ergonomie
Maladie
maladie professionnelle
TMS

Tout savoir sur les TMS

07/04/2021 - 5 minutes de lecture
Comprendre les troubles musculosquelettiques et combattre leur apparition

Les TMS, de quoi s’agit-il ?

 
Les Troubles MusculoSquelettiques (TMS) sont des maladies qui touchent les muscles, les tendons et les nerfs, c’est-à-dire l’ensemble des tissus mous situés à la périphérie des articulations des membres supérieurs et inférieurs. Quelques exemples de pathologies liées aux TMS : tendinites, syndrome du canal carpien, lombalgies, cervicalgies, etc.
 
Les TMS sont à l’origine de douleurs mais aussi de raideur, de maladresse ou d’une perte de force. Quelle que soit leur localisation, les TMS peuvent devenir irréversibles et entraîner un handicap durable.
 
Toutes les professions sont concernées quelque soit le secteur d’activité. Même si il existe un pic de déclaration de cette maladie professionnelle à 45 ans, les TMS peuvent survenir à tous les âges de la vie. Bien sûr, les effets de l’âge et l’usure naturelle du corps humain augmentent la probabilité d’apparition des TMS entre 40 et 65 ans.
 
 

Les TMS dans le paysage  français

 
Depuis plus de 20 ans, les TMS représentent en France la première cause de maladie professionnelle reconnue. Elles constituent plus de 80% des maladies professionnelles.
 
Pour rappel, une maladie est dite « professionnelle » si elle résulte des conditions dans lesquelles la personne exerce son activité professionnelle et si elle figure dans un des tableaux de l’Assurance Maladie (consultables sur internet : www.inrs.fr).
 
 

Quels sont les différents facteurs de risque de TMS ?

 
Les TMS sont des maladies multifactorielles, c’est-à-dire qu’elles sont le résultat de la combinaison de multiples causes liées au poste de travail et à son environnement, à l’organisation du travail et au climat social.
 
Les facteurs à l’origine des TMS sont de plusieurs natures et regroupés en 4 catégories : biomécaniques, psychosociaux, environnementaux et individuels. Ces différents facteurs peuvent contribuer à l’apparition de TMS soit en agissant seuls soit en agissant en combinaison.
 

 
 

À vous de jouer !

 
Même si une prévention efficace doit être axée sur l’ensemble des facteurs de risque de TMS, il est tout à fait possible, à son niveau, de prévenir les TMS. Vous pouvez agir notamment sur les facteurs biomécaniques et psychosociaux à travers le respect des bonnes postures et le renforcement musculaire.