1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Intoxications alimentaires : ne prenez pas de risques !

Intoxications alimentaires : ne prenez pas de risques !

Intoxications alimentaires : ne prenez pas de risques !

Qui dit « fêtes de fin d’année », dit immanquablement « plaisirs culinaires ». La nourriture est en effet un élément important des célébrations, mais la dinde et autres pâtisseries, nous exposent aux intoxications alimentaires dès lors qu’elles sont mal préparées. Voici donc quelques conseils pour éviter de gâcher les réjouissances..

Pour commencer, gardez à l’esprit les 4 principes de base de la préparation culinaire :

  • Attention aux colliers fantaisie. Ils sont parfois confectionnés avec des graines de ricin, de croton ou d’autres graines exotiques plus ou moins connues. Certaines sont très toxiques. Ne laissez pas votre enfant les sucer ni, surtout, les croquer
  • Nettoyez : Quand vous préparez des aliments, lavez-vous les mains et les surfaces avec de l’eau chaude et savonneuse ;
  • Séparez les aliments crus, comme la viande et les œufs, des aliments cuits et prêts à manger ;
  • Cuisez les aliments jusqu’à ce qu’ils atteignent les températures sécuritaires de cuisson interne. Vous pouvez le vérifier en utilisant un thermomètre numérique pour aliments
  • Réfrigérez rapidement les aliments et les restes à une température de 4 °C ou moins.

Voilà pour les conseils généraux.

Dans le détail, comment préparer convenablement les plats vedettes de Noël ?

  • La dinde. Assurez-vous que la viande soit bien cuite en utilisant un thermomètre numérique. Insérez-le dans une partie épaisse de la poitrine ou d’une cuisse. Cuisez la dinde jusqu’à ce qu’elle atteigne au moins 85 °C ;
  • Les fêtes sont aussi, pour certains, le seul moment de l’année où ils consommeront des fruits de mer. Or, les « crus » peuvent contenir des bactéries, des parasites ou des virus à l’origine d’intoxications alimentaires. C’est pourquoi, il est conseillé à nos aînés, aux femmes enceintes, aux jeunes enfants et aux personnes dont le système immunitaire est affaibli, d’éviter de manger du poisson et des fruits de mer crus ou mal cuits ;
  • Enfin, si vous décidez de miser sur un buffet, la seule chose à retenir est qu’il convient de garder les aliments chauds au chaud et les aliments froids au froid. Pour ce faire, utilisez des réchauds, des chauffe-plats ou des mijoteuses. Pour garder les aliments au frais, placez les plateaux de service sur de la glace pilée.

Surtout, réfrigérez les restes dès que possible, pas plus de deux heures après leur cuisson. Passé ce délai… jetez ces aliments !

Source :  Destination Santé – Ecrit par
Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre