1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Le NUTRI-SCORE, pour vous aider à mieux manger

Le NUTRI-SCORE, pour vous aider à mieux manger

Le NUTRI-SCORE, pour vous aider à mieux manger

Le produit est-il nutritionnellement sain ou non ? Il est souvent difficile de s’y retrouver dans les étiquettes et les informations nutritionnelles. Les étiquettes des produits alimentaires se rapprochent plus d’une langue étrangère pour la plupart des consommateurs que d’une véritable information lisible et compréhensible.

Le 31 octobre 2017, le gouvernement a donné son feu vert à la généralisation d’un système de notation et classement des préparations alimentaires selon leurs propriétés nutritionnelles. Ce classement correspond à une lettre, de A à E, A étant la meilleure note et E correspondant aux aliments à limiter au maximum.

Qu’est-ce que le NUTRI-SCORE ?

Le NUTRI-SCORE attribue une mauvaise note à un aliment ou une préparation trop grasse, trop sucrée, ou encore trop salée, alors qu’une bonne note sera attribuée aux aliments riches en fibres ou en vitamines par exemple.

Cette notation est associée à un code couleur, simplifiant la compréhension : l’orange foncé et le rouge pour les aliments à limiter et le vert pour les aliments les plus sains.

Un score faible (D ou E) ne signifie pas qu’il faut bannir l’aliment de son alimentation, il signifie que sa consommation est à limiter. Inversement, un aliment ayant une bonne note (A ou B), n’est pas à consommer sans modération : il est important de conserver un équilibre alimentaire. Tout excès est à éviter.

Comment a été développé le NUTRI-SCORE ?

Cette classification des aliments a été élaborée par l’Agence Santé Publique France, en se basant sur les travaux de l’équipe du Professeur Serge Hercberg (Université Paris 13, épidémiologie Nutritionnelle), les experts de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation), et ceux du Haut conseil en santé publique (HCSP).

Le NUTRI-SCORE a fait l’objet d’une comparaison avec deux autres systèmes de classification :

  • Le système NUTRICOULEURS, proposé par des Industriels, reprenant un code couleur similaire à un feu tricolore pour chaque nutriment de l’étiquetage nutritionnel : matière grasse, sucres, sel… Ainsi un nutriment peu représenté se verrait attribué une couleur verte, alors qu’un nutriment trop représenté aurait une couleur rouge.
  • Le système SENS, proposé par la grande distribution, reprenant également un code couleur et une indication de fréquence de consommation possible (allant de « très souvent » pour les aliments jugés les plus sains à « occasionnellement ou en petite quantité » pour les aliments jugés les moins intéressants nutritionnellement).

L’étude, menée en 2016 dans plusieurs supermarchés en France, a montré une meilleure efficacité pour le système NUTRI-SCORE et a conduit à son adoption.

Pourquoi mettre en place un système d’information nutritionnelle simplifié ?

Cet étiquetage est destiné à rendre accessible l’information nutritionnelle, auparavant jugée trop complexe (tableau d’information nutritionnelle présent sur l’emballage des aliments, indiquant  les quantités de nutriments présentes pour 100g).

La mise en place du NUTRI-SCORE a également pour but de lutter contre le surpoids et l’obésité, dont les proportions en France n’ont cessé de croître au cours de la dernière décennie : un adulte sur deux serait en surpoids en France et près de 15% de la population adulte en obésité.

Tous les aliments seront-ils concernés ?

Tous les emballages des aliments et préparations alimentaires peuvent présenter le NUTRI-SCORE, à quelques exceptions, par exemple, ne sont pas concernés par le NUTRI-SCORE : les aliments bruts (légumes, fruits non transformés,) thés, cafés, herbes aromatiques ou encore boissons alcoolisées. Les industriels, distributeurs, producteurs souhaitant apposer cette classification doivent en faire la demande auprès de l’agence Santé Publique France .

Il s’agit d’une démarche volontaire : il n’y a pas d’obligation d’afficher le NUTRI-SCORE. Mais de grands groupes tels qu’Auchan, Intermarché, Leclerc, Fleury Michon, Mc Cain ou encore Danone ont déjà annoncé qu’ils suivraient cette démarche et afficheront le NUTRI-SCORE sur leurs produits.

Ne pas se fier uniquement au NUTRI-SCORE

Attention, le NUTRI-SCORE, ne reflète que l’aspect nutritionnel de l’aliment. Il ne prend pas en compte la liste des ingrédients dans le détail : allergènes, additifs… Pour en savoir plus sur la composition des aliments il reste indispensable de se référer à la liste des ingrédients.

Si vous souhaitez vous informer sur l’analyse nutritionnelle détaillée des aliments, découvrez notre article « Comment bien lire l’étiquetage nutritionnel ?»  .

Découvrez quelques scores dès à présent

Le site participatif et collaboratif, OpenFoodFacts, recense  les informations nutritionnelles de nombreuses références de produits vendus en France.

À partir de la méthode de calcul proposée par l’équipe du Professeur Hercbgerg, le site propose une évaluation non officielle du NUTRI-SCORE des aliments/produits recensés. Attention, toutefois cette analyse est parfois incomplète et ne prend pas tous les éléments (notamment les fibres) qui seront pris en compte lors de l’évaluation NUTRI-SCORE officielle.

Sources : ANSES, Santé Publique France, Open Food Facts

Retour
Nous contacter
Nous suivre