1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Quels sont les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés ?

Quels sont les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés ?

Quels sont les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés ?
Au début de l’été 2017, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a déclaré que dès 2018, de nouveaux vaccins pourraient devenir obligatoires. Cette obligation fait écho aux mauvais chiffres de la vaccination en France : une couverture vaccinale insuffisante, c’est-à-dire, un nombre trop faible de personnes protégées, permettant ainsi le retour de certaines maladies, comme récemment la rougeole dans l’Est de la France. Intériale vous propose de faire le point : quels vaccins sont actuellement obligatoires et recommandés ? Quels seraient les vaccins obligatoires en 2018 ?

Quels sont les vaccins obligatoires actuellement ?

A ce jour, en France Métropolitaine, trois vaccins sont obligatoires, c’est-à-dire qu’il existe une loi « obligeant » la vaccination des enfants contre les maladies concernées. Ces vaccins sont demandés pour l’entrée en crèche, à l’école ou dans des accueils collectifs.

  • Le vaccin contre la diphtérie, une maladie dont la forme respiratoire est grave, elle peut causer une asphyxie si elle n’est pas traitée.
  • Le vaccin contre le tétanos, une maladie infectieuse grave attaquant le système nerveux et provoquant des spasmes musculaires (crise tétanique), elle peut provoquer une asphyxie et des troubles du rythme cardiaque : près de 50% des personnes atteintes du tétanos en décèdent.
  • Le vaccin contre la poliomyélite, une maladie très contagieuse pouvant entraîner des paralysies irréversibles en quelques heures seulement.

Près de 98% de la population Française est couverte par ces 3 vaccins obligatoires.

Ces 3 vaccins sont regroupés en un même vaccin, appelé « DTP ». Actuellement, ce vaccin est proposé  associé à d’autres vaccins :

  • Contre la coqueluche (vaccin tétravalant)
  • Contre la coqueluche et Haemophilus influenza (vaccin pentavalent)
  • Contre la coqueluche, Haemophilus influenza et hépatite B (vaccin hexavalent).

Les vaccins recommandés

Ces vaccins ne sont pas obligatoires, ils sont uniquement « recommandés », il n’existe donc pas de cadre légal sur l’obligation ou non de vacciner. Le choix de vacciner leur enfant est laissé aux parents après discussion avec le médecin traitant.

A ce jour, huit vaccins sont recommandés :

  • Le vaccin contre l’Haemophilus influenzae B, une bactérie responsable de méningites et d’infections respiratoires graves.
  • Le vaccin contre la coqueluche, une maladie respiratoire très contagieuse, pouvant être très grave voire mortelle chez l’enfant et plus particulièrement chez le nourrisson.
  • Le vaccin contre l’hépatite B, une infection virale s’attaquant au foie, pouvant causer de graves dégâts à cet organe ou avoir des répercussions sur le long terme (maladie chronique)
  • Le vaccin contre la rougeole, une maladie très contagieuse, marquée par des rougeurs sur le corps, et accompagnée par une fièvre importante, des diarrhées, une toux… La maladie peut être très grave si elle n’est pas traitée, pouvant amener à la mort.
  • Le vaccin contre les oreillons, une maladie très contagieuse, touchant les glandes salivaires, le pancréas, les testicules ou le système nerveux. Elle peut se caractériser par des douleurs au niveau des joues, une fièvre modérée, ou encore des douleurs au niveau des oreilles.
  • Le vaccin contre la rubéole, une maladie contagieuse, qui est caractérisée par une fièvre et une éruption cutanée. Il existe un risque de malformations chez les nouveaux nés, si la mère est atteinte par la rubéole pendant sa grossesse.
  • Le vaccin contre la méningite C, une maladie caractérisée par une inflammation des méninges, les enveloppes protectrices du cerveau et du système nerveux. Les méningites se caractérisent par des maux de tête, une sensibilité importante à la lumière, des vomissements, une raideur de la nuque, de la fièvre…
  • Le vaccin contre le pneumocoque, une bactérie pouvant occasionner une pneumonie, avec de la fièvre et une affection au niveau respiratoire.

Quels vaccins deviendraient obligatoires en 2018 ?

Les vaccins qui devraient devenir obligatoires sont les vaccins contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, contre la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque, et le méningocoque C, des vaccins jusque-là recommandés. S’ajoutent les 3 vaccins déjà obligatoires (Diphtérie, Tétanos, et Poliomyélite) ce qui fait un total de 11 vaccins. Cette obligation a pour but d’augmenter le nombre de personnes protégées contre ces maladies, limitant ainsi les épidémies.

Comment sommes-nous vaccinés aujourd’hui ?

On appelle couverture vaccinale le pourcentage de personnes cible vaccinées et protégées contre une ou plusieurs maladies.
Actuellement, la couverture vaccinale pour 3 vaccins obligatoires (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite) est de 98 %.
La couverture vaccinale contre la Rougeole-Oreillons-Rubéole(ROR) est aux alentours de 72% en France. Pour les autres vaccins recommandés la couverture vaccinale oscille entre 70.9% (méningocoque C) à 97% pour la coqueluche.
Près des 2 tiers des Français sont déjà vaccinés avec les vaccins obligatoires et recommandés.
Sachant que les recommandations de l’OMS de couverture vaccinale se situent aux alentours de 95%.

Et la vaccination chez nos voisins Européens ?

Quelles sont les politiques de vaccination chez nos voisins Européens ? Quelle couverture vaccinale ont-ils ?

  • En Allemagne : seul le vaccin pour la rougeole est obligatoire suite à une forte épidémie de rougeole ces dernières années, mais la couverture vaccinale est proche de 96% pour le DTP et aux alentours de 92% pour l’équivalent du ROR.
  • En Italie, 12 vaccins sont obligatoires (rougeole, rubéole, diphtérie, poliomyélite, tétanos, coqueluche, Haemophilus B, méningocoques B et C, hépatite B, oreillons et varicelle).
  • En Norvège, il n’y a aucune vaccination obligatoire. Les taux de vaccinations sont supérieurs à 90% pour les vaccins recommandés.
  • Au Royaume-Uni, aucun vaccin n’est obligatoire, le taux de vaccination oscille entre 87% (pour le DTP) et 92% pour la rubéole.

Sources : OMS, EuroSurveillance, Ministère de la Santé, santé publique France.

Retour
Nous contacter
Nous suivre