrôle des ultras étrangers
L’entrée d’hooligans étrangers sur le territoire est aussi une problématique brûlante pour le pays. Une coopération entre les services de surveillance de plusieurs pays a, semnble t’il été de mise en amont de l’événement, afin de prévenir l’entrée de ces individus en Russie.
Le franchissement de la frontière est rendu difficile pour toutes les personnes ne disposant pas de billet. Pour ces derniers, leur entrée et leurs déplacements sont facilités, à condition d’avoir récupéré une FanID (un passeport réservé aux supporters) et de s’être enregistré dans l’une des 11 villes organisatrices dans les 24 heures suivant leur arrivée.
Le coup d’envoi de l’édition 2018 de la coupe du Monde a bel et bien été lancé. Il semblerait que la Russie ait pris la mesure de l’envergure d’un tel événement : le déroulement de celui-ci nous montrera si elle a rempli son rôle avec brio.

 

Sources :

http://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-la-russie-promet-une-securite-maximale-7793744624

https://www.lci.fr/football/coupe-du-monde-2018-serez-vous-en-securite-si-vous-vous-rendez-en-russie-l-ete-prochain-2072047.html

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre