1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Qualité de l’air intérieur : les bons gestes

Qualité de l’air intérieur : les bons gestes

Qualité de l’air intérieur : les bons gestes
Nous passons près de 80% de notre temps enfermés (maisons, bureaux, commerces, …) ou dans un environnement presque clos (transports, véhicules…). C’est pourquoi il est important de veiller à la qualité de l’air intérieur. Nous vous proposons quelques conseils pour conserver une bonne qualité de l’air Intérieur.

Qu’est-ce que la pollution de l’air intérieur ?

La pollution de l’air peut trouver son origine dans ….
  • les composés chimiques polluants l’air intérieur peuvent être des Composés Organiques Volatils (COV), ils peuvent être irritants pour les voies respiratoires ou encore cancérigènes. Ils sont contenus dans des matériaux, tels que les peintures, les nouveaux sols (parquets, linos, moquettes…), les revêtements muraux, les colles…
  • des gaz pouvant être toxiques sont présents dans l’air de votre maison : le monoxyde de carbone (CO), l’azote (NO2) en grande quantité, ou le dioxyde de carbone (CO2) en grande quantité. Ces gaz sont émis lors de combustions, c’est-à-dire lorsqu’un liquide ou gaz est brûlé : gaz de ville pour les gazinières ou chaudières, chauffage à pétrole, … . Les appareils de chauffage, les chaudières, chauffe-eau, cheminées ou encore les appareils de cuisson tels que les cuisinières à gaz peuvent produire des gaz toxiques.

A ces composés toxiques s’ajoutent poussières et acariens qui peuvent être sources d’irritations. Ils sont souvent présents au niveau des moquettes, tapis, ou encore dans la literie.

Conseils pour une bonne qualité de l’air intérieur

Chauffage et cuisson

Pour les appareils de chauffage tels que les chaudières à gaz, à fioul ou encore à bois, l’entretien des appareils de chauffage est obligatoire, il doit être réalisé 1 fois par an. Faites les réviser chaque année avant l’hiver. De plus pensez à faire entretenir et ramoner les différents conduits d’évacuations de ces appareils. Les factures d’entretien et de ramonage sont à conserver précieusement : en cas d’accident ou d’incendie, votre assurance pourra vous les demander.
Si vous utilisez une cuisinière à gaz, pensez à nettoyer régulièrement les brûleurs.
N’utilisez jamais en intérieur des appareils destinés à l’extérieur (barbecue, groupe électrogène…) même dans un garage ou dans une cave.

Tabagisme

Évitez de fumer à l’intérieur, les fumées de cigarettes contiennent plus de 4 000 composés chimiques dont plus de 50 sont cancérigènes ! Si une personne fume chez vous, augmentez l’aération en ouvrant les fenêtres par exemple.

Bricolage

Pour lutter contre les Composés Organiques Volatils il est conseillé d’aérer les pièces durant les travaux mais également après. Certains meubles contiennent également des Composés Organiques Volatils du fait des colles et peintures utilisées dans leur fabrication. Il faut aérer les pièces lors du montage et après afin de dissiper et évacuer ces composés.

Ménage

illustration-combattre-acariens-domicileUtiliser énormément de produits d’entretien pour avoir une maison propre, peut être une pratique dangereuse à long terme : les produits d’entretien peuvent contenir des molécules nocives (le plus souvent indiquées sur l’emballage) ou peuvent être inflammables. Il est fortement conseillé d’aérer pendant le ménage et d’utiliser des produits simples et non polluants (vinaigre d’alcool, savon noir…)
Poils d’animaux, poussières doivent être régulièrement aspirés. Mais lorsque vous passez l’aspirateur, ou le balai, des particules (poussières ou acariens) au sol peuvent se retrouver dans l’air, c’est pourquoi il est conseillé d’aérer pendant et après avoir fait le ménage.
A noter que certains aspirateurs sont dotés de filtres spéciaux pour retenir les particules et limiter ce phénomène de particules se retrouvant en suspension dans l’air. Ces aspirateurs sont dits dotés d’un filtre « HEPA » Haute Efficacité pour les Particules Aériennes.

Parfums, encens et bougies

Ils sont à éviter au maximum. Ils peuvent dégager des parfums ou des molécules nocives ou irritantes.

Humidité

L’humidité favorise l’apparition de moisissures, ou encore le développement de microbes et acariens. Il est donc recommandé de bien aérer après les activités produisant de la vapeur d’eau, telle que les cuissons, le repassage avec un fer ou une centrale vapeur ou encore les douches.

Ventilation et circulation de l’air

Vous ne devez pas boucher les systèmes d’aération de votre logement (VMC, aération des fenêtres). Ils assurent le bon renouvellement de l’air de votre logement.

Quelles températures et quelle humidité dans mon logement ?

illustration-chauffage-monoxyde-de-carbone-appareilsPour les températures, il est conseillé de ne pas dépasser 20°C pour les pièces à vivre telles que le séjour et 19°C pour les chambres à coucher.
Pour le taux d’humidité (ou taux d’hygrométrie) il faut que votre logement ne soit ni trop sec, ni trop humide.
En effet un environnement trop sec (taux d’hygrométrie < 40%) aura tendance à vous assécher les voies respiratoires et la peau de façon générale, pouvant créer des irritations de la peau, de la gorge… ou encore des yeux (tendance à avoir les yeux secs, irritation possible pour les porteurs de lentilles).
Un environnement trop humide (taux d’hygrométrie > 60%) aura tendance à favoriser le développement de moisissures, de microbes…

Dépolluer votre air intérieur

illustration-aerer-domicileAu quotidien, il est conseillé d’aérer au moins 15 minutes par jour votre logement, même l’hiver. N’oubliez pas de garder vos volets levés en journée afin de favoriser l’entrée de lumière et de rayons lumineux qui vont lutter contre le développement d’acariens.
Plus d’informations sur les acariens

Certaines plantes ont des vertus dépolluantes particulièrement importantes : le Ficus, le Philodendron et la Fougère.
Il est possible de s’en procurer pour dépolluer l’air intérieur. Elles peuvent capter certaines particules nocives telles que les fumées du tabac, et absorbent les produits chimiques.

Sources : Observatoire de la Qualité de l’air Intérieur, social-sante.gouv, Anses

Retour