1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Qu’est-ce que la thérapie EMDR ?

Qu’est-ce que la thérapie EMDR ?

Qu’est-ce que la thérapie EMDR ?
Interview du Docteur Martin Teboul,
Médecin et Président d’EMDR France
www.emdr-france.org

La thérapie EMDR (Eye-Movement Desensitization and Reprocessing) est une thérapie innovante arrivée en 2013 en France qui traite le traumatisme suite à un choc psychologique.

Cette thérapie a été mise en place dans les années 80 aux Etats-Unis et utilisée pour les soldats revenant de la guerre du Vietnam. L’objectif est de permettre au patient de ne plus souffrir des symptômes du « psychotraumatisme » : flash-back (la scène est revue continuellement), cauchemars, angoisses, sueurs, signes de peur très intense. Un « psychotraumatisme » peut développer des modifications hormonales qui favorisent l’apparition à long terme d’hypertension artérielle par exemple ou d’un cancer.

La thérapie EMDR a évolué ces dernières années et ne s’adresse plus seulement aux psychotraumatismes reconnus comme tels, mais aussi à tous les évènements de vie négatifs : interruption volontaire de grossesse, troubles sexuels, divorce, accident de la route, harcèlement au travail, dépression… En EMDR, la notion de temps n’existe pas. Des évènements même anciens (de plus de 40 ans) peuvent être traités car le cerveau garde tout en mémoire.

Comment ça marche ?

De manière générale, une information qui arrive au cerveau est rangée sous forme de souvenir pendant le sommeil. En cas de traumatisme, le patient revit en continu les faits et le cerveau n’est pas en capacité de les stocker comme un souvenir bien rangé. L’EMDR intervient donc pour activer les circuits de stockage et permettre un processus « d’auto-cicatrisation ». Lors de la séance, le praticien, à l’aide de mouvements (soit des mouvements oculaires, soit un léger tapping sur les genoux) active le cerveau du patient pendant que celui-ci se remémore le moment traumatisant. Dans certains cas simples, au bout de 20 minutes déjà, le patient va mieux et son traumatisme n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Pour l’instant, seuls les psychologues, les psychiatres et les médecins psychothérapeutes sont habilités à pratiquer l’EMDR. L’association EMDR France est le seul organisme officiel habilité à donner une certification européenne en EMDR, délivrée sous forme d’accréditation.

A qui s’adresse la thérapie EMDR ?

Tous les types de patients peuvent bénéficier de l’EMDR. L’efficacité est très bonne chez les adultes mais elle est souvent plus rapide chez les enfants et les adolescents. Pour les enfants, on peut commencer l’EMDR à partir de 2 ans, en présence des parents.

Y-a-t-il des dangers de la thérapie EMDR ?

L’EMDR n’est pas moins ou pas plus dangereuse que les autres thérapies et fonctionne même en général plus rapidement que les autres. Elle n’entraîne aucune aggravation des symptômes, dans le pire des cas, la thérapie ne fonctionne pas. Il n’existe pas de contre-indication à l’EMDR quand elle est pratiquée par un praticien qualifié.

Y-a-t-il un suivi dans le traitement de l’EMDR ?

Une fois la thérapie terminée, il n’est pas nécessaire de revoir les patients. Mais on les informe toujours qu’ils peuvent rappeler en cas de besoin. Par précaution, on souhaite revoir les enfants un mois après pour s’assurer que tout va bien. La thérapie est courte : généralement 4/5 séances. Dans certains cas, elle peut durer plusieurs mois mais jamais de nombreuses années. La thérapie EMDR n’est pas remboursée par l’assurance maladie sauf si elle est réalisée par un psychiatre.

Docteur Martin Teboul

Président de l’association EMDR France. Praticien EMDR Europe accrédité – Médecin Psychothérapeute – Sexothérapie, psychothérapie brève. Il travaille en réseau avec ses confrères de diverses disciplines concernées par la sexualité (gynécologie, urologie, andrologie, endocrinologie, cardiologie, psychiatrie, etc.). Le Dr Martin Teboul prend en charge les troubles sexuels masculins, féminins et les problèmes de couple dans une démarche unifiée humaniste, à la fois médicale et psychologique.

Retour