Le palmarès du 11e festival du film policier de Beaune

L’édition 2019 du festival international du film policier de Beaune, sponsorisé par Intériale, s’est achevée samedi 6 avril avec la traditionnelle cérémonie de clôture. Découvrez sans plus attendre les films récompensés !

Sélection officielle

Huit films s’affrontaient dans la compétition officielle. Le jury, présidé par Benoît Jacquot, a choisi de décerner le grand prix au film « Face à la nuit » du réalisateur malaisien Wi Ding Ho.

« Face à la nuit »

Synopsis : Trois nuits de la vie d’un homme. Trois nuits à traverser un monde interlope, qui ont fait basculer son existence ordinaire. Il est sur le point de commettre l’irréparable. Mais son passé va le rattraper…

Le prix du jury revient lui à « Alpha – The right to kill » de Brillante Ma (Philippines) et à « Piranhas » de Claudio Giovannesi (Italie).

« Alpha – The right to kill »

Synopsis : Dans les quartiers pauvres de Manille, la lutte antidrogue fait rage. Un officier de police et un petit dealer devenu indic tentent coûte que coûte de faire tomber l’un des plus gros trafiquants de la ville, mettant en jeu leur réputation, la sécurité de leur famille… et leur vie.

« Piranhas »

Synopsis : Nicola et ses amis ont entre dix et quinze ans. Ils se déplacent à scooter, ils sont armés et fascinés par la criminalité. Ils ne craignent ni la prison ni la mort, mais seulement de mener une vie ordinaire comme leurs parents. Leurs modèles : les parrains de la Camorra. Leurs valeurs : l’argent et le pouvoir. Leurs règles : fréquenter les bonnes personnes, trafiquer dans les bons endroits, et occuper la place laissée vacante par les anciens mafieux pour conquérir les quartiers de Naples, quel qu’en soit le prix.

Sélection « Sang neuf »

Les films de la compétition « Sang neuf » étaient six à concourir. C’est le long-métrage « Dragged Across Concrete » de l’Américain S. Craig Zalher qui l’emporte.

« Dragged Across Concrete »

Synopsis : Deux officiers de police sont suspendus à la suite de la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle leur méthode musclée est montrée au grand jour. Sans argent et sans avenir, les deux policiers aigris s’enfoncent dans les bas-fonds du crime et vont devoir affronter plus déterminés qu’eux…

Autres distinctions

Le prix de la critique revient au film « El Reino » de l’Espagnol Rodrigo Sorogoyen.

« El Reino »

Synopsis : Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu’il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal…

« Les oiseaux de passage » de Cristina Gallego et Ciro Guerra repart avec le prix spécial police, soutenu par Intériale.

« Les oiseaux de passage »

Synopsis : Dans les années 1970, en Colombie, une famille d’indigènes Wayuu se retrouve au cœur de la vente florissante de marijuana à la jeunesse américaine. Quand l’honneur des familles tente de résister à l’avidité des hommes, la guerre des clans devient inévitable et met en péril leurs vies, leur culture et leurs traditions ancestrales. C’est la naissance des cartels de la drogue.

Le film « Jusqu’à la garde » de Xavier Legrand reçoit lui le prix Claude Chabrol.

« Jusqu’à la garde »

Synopsis : Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

 

Les membres du jury spécial police, présidé par Danielle Thiéry, ont rendu leur verdict

C'est parti pour le 11e festival du film policier de Beaune ! Article Précédent