Articulations
Corps humain
Maladie
TMS

1 jour, une partie du corps : les épaules

11/04/2021 - 4 minutes de lecture
Pour vous éviter de faire partie du gang des épaules cassées, Intériale vous propose des astuces pour mieux protéger cette partie de votre corps !

Comprendre le fonctionnement de vos épaules

 
L’épaule est composée de trois os : la clavicule, la scapula (nommée également omoplate), l’acromion (excroissance de l’omoplate, partie palpable sur le dessus de l’épaule) et l’humérus. Comme toute articulation, la mobilité de l’épaule est assurée principalement par : des muscles, des ligaments et des tendons.
 
La coiffe des rotateurs est le nom donné à l’ensemble des tendons qui forme une sorte de « chapeau » au-dessus de la tête de l’humérus. Ces tendons ont une fonction majeure : permettre l’élévation du bras. En effet, l’articulation de l’épaule est la plus mobile du corps humain. Cette mobilité est due à sa forme singulière et aux muscles qui l’entourent.
 

 
 

Les troubles musculosquelettiques et les épaules

 
D’après un sondage de l’ANACT datant de 2018, 45% des déclarations de maladie professionnelle liée aux TMS concernaient les épaules.
 
Les TMS de l’épaule sont majoritairement des tendinopathies. Ces dernières regroupent l’ensemble des troubles touchant les tendons d’une articulation. À ne pas confondre avec les tendinites qui correspondent uniquement à une inflammation des tendons.
 
 

Quels sont les symptômes des tendinopathies ?

 
Ces tendinopathies peuvent être à l’origine de plusieurs symptômes se traduisant par :
 

  • Une douleur et une sensibilité locale de l’épaule et/ou de la partie externe du bras (sous l’acromion). La douleur apparaît surtout lors de l’élévation du bras et devient très gênante la nuit.
  • Des difficultés à bouger l’épaule et le bras. Par exemple : difficulté à lever le bras plus haut que les épaules ou encore à amener la main derrière le dos.
  • Une diminution de la force musculaire de l’épaule et du bras.
  • Des tensions musculaires au niveau de l’épaule.

 


 
 

5 conseils pour prévenir l’apparition des tendinopathies

 
Il est tout à fait possible de prévenir les risques de tendinopathies et de préserver ainsi vos épaules lors de votre activité professionnelle. Voici plusieurs conseils à appliquer dès à présent :
 

  • Évitez les mauvaises postures pour vos épaules : particulièrement la position statique « bras en l’air » ou tous les gestes répétitifs en dehors des angles de confort :

 

 
 

    Zone verte = zone de confort / Zone rouge = zone d’inconfort

 

  • Pensez à reposer vos avant-bras sur votre plan de travail et à rapprocher vos équipements de travail à hauteur de vos mains !
  • Organisez vos lieux de stockage ! À la maison ou sur votre lieu de travail, soyez logique dans votre façon de stocker vos objets quels qu’ils soient ! Privilégier le rangement à hauteur d’homme pour les objets utilisés fréquemment, les objets les plus lourds sont à stocker dans les parties basses de votre lieu de stockage et les objets les plus légers, à l’inverse, dans les parties hautes. Vos épaules et votre corps vous diront merci J
  • Comme pour toutes les articulations, pensez à vous hydrater tout au long de la journée et à effectuer des pauses régulières pour limiter la sédentarité (1 litre et demi par jour).

 
 
[1] Hypercholestérolémie = Élévation anormale de la teneur en cholestérol du sang.
 
[2] Dyslipidémies = concentration trop élevée d’un ou plusieurs lipides présents dans le sang : le cholestérol et les triglycérides.