1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les médecines alternatives, douces, non conventionnelles, parallèles… ou comment se soigner autrement ?

Les médecines alternatives, douces, non conventionnelles, parallèles… ou comment se soigner autrement ?

Les médecines alternatives, douces, non conventionnelles, parallèles… ou comment se soigner autrement ?
En 2015, 6115 médecins français ont déclaré un titre ou une orientation de médecine alternative et complémentaire, et 40% des Français y ont déjà eu recours, selon l’Ordre des médecins.

Quelques définitions

Ces médecines parallèles diffèrent de la médecine officiellement reconnue et emploient d’autres formes de thérapie : acupuncture, homéopathie, naturopathie, chiropractie …
La médecine douce exclut l’utilisation de tout produit pharmaceutique et base ses traitements sur l’utilisation exclusive de moyens naturels (jeûne, massage, phytothérapie…).

Les médecines douces en France

L’Organisation mondiale de la santé comptabilise pas moins de 400 médecines « traditionnelles », « alternatives », « complémentaires »…. Ces termes recoupent un grand nombre de pratiques plus ou moins reconnues. En France, seules 4 pratiques sont actuellement reconnues par l’ordre des médecins :

L’homéopathie

Méthode thérapeutique consistant à soigner les malades en employant à dose infinitésimale certains médicaments susceptibles de provoquer chez un sujet sain des symptômes analogues à ceux de la maladie que l’on veut traiter.
Les traitements par médicaments homéopathiques sont remboursés à 30% s’ils sont prescrits par le médecin.

L’ostéopathie

Est une médecine complémentaire qui a recours aux manipulations manuelles pour traiter certaines pathologies.
La Sécurité sociale peut prendre en charge la consultation d’un ostéopathe, si celui-ci est par ailleurs conventionné de secteur 1. Dans ce cas, votre consultation est remboursée par l’Assurance maladie sur la base du tarif de convention prévu pour un médecin généraliste, c’est-à-dire actuellement 70% de 23 € – 1 € de participation forfaitaire, soit au final 15,10 €.

L’acupuncture

Est une branche de la médecine chinoise traditionnelle consistant à piquer avec des aiguilles en des points précis de la surface du corps d’un patient pour soigner différentes maladies ou provoquer un effet analgésique.
Elle peut être prise en charge, si elle est pratiquée par un médecin acupuncteur. Il s’agit le plus souvent d’un médecin généraliste ayant suivi une formation complémentaire inter universitaire reconnue par l’État.

La mésothérapie

Elle consiste à injecter à doses très faibles, des médicaments sous la peau.
La Sécurité sociale peut prendre en charge le traitement de douleurs ou d’affections par cette pratique. En revanche tout traitement à visée esthétique (cellulite par exemple) ne sera pas remboursé.
Ces consultations sont prises en charge par certaines mutuelles selon votre forfait ou votre garantie.

Les médecines alternatives de plus en plus présentes dans notre vie quotidienne et à l’hôpital

Ces médecines s’adressent à tous, quel que soit son âge, aussi bien pour soulager des pathologies chroniques comme le mal de dos ou des maladies inflammatoires, des troubles fonctionnels, des troubles psychiques, pour arrêter de fumer, reprendre confiance en soi … ces médecines douces peuvent être recommandées en accompagnement à un traitement de médecine classique mais ne doivent en aucun remplacer les traitements médicamenteux prescrits par un médecin.
Aujourd’hui, de nombreux services hospitaliers, notamment en cancérologie, proposent à leurs patients de bénéficier de l’expertise de praticiens en médecine douce.
C’est ainsi que le patient peuvent participer à des cours de Qi gong (lien sur article), des ateliers de sophrologie, d’art thérapie… des consultations en acupuncture… mais aussi obtenir coordonnées de coupeurs de feux (stoppent les dommages d’une brûlure).

Exemples de médecines parallèles

La sophrologie

Est une discipline qui permet de prendre conscience de son corps, de ses tensions et de faire un lien entre ses sensations physiques et mentales.

La réflexologie plantaire

Elle consiste à masser des zones réflexes de la voûte plantaire afin de détecter d’éventuels dysfonctionnements ou de tensions.

L’aromathérapie

Elle consiste en l’utilisation d’extraits d’aromatiques de plantes. C’est une utilisation soit préventive pour prévenir l’organisme ou curative.

Le Reiki

Le reiki traditionnel permet de faire appel aux ressources naturelles inhérentes (équilibre psychologique et physique, sérénité, force de caractère) que chaque personne possède en elle-même. C’est un moyen d’aller chercher en soi ses propres ressources pour faire face à la vie et aller vers son épanouissement naturel.

Vous pourriez être intéressé(e) par ...
Retour
Nous contacter
Nous suivre