1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. La sophrologie à l’école, au collège ou au lycée, une bonne idée ?

La sophrologie à l’école, au collège ou au lycée, une bonne idée ?

La sophrologie à l’école, au collège ou au lycée, une bonne idée ?

Et si la rentrée scolaire rimait avec sophrologie ? La sophrologie commence à traverser les murs des établissements scolaires pour le bien-être des élèves et du personnel enseignant.

La sophrologie en 2 mots …

La sophrologie est une approche psychocorporelle développée dans les années 60 par un neuropsychiatre, Alfonso Caycédo. Cette discipline s’appuie sur le relâchement des tensions musculaires, sur la respiration consciente et sur un ensemble de techniques de visualisation.

La sophrologie apporte des outils concrets, facilement réutilisables et permet d’aider l’élève à traverser une période parfois difficile dans sa scolarité ou dans le développement de sa personnalité.

Les bienfaits de la sophrologie auprès des enfants des écoles maternelles et élémentaires.

La sophrologie permet aux plus petits de :

  • apprendre à mieux se connaître et mieux connaître son corps
  • exprimer, vivre ses émotions
  • se calmer, se ressourcer
  • se relâcher grâce à des mouvements simples ou avec sa respiration
  • se concentrer
  • développer l’estime et la confiance en soi
  • prendre sa place avec bienveillance et sérénité
  • laisser exprimer sa créativité

Les bienfaits de la sophrologie au quotidien pour les élèves (collégiens, lycéens, étudiants)

Les séances de sophrologie peuvent aider à :

  • Mieux gérer son stress. Il n’est en effet pas rare que des élèves perdent leurs moyens en période de contrôles, d’examens, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Les séances de sophrologie préparent à affronter positivement ces situations anxiogènes.
  • Mieux vivre son corps: la période de l’adolescence est marquée par des changements physiques qui peuvent être parfois difficiles à vivre par l’adolescent. Les exercices et techniques proposés par la sophrologie aident à mieux vivre, à mieux connaître, à mieux respecter son corps.
  • Etre en meilleure relation avec soi et avec son entourage. La sophrologie invite à la connaissance de soin à l’estime de soi et à l’affirmation de soi.
  • Renforcer ses capacités : le système scolaire français est souvent synonyme de performances. Pour y faire face, il est donc indispensable d’être en adéquation avec ses capacités (confiance, concentration, espoir…) et ses valeurs.
  • Apprendre à se poser, à se canaliser, à retrouver son calme.

Comment se déroulent les séances de sophrologie en milieu scolaire ?

En fonction de l’âge des élèves, le contenu et la durée des séances vont varier :

  • En école élémentaire, le temps d’attention des enfants est assez court, il sera donc privilégié une approche ludique qui vise à favoriser la joie, la créativité, le bien-être et la sérénité pour l’enfant. Des petits moments de retour au calme avant de reprendre la classe et des jeux autour de la respiration pourront être mis en place facilement par les enseignants formés à la sophrologie et ou un sophrologue.
  • Avec des collégiens, de lycéens ou des étudiants, les séances vont être plus longues et vont permettre aux élèves d’acquérir les techniques de base les aidant à se recentrer, se relaxer, à évacuer les tensions, à prendre conscience de leur corps… des exercices de respiration et des jeux corporels peuvent aussi être utilisés.
  • Les séances ont généralement lieu en petits groupes

Et du côté des enseignants ?

Les enseignants peuvent être confrontés à du stress, de la violence, de la démotivation … Le métier d’enseignant nécessite d’être toujours en forme, disponible, patient, à l’écoute…

La sophrologie peut permettre aux enseignants de mieux vivre leur métier, de mieux gérer leur stress et leurs émotions.

Dans un premier temps la pratique va répondre aux besoins de détente et de récupération. La séance sera un temps pour soi, durant laquelle l’enseignant va pouvoir « se retrouver » et travailler les bases de la gestion du stress.

Mais, au-delà, la Sophrologie va surtout lui permettre de mieux se connaître, de prendre conscience de ses valeurs afin d’optimiser ses savoirs et savoir-faire. D’autre part, l’entraînement lui apprendra à mobiliser au mieux ses ressources personnelles et lui permettra de développer sa confiance en lui, autrement dit sa capacité d’agir pleinement en accord avec lui-même.

Et concrètement, comment ça se passe ?

En matière de matériel, les activités de relaxation et de sophrologie demandent des chaises, des tapis de sols, des petits coussins…

Si l’établissement scolaire doit faire appel à un intervenant extérieur qu’il faut financer, de nombreuses solutions existent : les plans d’action éducative (PAE financé par l’Éducation nationale), les coopératives scolaires, les contrats éducatifs locaux (CEL) ainsi que les subventions du fond d’action sociale (FAS), des conseils généraux, de la CAF… Il peut-être aussi intéressant de se rapprocher des élèves en école de sophrologie qui se doivent de réaliser des stages au cours de leur formation et pourront intervenir gratuitement.

Que vous soyez parents ou enseignants, si ce type de projets vous intéresse, la première démarche à réaliser est d’en parler autour de vous. Abordez ce sujet avec les associations de parents, les professeurs d’EPS, les chefs d’établissement, les proviseurs.

Pour les actions sur le temps périscolaire, les activités sont gérées et financées par la mairie.

Exercice de respiration

à pratiquer en groupe, avec des petits et des grands pour prendre conscience de sa respiration

  • Les participants sont debout, repartis dans une salle.
  • Remettre à chacun d’eux une plume.
  • Dans un premier temps, chaque participant souffle sur sa plume pendant quelques minutes, et essaie de la garder en l’air le plus longtemps (travail sur les inspirs et les expirs).
  • Arrêter le jeu, et leur demander comment ils se sentent, qu’est-ce que cet exercice leur a procuré comme sensations dans le corps, au niveau de leur respiration …
  • Dans un deuxième temps, mettre les participants par 2, face à face, éloignés d’un mètre. Le jeu consiste à envoyer à l’autre et à réceptionner la plume par la respiration.
  • Arrêter le jeu, et leur demander comment ils se sentent, qu’est-ce que cet exercice leur a procuré comme sensations dans le corps, au niveau de leur respiration …
Retour
Nous contacter
Nous suivre