Asthme et sport : compatibles ?

26/03/2021 - 3 minutes de lecture
Il est révolu le temps ou le sport était interdit aux asthmatiques ! Au contraire, faire du sport ne peut être que bénéfique aux personnes présentant des difficultés respiratoires.

Qu’est-ce que l’asthme ?

 
L’asthme est une infection inflammatoire chronique des voies aériennes.
L’asthme d’effort, appelé également asthme induit par l’exercice, se caractérise par des crises d’asthme provoquées par la pratique d’un sport ou d’une activité physique mais peut survenir jusqu’à 5 à 10 minutes après l’arrêt de l’effort au moment de la récupération.
 
 

Quels avantages à faire du sport quand on est asthmatique ?

 
La pratique d’un sport permet d’augmenter les capacités respiratoires, de diminuer l’essoufflement et l’intensité des crises d’asthme.
Le sport permet également d’améliorer le contrôle de l’asthme, de sa forme physique et de son niveau de tolérance à l’effort.
 
 

Quels sports sont recommandés pour les asthmatiques ?

 
Les sports d’endurance développent la capacité pulmonaire et contribuent à diminuer l’essoufflement :
 

  • Natation de loisir
  • Randonnée
  • Sports de combat comme le judo
  • Vélo
  • Tennis
  • Course à pied
  • Ski de fond
  • Danse

 
 

Et les sports de montagne ?

 
Les sports de montagne sont également bénéfiques aux asthmatiques. Les allergènes sont moins présents dans l’atmosphère.
Il est tout de même recommandé de rester en dessous de 2000 mètres, l’altitude à partir de laquelle l’oxygène se raréfie. Au-delà, l’air froid peut provoquer des crises d’asthme qui sont aggravées par le manque d’oxygène.
 
 

Les règles à suivre pour les sportifs asthmatiques

 

  • Consulter son médecin avant de commencer ou intensifier son activité sportive.
  • Avoir toujours sur soi son traitement d’urgence.
  • Bien s’échauffer avant de commencer l’activité.
  • Savoir renoncer ou s’arrêter en cas de survenue de signes évocateurs d’une crise d’asthme.
  • Tenir compte des conditions atmosphériques.