1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Prendre soin de ses yeux quand on est diabétique

Prendre soin de ses yeux quand on est diabétique

Prendre soin de ses yeux quand on est diabétique
Le diabète est responsable de nombreuses complications dont certaines au niveau des yeux. Il s’agit notamment de la rétinopathie diabétique, une atteinte de la rétine liée au diabète qui touche 50 % des patients diabétiques de type 2. Cette maladie est la première cause de cécité (perte de la vue) chez les personnes âgées de moins de 65 ans.

Quelles sont les causes de la rétinopathie diabétique ?

Aux extrémités des artères se trouvent des vaisseaux très fins, appelés capillaires, qui irriguent les organes comme la rétine dans les yeux. Dans le cas d’un diabète, l’excès de sucre dans le sang entraîne une fragilisation de la paroi de ces vaisseaux capillaires qui finissent par se rompre, ce qui baisse l’oxygénation de la rétine.

Pour contrer ce phénomène, la rétine produit de nouveaux vaisseaux… qui sont plus fragiles. La zone de la rétine qui n’est pas oxygénée s’étend de plus en plus jusqu’à la macula (zone au fond de la rétine) où se situe le centre de la vision. Plus la macula est atteinte, plus la vue baisse. La perte de la vue peut être définitive si aucune opération chirurgicale n’est effectuée.

Les signes d’alerte

En général, la maladie se développe en silence, sans signe d’alerte. Mais parfois elle est assez facilement diagnostiquée car elle entraîne quelques troubles : déformation des lettres, difficultés à passer de l’obscurité à la lumière…
Les signes de la rétinopathie diabétique étant assez divers, il est important, pour toute personne diabétique, d’effectuer un bilan tous les ans auprès d’un ophtalmologiste, même en l’absence de symptômes.

La rétinopathie peut également entraîner d’autres pathologies des yeux : glaucome et cataracte. Le glaucome est une altération des fibres du nerf optique (nerf qui conduit les images vue par l’oeil jusqu’au fond du cerveau). Non traité, il entraîne une perte de vue et peut causer des douleurs au niveau des yeux. La cataracte, quant à elle, est une opacification partielle ou totale du cristallin (lentille de l’oeil). Selon l’étendue de la zone du cristallin touchée, cette opacification peut entraîner une perte de vue plus ou moins importante.

Les moyens de prévention

La consultation d’un ophtalmologiste une fois par an est recommandée pour prévenir la rétinopathie diabétique ou détecter précocement les signes de son développement.

Les examens pratiqués sont :

  • la mesure de l’acuité visuelle,
  • la tension de l’oeil,
  • l’angiographie rétinienne
  • le fond de l’oeil (obtenu par une dilatation de la pupille) ou le rétinographe non mydriatique (examen plus court ne nécessitant pas la dilatation de la pupille).

En complément, une glycémie équilibrée, une tension artérielle maîtrisée et une bonne hygiène de vie (alimentation variée et équilibrée, pratique régulière d’activité physique et sommeil de bonne qualité) sont fondamentaux pour s’en prémunir.

Le traitement

Le traitement de la rétinopathie diabétique se fait par laser. Il est efficace, mais le plus important est d’empêcher le développement de la maladie, de freiner voire stopper son évolution et de limiter ainsi le risque de cécité handicapant au quotidien.

Sources :
Association Française des diabétiques

Retour