1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les maladies liées à l’environnement confiné

Les maladies liées à l’environnement confiné

Les maladies liées à l’environnement confiné
Les pathologies liées à l’environnement sont de plus en plus fréquentes et elles ont des conséquences parfois graves. Chez soi ou chez des amis, au travail, en voiture… nous passons 90% de notre temps dans des lieux clos. A quel moment, demande-t-on à un(e) conseiller(ère) médical(e) en environnement intérieur d’intervenir ?

Les symptômes allergiques

Vous éternuez régulièrement en faisant le ménage ? Ou à l’extérieur ? Sans raison évidente ? Peut-être est-ce une allergie. Votre gorge est irritée, vous avez du mal à respirer, vous êtes peut être exposé(e) à des produits irritants (produits chimiques…), ou à des lieux trop climatisés (Sachez que la climatisation dessèche l’air et favorise les « chaud-froid » qui peuvent perturber votre organisme et peut vous causer des désagréments.)

Le saviez-vous ? Votre voiture est une source importante d’exposition à la pollution et souvent à une climatisation trop importante.

En cas de suspicion d’allergie, ou de gêne respiratoire, consultez un médecin qui vous conseillera ou orientera vers un allergologue pour déterminer la cause de l’allergie. Une fois l’origine de l’allergie identifiée, vous pourrez agir afin de supprimer ou réduire les sources de l’allergène.

Pour diagnostiquer votre logement, il est possible de faire appel à des conseillers médicaux en environnement, qui identifient les sources potentielles de produits irritants et allergisants et donnent par la suite des conseils à suivre pour assainir votre environnement.

Interview d’une conseillère médicale en environnement

A quel moment, demande-t-on à un(e) conseiller(ère) médical(e) en environnement intérieur d’intervenir ?

« L’habitat peut aggraver des maladies liées à l’environnement. Ainsi, pour l’asthme, des allergies ou d’autres maladies respiratoires, il est parfois difficile pour le médecin traitant ou le spécialiste de trouver le bon traitement pour un patient.
Il lui faut souvent obtenir des informations précises sur les polluants et allergènes présents au domicile du malade, ainsi que sur les comportements au quotidien.
Je travaille en collaboration avec les médecins spécialistes (pneumologues et/ou allergologues) pour tenir compte de la qualité de l’environnement intérieur au domicile.
Je me rends au domicile du patient sur prescription médicale pour un diagnostic de l’environnement intérieur. J’échange avec les habitants du logement, je réalise des prélèvements et donne des conseils (la visite dure 1 h 30 en moyenne). »

Quels types de prélèvements effectuez-vous ?

« Nous effectuons des prélèvements de moisissures sur les surfaces comme le sol et les meubles (cuisine, salle de bain…), ainsi que des prélèvements de poussières dans l’air. Nous recherchons aussi la présence d’allergènes d’acariens, de chiens, de chats, de blattes ou de souris.

Dans certains cas, des prélèvements chimiques peuvent être effectués. Nous obtenons les résultats 1 à 2 mois après les prélèvements. Au domicile, on donne déjà des conseils, puis un rapport est envoyé au médecin et aux patients avec les résultats des analyses et les conseils. On rappelle les familles entre 3 et 6 mois après la visite. »

Auriez-vous quelques conseils à donner aux familles ?
« Utilisez les produits d’entretien à petite dose et supprimez les désodorisants à diffusion permanente car ils sont très irritants pour les voies respiratoires.

Si vous faites des travaux de rénovation, il faut savoir que les peintures diffusent des polluants pendant plusieurs mois. Pour limiter l’exposition à ces solvants chauffez votre logement (pendant ce temps-là, vous sortez de chez vous) puis effectuez une aération prolongée. Cela permet de raccourcir le délai pendant lequel la peinture dégage des polluants. »

Interview recueillie par Marie-Pierre Janvrin, Directrice Prévention Intériale Mutuelle

En résumé

  • préférez les produits naturels ( savon, vinaigre blanc…) aux produits ménagers industriels
  • privilégiez les meubles en bois plein aux agglomérés
  • évitez les meubles vernis et les tissus traités anti-tâches
  • aérez votre logement pendant au moins 10 minutes chaque jour, même en hiver
  • préférez le parquet ou le carrelage et le lino à la moquette et aux tapis
  • lavez vos draps toutes les semaines et rachetez de nouveaux oreillers

Pour en savoir plus :
Site des conseillers médicaux en environnement intérieur.
www.pollens.fr : Site du réseau national de surveillance aérobiologique qui vous offre la possibilité de recevoir chaque semaine par e-mail les prévisions du risque allergique des départements de votre choix. Les alertes polliniques vous seront envoyées uniquement pendant les pics de pollution.
Prevair : Site de la plateforme nationale de prévision de la qualité de l’air en France, qui permet de visualiser les taux de pollution et les prévisions.

Retour
Nous contacter
Nous suivre