1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Souriez, c’est bon pour la santé !

Souriez, c’est bon pour la santé !

Souriez, c’est bon pour la santé !

Sourire à la vie : on dit ouiii ! Le vendredi 6 octobre 2017 a lieu la journée mondiale du sourire, l’occasion pour tous de se rappeler pourquoi il est important de sourire que ce soit pour notre bien-être ou celui d’autrui.

D’où vient la journée mondiale du sourire ?

Cette journée a été mise en place par un artiste américain, Harvey Ball, qui a également créé le fameux « smiley » en 1963. Cette journée est célébrée dans de nombreux pays depuis 1999.
Monsieur Harvey Ball a imaginé cet évènement après la création du « smiley ». Pour sa première apparition, ce dernier n’était d’ailleurs pas jaune mais blanc ! Il a été dessiné pour la toute première fois en 1953, sur une affiche de publicité d’un film américain nommé « Lili » et réalisé par Charles Walters.


Affiche publicitaire du Film Lili, 1953

Pour la petite histoire, le graphiste Harvey Ball a créé le smiley jaune pour une société d’assurance américaine, la « State Mutual Life Assurance ». L’objectif était d’apposer des smileys sur les cartes de visite, les posters et les badges de l’entreprise pour remonter le moral des employés. Harvey Ball n’a jamais déposé de copyright pour protéger sa création et n’aura donc pas pu profiter financièrement de son dessin (mis à part son salaire initial de 45 dollars ! ).

Avec l’arrivée d’internet dans les années 90, le petit smiley jaune devient une émoticône « texte » utilisant des signes de ponctuation : « 🙂 »
Par la suite, les premiers émoticônes « graphiques » ont fait leur apparition, toujours inspirés du smiley jaune. Ces émoticônes appelés « emojis » font à présent partie de notre quotidien que ce soit à travers des e-mails, des SMS, de la mode vestimentaire ou même de la décoration d’intérieure. Les Smiley sont partout !

 

Le sourire, comment ça marche ?

Si environ 30 muscles interviennent dans les expressions du visage, 17 muscles entrent en jeu dans le sourire. Parmi-eux, on retrouve les muscles principaux de la joue : les zygomatiques.
Apparu au XVIIème siècle, le mot zygomatique provient du grec « zugon » qui signifie « paire ». En anatomie, le terme « zygoma » correspond à la pommette.

 

Les zygomatiques sont donc des muscles allant de la pommette à la commissure des lèvres. Il existe deux zygomatiques principaux :

  • Le grand zygomatique : c’est le spécialiste du rire ! En se contractant sous la joue, le zygomatique surélève la commissure des lèvres vers le haut et l’extérieur donnant ainsi des expressions traduisant la bonne humeur. Ces expressions peuvent aller du simple sourire à l’éclat de rire.
  • Le petit zygomatique : il se situe devant le muscle zygomatique et tire la lèvre supérieure vers le haut, l’arrière et l’extérieur pour exposer les dents. Il intervient également lors d’expression de tristesse.
Un vrai sourire fait aussi se contracter les muscles autour des yeux, plus précisément l’orbiculaire palpébral inférieur. Ce muscle, au nom complexe, ne peut être activé uniquement par une émotion agréable ! Les petites rides au coin de l’œil (ou pattes d’oie) représentent le signe d’une authentique joie ou sympathie. En somme, si vous voulez savoir si un sourire est sincère ou feint, observez les yeux de votre interlocuteur et non sa bouche !

Quels sont les bienfaits du sourire ?

De nombreuses études ont démontré les vertus du sourire pour la santé physique et mentale. Voici les 7 principaux bienfaits des petites risettes :

1 – Sourire nous rend attirant

Et oui, dans notre quotidien, nous sommes naturellement plus attirés par des gens qui sourient. Pourquoi ? Car ils nous paraissent plus attrayants, plus sociables et plus ouverts. Le sourire illustre la confiance en soi et confère un caractère apaisant.

2 – Sourire est contagieux

Le sourire est communicatif ! Notre cerveau est « câblé » pour la sociabilité. Il va donc chercher à reproduire le sourire émis par un individu. À l’aide de neurones nommés « neurones miroirs », un système de synchronisation va permettre au cerveau d’activer la même région qui a été stimulée dans le cerveau de la personne qui nous sourit. Une personne souriante illumine ainsi son environnement en changeant l’humeur de ceux qui l’entoure.

3 – Sourire rend optimiste

Lorsque l’on sourit, notre corps libère des endomorphines dans notre cerveau : la dopamine et la sérotonine. Ces derniers ont la particularité de nous faire ressentir une sensation de bien-être intérieur. Sourire permet donc de modifier notre humeur ! Nous pouvons donc améliorer notre état physiologique et psychologique par le biais du sourire.

4 – Sourire participe au renforcement du système immunitaire

Sourire permet de réoxygéner plus rapidement nos cellules et aide notre système immunitaire à travailler plus efficacement. À l’inverse, l’anxiété, la dépression et la colère affaiblissent le système immunitaire.

5 – Sourire diminue le stress

La libération d’endomorphines permet de réguler, de réduire et de mieux gérer son stress. Lorsque vous souriez, vous libérez physiquement les muscles de votre mâchoire, tendus lors de période de stress. Cette crispation peut vous donnez l’air d’être fatigué, préoccupé ou tendu et provoquer, à terme, des maux de tête.

6 – Sourire nous rajeunit

Le sourire a un impact sur notre physique en détendant les traits du visage. Il participe à nous faire paraître plus jeune !

7 – Sourire réduit la douleur

Les endomorphines possèdent la propriété d’atténuer les douleurs physiques. Le sourire et le rire produisent ce type d’hormones et permettent donc d’atténuer les douleurs (un peu comme la morphine). En France, des thérapies du rire voient de plus en plus le jour dans les milieux hospitaliers. Leur objectif est d’aider les patients à mieux affronter certaines pathologies et à mieux gérer la douleur qui les accompagne à travers le rire.

Le rire, ça s’apprend !

Le concept de yoga du rire a été créé en 1995 en Inde. Aujourd’hui, cette pratique est planétaire et on recense des milliers de clubs de yoga du rire dans le monde. Il s’agit de cours collectif où chacun peut rire sans raison. Le yoga du rire s’appuie sur une combinaison de rires couplée à des exercices de respiration du yoga. Le corps ne faisant pas la différence entre un rire simulé et un rire spontanée, le pratiquant arrivera donc aux mêmes bienfaits physiologiques et psychologiques.

Alors n’attendez plus, SOURIEZ !

Retour