1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Sommeil et horaires décalés

Sommeil et horaires décalés

Sommeil et horaires décalés

Les salariés contraints à des horaires atypiques doivent… apprendre à dormir !

Une éducation du sommeil est en effet indispensable pour prévenir les épisodes de somnolence diurne auxquels ils sont particulièrement exposés. Entre 1995 et 1997, des médecins du travail d’Albi associés à des chercheurs du laboratoire du sommeil d’Albi ont réalisé une enquête par questionnaire auprès de 395 salariés à horaires irréguliers.

Les résultats montrent – sans surprise… – que les postes de nuit et du matin sont jugés les « plus pénibles » et les « plus mal supportés ». Au total, la moitié des salariés qui travaillent de nuit ou le matin ont une dette de sommeil importante. C’est-à-dire qu’ils dorment beaucoup moins (3h30 voire 4 heures par nuit !) que lorsqu’ils sont au repos. Et 63% d’entre eux souffrent de somnolence sur le lieu de travail !

Pour les aider à s’adapter au mieux à des cadences en total décalage avec les rythmes biologiques, l’association SVS 81 (Sommeil Vigilance Somnolence, du Tarn) a édité des documents particulièrement instructifs. Ils rappellent notamment que la somnolence diurne est extrêmement dangereuse, que ce soit au travail mais surtout sur la route ! Les troubles du sommeil et de la vigilance font d’ailleurs partie des pathologies prises en compte dans l’aptitude à la conduite.

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre