Activité physique
Activité sportive
pratique sportive
sport

A vos runnings !

26/03/2021 - 4 minutes de lecture
Courir est à la portée de tous ! La course à pied peut se pratiquer sur tout type de terrain, sans contrainte d'horaires, de lieux… Bref, qu’attendez-vous pour chausser vos runnings et aller faire quelques tours de parc ? Mais avant tout suivez nos conseils !

Règle n°1 : La progression

 
Lorsque l’on démarre ou si l’on reprend la course à pied, il est préférable d’éviter de brusquer son corps, ses muscles …
Lors des premières sorties, commencez par des courses lentes de 10 à 15 minutes, deux fois par semaines et continuez en marchant.
 
 

Règle n°2 : Être bien équipé

 
La course à pied demande peu d’équipement. Le seul dans lequel il est important d’investir sont les tennis dites « runnings ».Il est conseillé d’acheter des « runnings » adaptées à son type de foulée et de choisir une pointure au-dessus de ses chaussures de ville.
 
Il existe 3 types de foulées :
 

  • La foulée universelle (ou neutre) : usure de la semelle au milieu de l’avant-pied.
  • La foulée pronatrice : usure de la semelle au bord interne de l’avant du pied.
  • La foulée supinatrice : usure de la semelle au bord externe de l’avant-pied.

 
En hiver, portez 3 couches de vêtements : un textile respirant, un textile isolant et un textile de protection contre la pluie.
En été, n’oubliez pas de vous couvrir la tête pour éviter les insolations.
N’hésitez pas à demander l’avis d’un vendeur, en général ce sont de bons spécialistes (rayon course à pied).
 
 

Règle n°3 : Avoir un parcours de référence

 
Effectuer un même parcours, permet d’avoir des repères sur la progression de sa vitesse et du nombre de kilomètres parcourus.
En fonction de ses objectifs (course plaisir, préparation à une compétition), choisir également le sol adapté (chemin, bitume…).
 
 

Règle n°4 : Travailler ou améliorer sa foulée

Après plusieurs semaines d’entraînement, pour progresser en running rien de telles que des séances de fractionné ! Si possible sur une piste d’athlétisme (400 m) pour avoir de bons repères.
 
3 types de séances d’endurance :
 

  • L’endurance active : elle se calcule sur des durées de 6 minutes. Le meilleur moyen est d’accélérer sa course à 4 reprises pendant 6 minutes suivies d’une minute de récupération effectuée à course lente.
  • L’endurance en résistance longue : elle se réalise en 3 ou 4 accélérations de 1200 mètres suivies de 400 mètres de course lente.
  • L’endurance en résistance courte : elle se réalise en 10 accélérations sur 300 mètres suivies à chaque fois d’une courte récupération en course lente sur 100 mètres.

 
 

Règle n°5 : Bien s’hydrater

 
Ce n’est pas compliqué : il faut boire de l’eau avant, pendant et après l’entraînement.
En compétition, le corps perd beaucoup d’eau et il y a risque de déshydratation (lien sur article).
 
 

Règle n°6 : Bien s’étirer

 
Il est indispensable de s’étirer !Mais il est conseillé non pas de le faire juste après l’entraînement mais les jours où l’on ne court pas afin d’éviter le risque de microtraumatismes musculaires.
 
N’attendez plus ! Enfilez vos runnings pour vos premiers tours de piste !