1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. C’est la semaine de la vaccination !

C’est la semaine de la vaccination !

C’est la semaine de la vaccination !
A l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé, cette semaine a pour vocation d’aider la population à mieux connaître les bénéfices de la vaccination et les maladies contre lesquelles elle protège.
Cette année, la thématique retenue est la vaccination au cours des âges et moments de la vie.
Qu’est-ce que la vaccination, comment fonctionne-t-elle ? Présente-t-elle des risques pour la santé ? Petite piqûre de rappel…

Les chiffres Intériale

20 % des agents la Fonction Publique (Territoriale et d’État) déclarent ne pas être à jour de leurs vaccinations.
S’ajoutent 15% d’agents déclarant ne pas savoir où ils en sont de leurs vaccinations.
(Baromètre Santé et Prévention 2016 – Intériale et TNS Sofres)

Qu’est-ce que la vaccination ?

Dès qu’un virus ou une bactérie pénètre dans notre organisme, il déclenche une réponse immunitaire (production d’anticorps) pour le combattre. Cette production d’anticorps nécessite un temps plus ou moins long pendant lequel la maladie se développe s’accompagnant de symptômes.
La vaccination est une protection contre certaines maladies graves. Le principe est d’injecter dans l’organisme une bactérie ou un virus rendu inoffensif afin de stimuler la production d’anticorps sans avoir les symptômes de la maladie. Ainsi, en cas de réelle infection, le corps pourra mobiliser les anticorps produits antérieurement et vous ne serez pas malade. Le corps garde en mémoire les anticorps pendant une durée variable, c’est pourquoi certains vaccins nécessitent des rappels.

Qui doit être vacciné et quand être vacciné ?

La plupart des vaccins sont administrés aux enfants dès les premiers mois de vie, mais la vaccination reste indispensable à tous les âges :

  • Pour les femmes en âge de procréer : vaccination contre la rubéole. La rubéole entraîne de graves malformations chez le fœtus.
  • Pour les personnes atteintes de maladies chroniques ou âgées de plus de 65 ans : vaccination contre la grippe. Le vaccin évoluant chaque année, il est indispensable d’être vacciné tous les ans.
  • Pour les professionnels de santé : vaccination obligatoire contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la typhoïde et l’hépatite B.
  • Pour les voyageurs : selon la situation sanitaire du pays, des vaccins peuvent être recommandés ou obligatoires. Demandez conseil à votre médecin ou après du centre de vaccination s internationales le plus proche) Parmi les vaccins fréquents pour les voyageurs : fièvres jaune, hépatite A, fièvre typhoïde…
  • Pour les adultes : rappels, selon le calendrier des vaccinations, du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Les principales vaccinations professionnelles :
Dans le cadre de certaines activités professionnelles, il peut être recommandé ou obligatoire d’être vacciné contre certaines maladies.

Pour les policiers et les pompiers, les vaccins obligatoires sont ceux contre le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la tuberculose et l’hépatite B.
Pour les jardiniers, la vaccination recommandée est celle contre le tétanos.

Quelques rappels sur les vaccinations obligatoires et recommandées depuis 2018, cliquez ici

Calendrier des vaccinations 2018

Pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination permet de se protéger des maladies mais aussi de protéger notre entourage et en particulier les personnes les plus fragiles (nourrissons, personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques).

Les experts estiment qu’une population est protégée à partir  d’un certain seuil de vaccinations dans cette même population selon les maladies (95% pour la plupart des maladies). Il faut donc que tout le monde soit acteur de la vaccination et ne pas compter sur les autres pour « être protégés ».

La vaccination est à la fois une démarche individuelle et collective : individuelle car elle vous protège de certaines maladies et collective car elle protège votre entourage et les personnes que vous rencontrez. Cela permet de limiter la propagation d’une maladie.

Il faut rappeler que c’est grâce à la vaccination que certaines maladies telles que la poliomyélite sont de plus en plus rares voir exceptionnelles en France.

Le rapport bénéfice / risque est en faveur de la vaccination. Cette dernière permet de préserver la santé en évitant de nombreuses maladies : coqueluche, diphtérie, tétanos, hépatite B, grippe, rubéole, oreillons… Les contre-indications médicales existent mais sont rares !

La vaccination présente-t-elle des risques pour la santé ?

La vaccination permet de renforcer le système immunitaire et d’éviter des maladies aux conséquences graves voire fatales. Tout vaccin, avant sa mise sur le marché, bénéficie de nombreux tests et autorisations garantissant sa sécurité.
Le rapport bénéfice / risque est en faveur de la vaccination. Cette dernière permet de préserver la santé en évitant de nombreuses maladies : coqueluche, diphtérie, tétanos, hépatite B, grippe, rubéole, oreillons… Les contre-indications médicales existent mais sont rares !
Des effets indésirables peuvent survenir dans les jours suivant la vaccination : douleur et chaleur au niveau du point d’injection, fièvre… Votre médecin traitant peut, pour certains vaccins, vous prescrire un antidouleur ou médicament contre la fièvre.

Où se faire vacciner ?

Les vaccinations inscrites dans le calendrier vaccinal sont effectuées gratuitement dans les centres de PMI (Protection Maternelle et Infantile) pour les enfants ou dans les services départementaux ou municipaux de vaccination. Lorsqu’elles sont effectuées par votre médecin traitant (secteur privé), elles sont prises en charge à 65 % par votre caisse d’assurance maladie.
Sources :

 

Retour
Nous contacter
Nous suivre