ergonomie
Maladie
TMS

La famille des repose-pieds et repose-poignets

28/04/2020 - 2 minutes de lecture
Les repose-pieds et les repose-poignets sont souvent utilisés à mauvais escient. Dans ce cas, ils peuvent même être à l'origine de douleurs !

Le repose-pied

 
Le rôle principal d’un repose-pied est d’éviter que les pieds ne se retrouvent dans le vide. Il permet également de limiter les compressions sous les cuisses, d’assurer une bonne irrigation des membres inférieurs et de réduire les sensations de gêne ou de fatigue.
 
Si vous avez du mal à travailler en restant au fond de votre siège, le repose pied peut vous aider à améliorer votre posture : en élevant vos pieds, votre bassin basculera plus facilement vers l’arrière et votre dos se retrouvera davantage calé contre votre dossier.
 
Avant de choisir votre repose-pied, prenez en compte les critères suivants :
 

  • Privilégiez les modèles avec système antidérapant. Ces derniers seront plus stables et auront moins de chance de glisser au sol.
  • La surface de votre repose pied doit permettre de poser les pieds en intégralité et de les écarter d’environ 30 cm.
  • Si le poste de travail est partagé, choisissez un modèle avec réglage simple, accessible par les pieds et permettant de l’adapter en quelques secondes à la taille de l’utilisateur

 
 

Le repose-poignet

 
Le repose-poignet est un outil conçu principalement pour soulager certaines douleurs localisées au niveau du poignet ou permettre de réaligner le poignet avec la main et l’avant-bras. On le retrouve sous plusieurs formes : soit intégré dans un tapis de souris soit sous forme d’un « boudin » intégré ou non au clavier.  Ils sont constitués de mousse ou de gel (jugé le plus souvent comme plus confortable).
 
Attention, l’utilisation de ce matériel ne doit pas être automatique ! Il peut même dans certains cas, engendrer une gêne voire des douleurs sur le long terme et, être à l’origine d’un Syndrome du Canal Carpien. Pourquoi ? Tout simplement à cause de la pression excessive qu’il exerce sur le poignet.
 
Si vous décidez de tester un repose poignet, voici quelques recommandations :
 

  • Lorsque vous tapez sur le clavier, vos mains et vos poignets doivent pouvoir bouger librement.
  • Ajustez les autres éléments de votre poste de travail (fauteuil, bureau, clavier) pour éviter toute extension/flexion des poignets. Vous devez vous assurer de maintenir vos poignets bien droits, dans une position neutre.
  • Adaptez le repose-poignet à la largeur, la hauteur et le bord avant du clavier.
  • Choisissez un repose-poignet assez souple et arrondi pour réduire au maximum la pression exercée sur les poignets.