Baromètres santé et prévention : les résultats dévoilés

Afin de présenter les résultats de l’édition 2019 des baromètres santé et prévention d’INTÉRIALE-CSA, notre mutuelle et Acteurs publics ont proposé ce 23 septembre un colloque sur le thème « Santé et prévention : quels accompagnements des agents publics ? ».

L’auditorium du siège d’INTÉRIALE était rempli lors du colloque organisé lundi 23 septembre en partenariat avec le média Acteurs publics. Près de 150 personnes ont assisté à cet événement, parmi lesquelles Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, et Gilles Bachelier, président de la mutuelle INTÉRIALE.

Les deux tables rondes sur « Comment construire une culture de la prévention dans le secteur public ? » et « Quel management au quotidien de la santé et du bien-être au travail des agents ? » ont également accueilli Myriam Bernard, cheffe du service des ressources humaines au secrétariat général du ministère de la Justice, Florence Foullon, médecin coordonnatrice nationale de la médecine de prévention au ministère de l'Intérieur, Alessandra De Salvatore, administratrice de l'association Femmes De Justice, Séverine Salgado, directrice déléguée santé à la Fédération nationale de la Mutualité française, ou encore Jérôme Briend, conseiller réformes territoriales et fonction publique à l’Assemblée des départements de France.

Focus sur la santé des adhérents

Selon les baromètres santé et prévention INTÉRIALE - CSA 2019, les agents du ministère de l’Intérieur, de la Justice, ou de la fonction publique territoriale se déclarent très majoritairement en bonne santé (86 à 90%) et sont attentifs à leur santé. Ils s’intéressent notamment aux ateliers de prévention sur l’alimentation, le stress et les troubles musculo-squelettiques, tandis que leurs craintes de maladies portent plutôt sur le cancer, les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que les accidents de la circulation.

Malgré une légère baisse par rapport à l’an dernier, les adhérents interrogés adoptent d’ailleurs des comportements pour prendre soin de leur santé en ayant une alimentation équilibrée, en particulier chez les plus de 50 ans, et surtout en pratiquant une activité physique intense ou moyenne au moins une fois par semaine (82 à 87%), contre 74% pour la population générale. Les principales raisons qui motivent la pratique d’une activité physique sont les suivantes : préserver sa santé, se défouler, se sentir bien dans sa vie et perdre du poids.
Et Sébastien Neveu, 1er vice-président d’INTÉRIALE, de conclure : « Le rôle d’une mutuelle dite affinitaire comme la nôtre est d’aider les agents à aller bien… ».
Un grand merci aux invités du colloque pour leurs interventions de qualité qui ont permis de rendre les échanges très riches et constructifs !

 

En préambule de la restitution, Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, a évoqué les réformes à venir en matière de protection sociale

Santé et prévention : participez au colloque du 23 septembre ! Article Précédent