1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Comment traiter son addiction aux jeux d’argent ?

Comment traiter son addiction aux jeux d’argent ?

Comment traiter son addiction aux jeux d’argent ?
Jouer aux cartes en misant de l’argent, à des jeux de grattage, des tirages au sort, des paris sportifs ou autres jeux d’argent peut provoquer un certain plaisir chez les joueurs. Cependant lorsque le joueur perd le contrôle sur sa pratique du jeu, sur les sommes misées, on parle de jeu problématique ou même pathologique selon la gravité. Ou comment quand le jeu n’en est plus un…

 

L’addiction aux jeux

L’addiction aux jeux d’argent et de hasard (payant) est caractérisée par un besoin incontrôlable de jouer à des jeux et plus particulièrement de miser de l’argent. On parle également de jeu problématique. Outre le caractère addictif des jeux d’argent, des problèmes financiers, moraux et sociaux peuvent être associés à cette addiction. C’est pourquoi il est important de la prendre en charge, le plus tôt possible afin d’en limiter les séquelles.

Les chiffres de l’addiction aux jeux

Selon, l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) et Santé Publique France, il y aurait parmi les joueurs aux jeux d’argent et de hasard, 10.8% de joueurs avec une pratique de jeu « problématique ou pathologique », soit 1,3% de la population Française.
Il faut savoir qu’un français sur deux joue occasionnellement à des jeux de hasard, un français sur cinq joue au moins une fois par semaine, et un sur dix dépenserait plus de 500€ par an.

Les différents profils de joueurs

Les experts distinguent 3 types de joueurs :

Le joueur récréatif

  • Il joue pour le plaisir et le lien social
  • Il n’a pas de problème avec le jeu
  • Il est capable de contrôler le montant de ses mises et sa pratique (peut s’arrêter sans problème)

Le joueur problématique ou à risque

  • Il ressent une culpabilité lorsqu’il joue
  • Il mise des sommes de plus en plus importantes
  • Il peut avoir des épisodes dépressifs
  • Il éprouve des difficultés à s’arrêter de jouer

Le joueur excessif ou « pathologique »

  • Il ne peut pas contrôler sa pratique des jeux (impossible de s’arrêter)
  • Il mise des sommes importantes
  • Il contracte des emprunts auprès de proches, d’institutions (banques…), pour rembourser ses dettes/continuer à jouer
  • Le jeu a une place centrale au sein de sa vie
  • Il retourne jouer pour « se refaire » de ses pertes
  • Le jeu affecte sa vie sociale et familiale

Quand le jeu devient un problème : les signaux d’alertes

Lorsque la pratique du jeu dérive vers une pratique problématique, certains signes doivent vous alerter :

  • Le mensonge : Les personnes ayant un problème avec les jeux de hasard et d’argent ont tendance à vouloir le cacher à leur entourage, ils prétexteront faire d’autres activités, ou minimiseront les pertes…
  • La volonté de « se refaire » : Certains joueurs veulent retourner jouer, ou jouer toujours plus pour « compenser leurs pertes » et récupérer l’argent qu’ils ont perdu.
  • Les emprunts d’argent : Il arrive un moment où les joueurs n’auront plus suffisamment d’argent pour jouer, ils vont alors emprunter de l’argent à leurs proches.
  • Quand jouer est un « besoin » Le joueur présente un « symptôme de sevrage » lorsqu’il ne joue pas : il devient irritable, impatient, agité… jusqu’à ce qu’il joue. Le joueur peut également jouer pour « oublier ». Le joueur utilise le jeu comme source de fuite à ses problèmes, ses difficultés ou son stress.
  • Lorsque le jeu amène au délit : Le joueur peut être amené à voler de l’argent, réaliser des actes illégaux pour obtenir de l’argent pour jouer.
  • Un changement de comportement : Le joueur peut devenir irritable, associable, voire violent avec son entourage.

Qu’est-ce qui peut rendre accroc aux jeux d’argent et de hasard ?

De nombreux facteurs peuvent entraîner le joueur dans le processus « d’addiction » et de non contrôle de sa pratique :

Les facteurs liés à l’environnement de jeu

  • Les espaces clos des casinos, où aucun repère temporel n’est présent, font oublier la notion du temps passé à jouer.
  • Les lumières, les bruits des machines (qui annoncent des gains), la simplicité du jeu, sont là pour renforcer l’envie de jouer.
  • L’ambiance conviviale, l’émulation dans les bars ou salles de paris sportifs augmente l’envie de jouer.
  • Les jeux en ligne, permettant de jouer de chez soi, sans avoir à se déplacer, en tout anonymat peut également inciter à une pratique de jeu excessive (pas de contrôle, possibilité de jouer à plusieurs endroits (sur plusieurs sites) en même temps)

Les facteurs liés aux jeux

L’impression de maîtriser le hasard, de maîtriser un jeu (faire des probabilités de sortie d’une carte, se renseigner sur les chevaux lors de paris hippiques…) alors que le résultat n’est que du hasard.

  • L’émotion procurée par le gain et l’appât du gain : les joueurs se souviennent plus de leurs gains que de leurs pertes, les mécanismes de gain sont associés aux mécanismes de plaisir et de récompense. L’idée d’un gain d’argent providentiel est également un moteur du jeu.
  • L’envie de « se refaire », les joueurs peuvent imaginer pouvoir regagner leurs pertes en continuant à jouer.
  • La frustration d’un « quasi gain », les joueurs sont souvent à 1 numéro, 1 case, ou 1 carte de gagner, ce qui leur donne l’illusion d’avoir « presque gagné » et ils pensent se rapprocher du gros lot. Pourtant chaque tour, tirage, partie, course étant indépendant, il n’y a pas de lien et les probabilités de gain n’évoluent pas.

Les facteurs liés au joueur :

  • Les facteurs liés au joueur sont très variables, ils peuvent dépendre de son état psychologique, de son caractère, de son entourage ou de son isolement…

Que faire face à l’addiction aux jeux d’argent et de hasard ?

L’addiction aux jeux d’argent et de hasard a diverses conséquences : financières, sociales, juridiques…

Face à l’addiction

  • Il est important d’occuper son temps, afin de ne pas être tenté de rejouer. Remettez-vous à la pratique de loisirs que vous avez pu délaisser lorsque le jeu a pris une place trop importante dans votre vie.
  • N’hésitez pas à en parler autour de vous.
  • Si un proche ou vous-même êtes dans une situation d’addiction aux jeux, il est important de vous faire aider par des proches, des professionnels ou des associations d’anciens joueurs.

Face aux problèmes d’argent

  • Il est important de limiter les pertes financières : en cessant de jouer, en se faisant interdire de jeux auprès des casinos et jeux en ligne.
  • Sécurisez vos entrées d’argent en confiant leur gestion à un proche (conjoint, tutelle…).
  • Si vous avez contracté trop de dettes, il est possible de monter un dossier de surendettement, vous permettant de planifier vos remboursements et de les adapter à vos revenus.

Le traitement de l’addiction aux jeux d’argent et de hasard

La prise en charge de l’addiction aux jeux d’argent repose en une aide psychologique, que ce soit par des psychologues, psychiatres ou psychothérapeutes.

Les psychothérapies sont différentes selon les joueurs. Elles débutent le plus souvent par des entretiens de motivation, afin d’évaluer avec le patient sa motivation à arrêter de jouer, ses objectifs. Puis une thérapie visant à modifier le comportement problématique, combattre sur les fausses croyances (maîtrise du hasard… probabilités). Enfin, il y a un travail d’analyse sur les origines de la dépendance et du comportement problématique.

En cas d’affections plus graves (dépression, anxiété), une prise en charge psychiatrique à l’aide de médicaments ou d’une hospitalisation est envisageable.

Cette prise en charge peut être effectuée dans certains services d’addictologie d’hôpitaux et de cliniques (Marmottan Paris, CHU de Nantes – Hôpital Saint Jacques, …), les CSAPA (Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie), les thérapies de groupe auprès d’associations d’anciens joueurs… Lire plus d’informations

Prévention de l’addiction aux jeux d’argent et de hasard

Il n’existe pas de réelle mesure de prévention de l’addiction, si ce n’est limiter la pratique des jeux et encadrer cette pratique.
Si vous éprouvez du plaisir à jouer, gardez le caractère social et amical des jeux, ne vous isolez pas.
Si vous sentez que les jeux prennent une place trop importante dans votre vie, ou si votre entourage vous fait des reproches sur votre pratique, il est conseillé de consulter un professionnel de santé et d’en parler.
Il existe des tests en ligne permettant d’évaluer votre pratique des jeux, et de faire le point.
(Indice Canadien du jeu Excessif : la référence des tests)

Sources : Santé publique France, Joueur-info-service, addictionsuisse.ch, institut du jeu excessif, Observatoire santé les chiffres des jeux d’argents et guérir de l’addiction aux jeux d’argent, Insee – statistiques des jeux d’argent en France, aide-info-jeu.fr, Ifac-addictions.fr
Zermatten, Ariane, et al. « Traiter l’addiction aux jeux de hasard et d’argent : un programme Internet », L’information psychiatrique, vol. 86, no. 9, 2010, pp. 753-757.

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre