Baromètres Intériale « Santé et Prévention des agents de la Fonction Publique 2018 »

« Il y a des fonctionnaires qui vont bien, d’autres qui sont en souffrance, assumons-le !» C’est par ces mots que Pascal Beaubat, président de la mutuelle Intériale, a ouvert le colloque « Motivation et engagement des agents publics » organisé le 2 juillet 2018 en partenariat avec Acteurs Publics.

L’occasion d’échanger, de débattre, mais aussi de présenter les principaux résultats des derniers Baromètres « Santé et Prévention » qu’édite annuellement la mutuelle.
Chaque année, Intériale recueille ainsi les besoins et attentes des agents de la Fonction Publique en matière de santé et de bien-être au travail dans des Baromètres riches en enseignements. La mutuelle réalise également tous les deux ans une étude similaire auprès des agents de la Fonction Publique Territoriale.

Agents de l’Intérieur, de la Justice, et de la Fonction Publique Hospitalière

Pour cette édition 2018, trois études statistiques ont ainsi été réalisées en partenariat avec l’Institut CSA auprès de plus de 12 000 agents adhérents d’Intériale : une première, éditée depuis 5 ans, dédiée aux agents du ministère de l’Intérieur ; et deux nouvelles études menées pour la première fois cette année auprès des agents du ministère de la Justice et des agents de la Fonction Publique hospitalière (en partenariat avec So’Lyon Mutuelle).

Ces chiffres apportent un éclairage précieux sur la qualité de vie au travail dans la Fonction Publique, les conditions physiques et psychologiques des agents, mais aussi la perception qu’ils peuvent avoir de leur fonction et de leur bien-être général. Ainsi, les résultats de 2018 montrent des agents plutôt satisfaits de leur hygiène de vie (pour 89% des agents du ministère de l’Intérieur interrogés, 91% des agents du ministère de la Justice et 93% des agents de la Fonction Publique Hospitalière), et plutôt optimistes pour leur avenir (82% de l’Intérieur, 86% de la Justice et 78% de la Fonction Publique Hospitalière), cela malgré une forte exposition au stress occasionné par le contact avec le public (65% de l’Intérieur, 68% de la Justice, et 73% de la Fonction Publique Hospitalière). Les chiffres mettent également en lumière des agents tirant une grande satisfaction à exercer une mission de service public (pour 84 % des agents du ministère de l’Intérieur interrogés, 92 % des agents du Ministère de la Justice et 87 % des agents de la Fonction Publique Hospitalière), malgré un sentiment de reconnaissance de la part du grand public plus mesuré (40% de l’Intérieur, 46% de la Justice, et 56% de la Fonction Publique Hospitalière).

La richesse de ces données permet d’évaluer et de prendre la mesure des besoins et des attentes du terrain. Elle donne également l’opportunité de réfléchir et de mettre en place des réponses adaptées  aux attentes des agents dans leur vie professionnelle comme personnelle. A ce titre, la Direction Prévention d’Intériale réalise chaque année plus de 150 actions de prévention sur les lieux de travail des agents, avec des thématiques adaptées à la diversité des métiers : prévention des troubles musculo-squelettiques, gestion du stress, alimentation, dépistage santé, sécurité routière...

L’écoute et l’entraide restent au cœur des missions chères à la mutuelle Intériale qui continue de se distinguer par des solutions personnalisées, une qualité de service certifiée, et un environnement d’entraide et de solidarité avec ses adhérents. 

Le bien-être au travail dans la fonction publique Article Précédent Les cyclistes de la Police nationale s’illustrent aux 24H du Mans vélos Article Suivant