1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Jouer au football est bon pour la santé ! Explications

Jouer au football est bon pour la santé ! Explications

Jouer au football est bon pour la santé ! Explications

Alors que la Coupe du monde 2018 bat son plein en Russie et déchaîne toutes les passions, il convient de s’interroger sur les vertus de ce sport qui compte le plus grand nombre d’adeptes dans le monde. L’un des atouts majeurs de cette discipline très populaire est son universalité : absolument tout le monde peut jouer au ballon, quel que soit son âge, son sexe ou encore sa condition physique. Une pratique régulière de ce sport produit des bienfaits insoupçonnés sur la santé et sur l’organisme. Voici un petit tour d’horizon des raisons qui prouvent que jouer au foot est idéal pour rester en forme et développer ses facultés physiques.

Le foot : une discipline sportive à la portée de tous
Rares sont les sports qui fédèrent autant les jeunes que les plus anciens et contrairement à d’autres disciplines sportives, le foot peut s’exercer dès l’enfance jusqu’à un âge très avancé. Il s’agit d’un sport collectif mettant de nombreuses parties de l’organisme à contribution. Intense durant les phases de jeu, à l’entraînement ou au cours d’un match, le foot se caractérise par de brusques changements de rythme. Ainsi, il n’est pas rare qu’un joueur soit amené à enchaîner différentes accélérations sans que ce dernier ait pu s’octroyer un temps de récupération entre ces dernières. C’est pour cette raison que le foot n’exige pas uniquement de ses pratiquants de bonnes facultés de vitesse, de coordination et d’adresse. Il sollicite également l’endurance et développe la résistance physique. Ainsi, des entraînements réguliers permettront d’améliorer significativement sa condition physique mais également d’atténuer les risques de souffrir de certaines pathologies (lutte contre l’arthrose par exemple).

 

Un sport idéal pour se maintenir en forme
Si, à première vue, le foot sollicite majoritairement les membres inférieurs, il s’agit d’une discipline plus complète qu’elle n’y parait. En effet, au cours d’une séance d’entrainement ou d’un match, ce sera l’ensemble des muscles qui sera mis à contribution. De ce fait, le foot est un remarquable sport collectif contribuant au renforcement musculaire du pratiquant. Au niveau respiratoire, jouer au foot n’a rien à envier à n’importe quelle séance de cardio. Avec son alternance de sprint et de course à vitesse modérée, cette discipline exige de la part du joueur des efforts significatifs en anaérobie et en aérobie. Pour avoir une idée plus concrète de cette situation, il faut savoir qu’en moyenne, un joueur courre une distance pouvant aller jusqu’à 12 kilomètres durant un match. Toujours selon une estimation générale, cette distance sera composée pour 45 % de course lente, 25 % de marche, de 14 % de course rapide et enfin d’un peu plus de 10 % de sprint. Compte-tenu de cette forte sollicitation au niveau cardio, la consommation énergétique est en adéquation avec le niveau d’effort fourni et on estime entre 5 et 20 kcal par kilo de poids le volume calorique dépensé par le joueur durant sa séance.

Bien évidemment, le foot permet un renforcement musculaire efficace et contribue à accroître son endurance et ses capacités respiratoires. Toutefois, la pratique de ce sport possède bien d’autres vertus et constitue même un moyen de lutte contre l’arthrose très efficace. A titre d’illustration, jouer au foot avec régularité va jouer un rôle majeur dans le renforcement du système cardiovasculaire mais aussi dans celui du système musculaire comme évoqué précédemment. En plus d’une endurance et d’une résistance accrues chez le pratiquant, le football va également avoir des répercussions positives sur l’équilibre et le sens de la coordination sans oublier aussi la détente, la vitesse et l’adresse que requièrent cette discipline sportive.

Un sport qui n’est cependant pas sans danger
Si le foot a d’indéniables bénéfices sur la santé, il ne faut pas pour autant oublier que s’il est pratiqué sans précaution, il peut occasionner certains dommages physiques. Le type de blessures les plus courantes sont ainsi les entorses de la cheville ou du genou ou encore les fractures de fatigue. On note également des périostites (lorsque la membrane entourant l’os souffre d’une inflammation) au tibia. Cette catégorie de blessures est directement causée par les nombreuses accélérations et décélérations accomplies durant le jeu. Qu’il s’agisse de traumatismes légers, d’hématomes ou, dans les cas les plus graves, de lésions musculaires et articulaires et même de fractures, le foot n’est pas un sport qui se pratique sans une bonne préparation préalable. Pour éviter les risques de telles blessures, un entrainement technique adapté et associé à un bon entraînement de fond doit justement permettre de limiter l’éventualité d’une telle situation. Ainsi, pour que le foot conserve sa dimension bénéfique, chaque séance devra être systématiquement précédée d’un échauffement comptant différentes phases destinées à préparer l’aspect cardiovasculaire, locomoteur et technique.

Si l’échauffement est une partie essentielle de la séance pour préparer son corps aux efforts qui lui seront demandé, le pratiquant devra également veiller à disposer des équipements indispensables à la bonne pratique de cette discipline. Qu’il s’agisse des protège-tibias ou encore des chaussures à crampons, le matériel ne doit pas être négligé. Bien entendu, d’autres réflexes permettront de fournir à l’organisme l’énergie dont il a besoin avant, pendant et après chaque séance. Le joueur devra ainsi s’hydrater régulièrement à la moindre occasion, qu’il s’agisse d’avant le match, pendant les arrêts de jeu ou encore durant la mi-temps. Il devra veiller aussi à s’alimenter de façon équilibrée en veillant à accroître ses apports en glucides lents la veille des matchs notamment. Autre précaution à prendre, il convient de bien se couvrir dès le terme d’un match pour éviter d’attraper froid. Il existe des programmes de prévention destinés à réduire significativement les risques de dommages corporels durant une séance de foot.
C’est notamment le cas du programme de prévention de la FIFA « le 11 » qui se compose de 10 exercices pratiques et de logique destinés à préparer le corps à travers divers aspects.

 

Retour
Nous contacter
Nous suivre