1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Bien hydrater sa peau

Bien hydrater sa peau

Bien hydrater sa peau

Le vent, le froid, le soleil, la climatisation et la pollution représentent autant de sources d’agressions pour notre peau et peuvent conduire à sa déshydratation. Intériale vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la peau et les astuces pour l’hydrater!

La peau

La peau constitue la barrière physique entre le monde extérieur et l’intérieur de notre corps. Elle est constituée de trois couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

L’épiderme est la partie superficielle de la peau, en contact direct avec l’extérieur. C’est cette couche qui est directement agressée par l’environnement extérieur.

Le derme est un tissu de soutien de l’épiderme, il contient les terminaisons nerveuses de la peau.

L’hypoderme est un tissu adipeux composé de graisse et contenant des nerfs et des vaisseaux sanguins qui se dirigent  vers le derme. Il a surtout un rôle protecteur (amortisseur entre le derme et les os), et d’isolation thermique.

Dans le derme et l’hypoderme, se trouvent des glandes dites sudoripares, qui permettent de produire la sueur, et des glandes sébacées qui permettent de sécréter le sébum, substance protectrice de l’épiderme.

La peau est quasi étanche : l’eau extérieure ne peut pas pénétrer seule la peau, sinon, nous ferions éponge lorsque l’on prendrait un bain et nous gonflerions. Cependant, elle permet à l’eau contenue dans notre organisme de s’évacuer par le biais de la transpiration ou de l’évaporation.

Les signes d’une peau déshydratée

Lorsque votre peau est déshydratée, elle :

  • risque de présenter des craquelures,
  • peut engendrer des sensations de tiraillement,
  • peut être très réactive face aux agressions (rougeurs, boutons …)

La peau peut également avoir besoin d’être nourrie, grâce à des acides gras et autres vitamines et nutriments C’est le cas des peaux dites « sèches ». Les peaux sèches sont un type de peau présentant les mêmes symptômes qu’une peau déshydratée, ainsi qu’une sensation de tiraillement, de sécheresses visibles et d’une sensation de peau « de crocodile » au touché (peau sèche, écaillée…).

Une peau sèche doit, en plus d’être hydratée, être nourrie à l’aide de corps gras qui permettront à la peau de mieux se régénérer.

Comment hydrater sa peau ?

Pour hydrater la peau, il convient de privilégier des produits composés de deux phases :

  • une phase aqueuse, contenant l’eau destinée à hydrater les cellules de la peau
  • une phase grasse, souvent à base d’huiles ou de beurres pour permettre à l’eau de rentrer dans les cellules ou de nourrir les cellules de la peau. La phase grasse permet aussi de former un film protecteur limitant ainsi les pertes d’eau liées à l’évaporation cutanée.

L’hydratation du visage et du corps peut être réalisée après la douche, sur une peau propre et légèrement humide.

Il peut être nécessaire en période de fortes agressions (froids, vents…) de s’hydrater la peau deux fois par jour : le matin et le soir. Cette action permet  de protéger la peau en journée et de la réhydrater la peau la nuit.

Produits naturels ou cosmétiques industriels ?

Les cosmétiques issus de l’industrie sont nombreux, à des prix très variables ! Tous affichent des promesses plus intéressantes que les autres, mais faut-il vraiment y croire ? Valent-ils vraiment le prix affiché ?

  • la liste des ingrédients : difficile de s’y retrouver parmi les nombreux composants d’un produit cosmétique, préférez ceux avec le moins d’ingrédients possibles, sans autant fuir les conservateurs, émulsifiants ou autres ingrédients techniques indispensables à la tenue du produit et à la sécurité sanitaire de celui-ci. Retrouvez nos conseils sur la liste d’ingrédients des cosmétiques. 
  • Le prix, gage d’efficacité ? Et bien détrompez-vous, le prix n’a rien à voir avec l’efficacité du produit, mais est plus un élément marketing ou de positionnement dans une gamme. Inutile de dépenser énormément dans les cosmétiques pour avoir des cosmétiques efficaces !
  • Le contenant : préférez les tubes aux pots, ceux-ci ont une meilleure durée de conservation et perdent donc moins en efficacité au cours du temps.
  • Les produits actifs les plus courants sont : l’acide hyaluronique, l’urée ou certaines molécules citées plus bas.

Les cosmétiques industriels sont nombreux, il convient donc de choisir ceux qui nous correspondent le mieux. Chaque peau est différente, n’hésitez pas à en tester plusieurs ou à vous faire conseiller auprès d’un professionnel si votre peau est sensible (dermatologue).

Les produits naturels, peuvent aussi être très efficaces pour réhydrater votre peau.  Cependant, attention à ne pas tomber dans le piège du « c’est naturel donc c’est forcément sain ».  Ces produits sont la plupart à base de corps gras (huiles, beurres)et ont l’avantage d’être sans conservateur (ce qui représente  un inconvénient dans la durée de conservation de ces produits).

Parmi les produits naturels, vous pouvez retrouver :

 

 

Le beurre de karité, extrait du fruit issu du Butyrospermum parkii, un arbre africain. Le beurre de karité a des propriétés hydratantes, nourrissantes et adoucissantes. Il aide à la cicatrisation, et contient des vitamines A et E, lui conférant un fort pouvoir anti- oxydant.

 

 

 

 

L’huile d’argan, provenant du fruit de l’arganier, un arbre très présent en Afrique du Nord, plus particulièrement au Maroc et en Algérie. Selon son extraction, elle peut être aussi bien utilisée en alimentation qu’en cosmétique. L’Huile d’argan, a un pouvoir hydratant et empêche le dessèchement de la peau. Elle a également un pouvoir réparateur sur la peau.

 

 

 

 

L’huile d’amande douce, extraite à partir du pressage d’amandes douces, un pressage à froid permet de conserver les actifs de la plante. Elle a un pouvoir émollient, c’est-à-dire qu’elle nourrit la peau, et qu’elle la protège du dessèchement. Elle est également apaisante contre les démangeaisons et les irritations

 

 

 

 

Le gel d’Aloe Vera, issu de la feuille d’Aloe Vera. Le gel d’Aloe Vera possède des propriétés hydratantes, apaisantes, ou encore purifiantes. Il contient des vitamines et oligo-éléments qui participent à la constitution du peau.

 

 

 

 

 

L’huile de jojoba, extraite à partir des graines du Simmondia chinensi communément appelé « Noisetier sauvage » ou Jojoba, un arbre d’Amérique du Sud. La composition de l’huile de jojoba est proche de celle du sébum humain. L’huile de jojoba a des propriétés nourrissantes, calmantes et réparatrices de la peau.

 

 

 

Ces différents ingrédients naturels peuvent s’utiliser purs ou associés à des huiles essentielles ou autres actifs pour créer des produits hydratants plus complets.

Sources :

  • Gérald Beylot, L’hydratation du visage, Actualités Pharmaceutiques, Volume 50, Issue 503, 2011.
  • AMOUGOU MARIE, Gabrielle Elodie. Étude de l’effet hydratant du beurre de karité et de l’huile d’Ergan. 2009. Thèse de doctorat.
  • Paquatte, O. (2009). Utilisation de beurres en cosmétique. Oléagineux, Corps gras, Lipides16(4-5-6), 259-261.
Retour