1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Un enfant après un cancer, c’est possible

Un enfant après un cancer, c’est possible

Un enfant après un cancer, c’est possible

Les traitements contre le cancer sont lourds (chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie) et peuvent avoir des conséquences sur la fertilité.

Depuis quelques années, des avancées scientifiques et techniques permettent de prévenir cette perte de fertilité : une grande avancée pour la qualité de vie après un cancer. L’amélioration des taux de survie des cancers pose aujourd’hui la question de la qualité de vie après un cancer. Avec la loi sur la bioéthique de 2011, la congélation des cellules reproductrices des patientes atteintes de cancer est possible . Les hommes avaient déjà la possibilité de congeler leurs spermatozoïdes depuis plusieurs années (les techniques étant plus simples).

Encore peu utilisées, ces techniques devraient se développer dans les prochaines années. Les équipes médicales ont désarmais l’obligation d’informer les patients des dangers des traitements sur leur fertilité et sur les techniques à leur disposition pour la préserver.

Ces nouvelles mesures s’inscrivent dans la lignée du Plan Cancer 2014-2019 qui vise à « préserver la continuité et la qualité de vie ». Selon le professeur Bernard Hédon, gynécologue et président du CNGOF (Collègue National des Gynécologues et Obstétriciens Français), cette mesure permet aux patientes de se « projeter dans l’avenir et d’appréhender plus sereinement l’après-cancer ».
En effet, le développement de ces techniques et de leur utilisation donne de grands espoirs sur l’amélioration de la qualité de vie pendant et après un cancer. Avoir un bébé après un cancer, c’est possible !

Retour
Nous contacter
Nous suivre