1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. L’armoire à pharmacie : bien ranger ses médicaments

L’armoire à pharmacie : bien ranger ses médicaments

L’armoire à pharmacie : bien ranger ses médicaments
Où ranger ses médicaments ? Comment les stocker ? Combien de temps les garder ? Ce sont des questions que vous pouvez vous poser ; voici quelques conseils pour y répondre :

Bien choisir l’emplacement de votre armoire à pharmacie

La plupart des personnes stockent leurs médicaments dans leur salle de bain ou dans leur cuisine, alors que les médicaments pour la plupart doivent être stockés dans un endroit sec, propre, à l’abri de la lumière directe et tempéré. Préférez la chambre parentale, un placard ou dressing suffisamment sec. Privilégiez un endroit en hauteur difficilement accessible aux enfants.
L’idéal est d’investir dans une armoire à pharmacie spécifique, hermétique et opaque afin de ne pas laisser passer la lumière. Si possible prenez en une qui se ferme à clé.

Évitez de stocker trop de médicaments, ramenez ceux périmés

Un médicament périmé peut être très inefficace voire très dangereux.

medicaments-a-rapporter-au-medecinTous les médicaments périmés, tubes de « crème », collyres, sirops entamés depuis longtemps (6 mois pour les crèmes et pommades stockées hermétiquement, 2 mois pour les sirops, les sprays pour le nez ne doivent pas être conservés après le traitement), ou si vous ne vous souvenez plus de la date d’ouverture: dans ces 2 cas, rapportez les chez votre pharmacien.

 

 

Conseils de rangement de votre armoire à médicaments

Dans votre armoire à pharmacie, pensez à séparer les médicaments pour adultes de ceux pour enfants afin d’éviter une erreur de dosage. Si vous avez des médicaments pour votre ou vos animaux domestiques, les mettre à l’écart des vôtres et dans un endroit inaccessible pour un enfant

Regroupez également le nécessaire de « petits soins » ou « bobologie »  avec des pansements, du désinfectant (pas de désinfectant coloré, qui empêche de visualiser une éventuelle rougeur autour d’une plaie), des compresses stériles, une paire de ciseaux.

Conservez les notices et boîtes des médicaments que vous possédez, elles contiennent de nombreuses informations sur la posologie (la façon de prendre/appliquer les médicaments), sur les effets indésirables et permettront en cas de problème suite à la prise d’un médicament (surdosage, erreur de prise, effets indésirables) aux professionnels d’identifier le médicament en cause si vous ne savez plus exactement ce que c’est. Pensez à écrire la date d’ouverture sur le carton d’emballage.

L’automédication

De plus en plus, les patients ont recours à l’automédication : si celle-ci permet de ne pas passer chez le médecin, elle doit être réalisée avec prudence et jamais sans conseil.

Même pour des symptômes similaires à une précédente maladie que vous ou un proche auriez eue, il ne faut pas reprendre les médicaments qui avaient été prescrits sans un avis médical. Des maladies peuvent avoir des symptômes semblables mais des traitements très différents.

Les antibiotiques d’un précédent traitement ne doivent être en aucun cas pris sans l’avis d’un médecin. Il est indispensable de respecter les durées de traitement.

Vous pouvez donc conserver quelques médicaments de base tels que des médicaments contre la fièvre et la douleur, contre les maux de ventre et autres troubles digestifs.

Il est possible d’être conseillé par son pharmacien qui vous proposera des médicaments que vous pourrez obtenir sans ordonnance et qui pourront constituer une armoire à pharmacie de base. Si les symptômes persistent après quelques jours, consultez un médecin.

N’associez jamais 2 médicaments sans l’avis d’un professionnel de santé. Cela permet d’éviter des interactions entre ceux-ci ou des surdosages.

En cas d’erreur de traitement, de doute ou d’effets indésirables

numeros-urgenceEn cas de doute ou d’erreur de traitement, contactez un professionnel de santé (médecin généraliste, pharmacien ou SAMU au 15)

Les effets indésirables apparaissent suite à la prise d’un médicament. Ils peuvent se manifester sous plusieurs formes plus ou moins graves (démangeaisons, fatigue, nausée, malaise, évanouissement…). Ils sont le plus souvent indiqués dans la notice des médicaments. Contactez également un professionnel de santé en cas d’effets indésirables.

 

Sources : Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs belges, LEEM, brochure automédication Intériale.

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre