1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les gestes qui sauvent : savoir porter secours !

Les gestes qui sauvent : savoir porter secours !

Les gestes qui sauvent : savoir porter secours !

Le 10 septembre 2016 aura lieu la journée Mondiale dédiée aux premiers secours. L’objectif général est de faire prendre conscience de l’importance des gestes de premiers secours tant dans la vie courante que dans les situations d’urgence.

Population formée aux gestes qui sauvent

La Croix-Rouge estime qu’un million de personnes seraient formées par an aux gestes de premiers secours, mais beaucoup oublient rapidement ces gestes par manque de pratique.

La France a un retard important sur ses voisins européens : en Norvège et en Autriche, la quasi-totalité de la population est initiée aux gestes de premiers secours. Petite avancée, depuis avril 2014, s’est ajouté à l’examen du permis de conduire une formation aux premiers secours.
La formation aux premiers secours (PSC1) est accessible dès l’âge de 10 ans et une formation de rappels peut être effectuée (tous les 2 ans dans l’idéal).
Depuis les attentats de 2015, les Français sont de plus en plus demandeur de formations et d’informations sur les gestes d’urgence.

Initiation aux gestes de premiers secours

La Croix Rouge, la protection civile et plus généralement toutes les associations ayant reçu l’agrément de sécurité civile (vous trouverez la liste auprès de la préfecture de votre département) proposent différents niveaux de formation aux gestes de premiers secours. Présentation du premier niveau de formation PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1 : formation aux premiers secours) :

  • Contenu du programme :
    • La protection
    • L’alerte
    • La victime s’étouffe
    • La victime saigne abondamment
    • La victime est inconsciente
    • La victime ne respire pas
    • La victime se plaint d’un malaise
    • La victime se plaint après un traumatisme
  • Durée : 7 h (réparties en différentes sessions)
  • Coût : de 50 à 60 euros. L’argent des formations permet notamment de financer le matériel pédagogique, la formation des formateurs bénévoles et la mise en place de projets spécifiques de formations (écoles, salons…).

Savoir porter secours

Les 4 étapes clés pour porter secours en toute sécurité :

  1. Sécurisez le lieu de l’accident et les personnes impliquées
    Restez toujours vigilant, le principal risque est le sur-accident. Ne vous mettez pas en danger inutilement.
  1. Appréciez l’état de la victime ou des victimes
    Vous devez essayer de savoir si la/les victime(s) est/sont consciente(s) ou non, juger si possible de l’état de santé (semble(nt) blessée(s), saigne(nt), …). Cela vous permettra de mieux informer les secours.
  1. Demandez de l’aide
    Si vous avez besoin d’aide, alertez les services d’urgence :

numeros-urgence

  • Le 15 : le Samu pour tout problème urgent de santé, c’est un secours médicalisé.
  • Le 17 : la police ou la gendarmerie pour tout problème de sécurité ou d’ordre public.
  • Le 18 : les sapeurs-pompiers pour tout problème de secours, notamment accident, incendie.
  • Le 112 : numéro d’appel unique des urgences sur le territoire européen, recommandé aux étrangers circulant en France et aux Français circulant à l’étranger.
  • Le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes.
  • Le 115 : le Samu social pour toute personne qui présente une détresse sociale comme les personnes sans domicile ou sans abri et exposées aux intempéries.

Vous devez pouvoir fournir aux services d’urgence le numéro de téléphone ou de la borne d’où vous appelez, si nécessaire :

  • votre nom,
  • la nature du problème (maladie ou accident),
  • les risques éventuels (incendie, explosion, effondrement…),
  • la localisation précise de l’événement,
  • le nombre de personnes concernées,
  • l’état de chaque victime,
  • les premières mesures prises,

Vous devez également répondre aux questions qui vous seront posées par les secours ou par le médecin.

  1. Effectuez les gestes de premiers secours

En attendant l’arrivée des secours, si possible, vous devez porter assistance aux victimes, sans aggraver leur état.
Quelques exemples de situations et de premiers secours :

  • si le blessé est conscient : parlez-lui, cela le rassurera et le maintiendra éveillé
  • un blessé en état de choc a souvent froid : couvrez-le (astuce : disposez d’une couverture de survie dans votre véhicule)
  • si le blessé saigne abondamment :
    • essayez d’arrêter l’hémorragie : comprimez la plaie avec un gros pansement (linge propre, serviette,…),
    • fixer le pansement/compresse avec une bande, serrée suffisamment mais sans excès,
    • n’oubliez pas de vous laver les mains après avoir réalisé ces premiers secours.
  • Si la victime est inconsciente :
    • vérifiez que le cœur de la victime bat (en posant votre oreille sur sa poitrine par exemple) : si celle-ci est en arrêt cardiaque, pratiquez un massage cardiaque sans attendre : alternativement 30 compressions thoraciques, 2 insufflations avec la technique de bouche à bouche.
    • libérez les voies aériennes (ouvrez lui la bouche légèrement), s’il y a des éléments pouvant entraver la respiration les supprimer (règles des 3C : Col cravate, ceinture)(desserrer les vêtements si besoin)
    • si elle ne respire pas (en approchant votre oreille de sa bouche vous devez percevoir un
      souffle si la victime respire), pratiquez un bouche à bouche,
    • si la victime est juste inconsciente : mettez-la en « position latérale de sécurité » (PLS)

illustration-position-laterale-securite

Pour apprendre les gestes à faire en cas d’urgence, rien ne remplace une formation PSC1.
Si vous voulez aller plus loin, les formations PSE1 et PSE2 sont des formations qui permettent d’intervenir au sein d’équipes de secouristes qualifiés :
Formations Croix Rouge

Retour
Nous contacter
Nous suivre