1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les reins – Anatomie, fonctions, pathologies et traitements

Les reins – Anatomie, fonctions, pathologies et traitements

Les reins – Anatomie, fonctions, pathologies et traitements

Les reins, aux nombre de deux, sont des organes du corps humain appartenant au système urinaire.
Ils se situent dans le bas du dos au niveau des lombaires, d’où l’expression avoir un « mal de rein » ou un « tour de rein », caractérisant une douleur lombaire. Cependant, cette douleur n’est pas liée aux reins mais aux muscles présents dans cette région.

le 14 Mars 2019 est la journée mondiale des reins, c’est l’occasion de découvrir comment prendre soin de ces organes.

Anatomie du rein

Les reins ont une forme de « haricot » et sont situés au niveau du bas du dos de chaque côté de la colonne vertébrale. Ils ont pour dimensions moyennes : 12cm de hauteur, 6 cm de largeur et 3 cm d’épaisseur.

Comment fonctionnent les reins

Les reins ont un véritable rôle de station d’épuration du sang : ils filtrent jusqu’à 170 litres de sang par jour. De cette filtration sont extraits des déchets toxiques tels que l’urée et la créatinine, qui vont être éliminés via l’urine (composée d’eau, de sels et de déchets toxiques).

Au-delà de ce rôle de filtrat, les reins servent à :

  • Maintenir l’équilibre hydrique dans le corps
  • Produire l’érythropoïétine (EPO), hormone indispensable à la fabrication des globules rouges
  • Produire la rénine, molécule de la régulation de la pression artérielle
  • Produire la forme active de la vitamine D, qui permet de fixer le calcium.

Les reins sont donc des organes vitaux. Il est tout de même possible de vivre avec un seul rein.

Pathologies rénales, quand les reins nous font souffrir

Il existe de nombreuses maladies rénales. Elles ont toutes pour point commun de conduire à une insuffisance rénale chronique si elles ne sont pas prises en charge suffisamment tôt.. L’insuffisance rénale est un dysfonctionnement du ou des reins : ils ne peuvent plus filtrer correctement le sang, entraînant une accumulation de déchets dans l’organisme. Les cas les plus graves (insuffisance rénale terminale) peuvent nécessiter une dialyse, c’est-à-dire un traitement régulier, permettant de filtrer le sang à l’aide d’une machine à la place des reins. Il s’agit d’un traitement lourd et contraignant (nécessité de se déplacer à l’hôpital, ou soin à domicile, intervention d’un personnel obligatoire, obligation de s’organiser lors des départs en vacances : trouver un centre de dialyse, accord de l’Assurance Maladie, pour les remboursements), et/ou une greffe de rein.

On peut citer parmi les atteintes rénales :

  • Les calculs rénaux : de petits agglomérats de sels minéraux et substances toxiques viennent obstruer les voies rénales et urinaires, causant de fortes douleurs au niveau du bas ventre.
  • Les pyélonéphrites : des infections urinaires dues à une bactérie (le plus souvent Coli). Elles se caractérisent par une fièvre supérieure à 38,5°C, une douleur au niveau de la région lombaire, le plus souvent d’un seul côté, spontanée ou à la palpation, une envie fréquente d’uriner, une sensation de brûlure à la miction, des nausées, des vomissements, des diarrhées…

Comment prendre soin de ses reins

Il n’existe pas de conseil spécifique pour prendre soin de ses reins, la prévention passe essentiellement par une bonne hygiène de vie :

  • Buvez de l’eau régulièrement, afin de diluer les toxines présentent dans l’organisme et faciliter le travail des reins,
  • Variez les eaux minérales (afin d’avoir des concentrations en minéraux différentes)
  • Ne mangez pas trop salé, surtout en cas d’hypertension. Le sel favorise les lésions rénales,
  • Privilégiez une alimentation équilibrée, avec une attention particulière aux 5 fruits ou légumes par jour,
  • N’abusez pas des protéines (viande, œuf, poisson) et plus particulièrement des protéines en poudre (chez les sportifs), qui, en trop grande quantité, peuvent fatiguer les reins.
  • Restez en forme, bougez régulièrement : au moins 30 minutes d’activité physique par jour (marche rapide au minimum, bricolage, jardinage, ménage énergique…). Une activité physique régulière contribue à une bonne santé cardiovasculaire et réduit les risques d’hypertension,
  • Évitez la consommation régulière de médicaments, qui aurait tendance également à être toxique pour les reins,
  • Arrêtez le tabac : fumer multiplie le risque de pathologie rénale par 2,6 !

Sources : Pour tout connaître sur le rein , Le site de l’Assurance Maladie

Retour
Nous contacter
Nous suivre