Les différentes méthodes pour arrêter de fumer

18/01/2020 - minutes de lecture

Arrêter de fumer n’est pas une mince affaire. Que nous soyons fumeur depuis 1 an ou 50 ans, il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer ! Mais alors, comment pouvons-nous faire ? Des méthodes existent-elles ? Oui ! Il  en existe plusieurs et à vous de trouver la vôtre !



Pour cela, le Docteur Ivan BERLIN, médecin et maître de conférences des universités de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière, vous expose ses conseils médicaux pour un arrêt de tabac réussi.

 
 

Et les méthodes douces alors ?

INTÉRIALE vous en expose quelques-unes :

La thérapie cognitivo-comportementale

Comme son nom l’indique, la thérapie agit sur 2 aspects à savoir le cognitif et le comportemental. Le premier est la façon dont on se représente le tabac, quel rapport nous entretenons avec et comment on se le représente dans notre cerveau.

Le second regroupe les actes, le comportement que nous adoptons avec la cigarette dans notre vie quotidienne. Est-ce que nous fumons plus en période de stress ? À un moment de la journée ?…

Un psychothérapeute exerce une thérapie cognitivo-comportementale à la condition qu’il soit spécialisé en ayant un diplôme dans le domaine. La durée de la thérapie peut varier en fonction des personnes et de sa problématique, elle s’inscrit en une dizaine de séances maximum et n’est pas inscrite dans un temps linéaire. Chaque séance est cadrée et ciblée sur une problématique. Le but du thérapeute est de vous apporter des réponses et des astuces pour vous accompagner vers un arrêt du tabac.



L’hypnose



Le but de l’hypnose est de modifier le comportement par rapport à la cigarette. Le praticien met le fumeur dans un état de relaxation profonde et de conscience modifiée grâce à sa voix. Il change  la perception de la cigarette via des suggestions sur le goût et l’odeur désagréable, le manque de souffle…

Une séance dure en moyenne une heure chez un hypnotiseur et coûte entre 60 et 85 euros. Une seule séance peut suffire à vous faire arrêter de fumer. Le nombre de séances nécessaire varie en fonction de la personne et de ses problématiques.  Selon les chiffres de l’association française pour l’étude de l’hypnose médicale, le taux de réussite de l’arrêt du tabac par l’hypnose est de :



  • 72% un mois après la séance.
  • 63% à deux mois.
  • 45% à trois mois.
  • 35 à 40% à six mois
Les effets de l’arrêt peuvent donc être durables dans le temps grâce à l’hypnose.

La sophrologie

Face au stress, la consommation de tabac augmente. Pour cela, rien de tel que la sophrologie pour mieux gérer son stress quotidien et vous aider à arrêter.

Durant une séance de sophrologie, des exercices de relaxation et de respiration sont réalisés afin d’aider à combattre la dépendance physique et psychologique qu’entraîne le tabac.

Comment se pratique-t-elle ?

  • La sophrologie se pratique soit en individuel soit en groupe.
  • Par un sophrologue diplômé,
  • Coût entre 40 et 60 euros
  • Une séance dure entre une heure et une heure et demie.
  • Elle se fait le plus souvent à un rythme hebdomadaire et vise à l’apprentissage d’une méthode utilisable de manière autonome.

En groupe, un cycle complet est classiquement constitué de 10 séances en plus d’entraînements personnels réguliers (une séance quotidienne de 10 à 15 min, idéalement).

 

Le sport

Le sport permet de vous aider à arrêter la cigarette pour plusieurs raisons :

  • Se mettre au sport est un excellent moyen de se fixer des objectifs de performance et d’améliorer sa condition physique
  • L’arrêt du tabac peut provoquer des états de stress, des symptômes de manque, d’énervement… C’est pourquoi, le sport permet de lutter contre ces états et ainsi d’être plus apaisé. Un moral au top !
  • Les fumeurs souhaitant arrêter connaissent la peur de la prise de poids que cela pourrait entraîner. La pratique d’un sport peut donc être un bénéfice pour maintenir un poids de forme.


Si cela fait longtemps que vous n’avez pas pratiqué un sport, il est préférable de consulter un médecin pour qu’il puisse vous donner des conseils sur les pratiques adaptées à votre profil et à d’éventuelles contre-indications.



Vous pourriez être intéressé(e) par … 

 

Sources : «  le tabac, une menace pour nous tous », Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2017.