Devenir Adjoint administratif territorial de 1ère classe

Mode de sélection

Pour devenir Adjoint administratif territorial de 1ère classe (en catégorie C), il faut passer un concours :

  • soit le concours interne (réservé aux fonctionnaires et aux agents publics justifiant au 1er janvier de l'année du concours d' au moins un an de services publics effectifs hors période de stage),
  • soit le concours externe (ouvert aux non-fonctionnaires titulaires d'un titre ou diplôme classé au moins au niveau V ),
  • soit le 3ème concours (destiné aux personnes non fonctionnaires justifiant d'une expérience professionnelle en lien avec l'une des spécialités du cadre d'emplois).

De plus, les candidats doivent respecter les conditions suivantes pour se présenter au concours :

  • être âgé de 16 ans au moins
  • être de nationalité française ou ressortissant d'un État membre de l'Union Européenne, ou d'un État signataire de l'Accord sur l'Espace Économique Européen
  • être en règle vis-à-vis du service national,
  • avoir la pleine possession de ses droits civiques
  • disposer des conditions physiques nécessaires pour l'exercice de la fonction

Organisation des concours et nature des épreuves

Les concours sont organisés par les Centres de gestion (CDG) et le CNFPT. Les dossiers d'inscription sont à retirer auprès du Centre de Gestion organisateur ou sur son site internet (voir la liste des CDG).
Il convient de renvoyer le dossier en version papier avant la date fixée par le CDG (le cachet de la poste faisant foi).

Les épreuves d'admissibilité du concours externe, du concours interne et du troisième concours comprennent :

  • Une épreuve de français à partir d'un texte et des exercices destinés à évaluer les capacités du candidat en vocabulaire, orthographe et grammaire
  • La conception d'un tableau numérique d'après les éléments fournis.

Pour chacun des concours, le jury fixe un nombre de points nécessaires pour être admissible et établit, parmi ceux qui ont obtenu ce total de points, la liste des candidats admis à se présenter aux épreuves d'admission. Toute note inférieure à 5 dans l'une des épreuves d'admissibilité entraîne l'élimination du candidat.

Au cours des épreuves d'admissions, le candidat est soumis à :

  • un entretien visant à évaluer son aptitude et sa motivation à exercer l'emploi visé, ainsi que ses connaissances de l'environnement professionnel dans lequel il sera appelé à exercer ses fonctions. Pour le concours interne et le troisième concours, le jury cherche également à apprécier l'expérience du candidat.
  • une épreuve de bureautique destinée à vérifier l'aptitude du candidat à utiliser l'outil informatique.
  • une épreuve facultative choisie par le candidat au moment de son inscription (épreuve écrite de langue vivante, interrogation orale sur le droit public, ou le droit de la famille ou les finances publiques).

Les épreuves écrites sont anonymes et font l'objet d'une double correction.

Attention, les lauréats sont inscrits sur une liste d'aptitude pour une durée d'un an mais cela ne vaut pas recrutement. Chaque personne doit ensuite postuler auprès des collectivités territoriales. A l'issue de cette période, le lauréat perd le bénéfice du concours.

A noter : les postes à pourvoir sont répartis entre trois concours distincts :

  • un concours externe ouvert pour 40 % au moins des postes ;
  • un concours interne ouvert pour 40 % au plus des postes ;
  • un troisième concours ouvert pour 20 % au plus des postes mis aux concours.

Toutefois à l'issue des épreuves, lorsque le nombre de candidats ayant subi avec succès les épreuves d'un des trois concours ci-dessus est inférieur au nombre de places offertes à ce concours, le jury peut modifier le nombre de places aux concours externe et interne dans la limite de 15 %.

offre-prevoyance
à partir
de
6,45
/mois
(1)

“Mon salaire est maintenu à 100% en cas d’incapacité de travail, je suis serein”

Devis et adhésion
en 3 minutes