1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Les 11 astuces pour mieux dormir l’été

Les 11 astuces pour mieux dormir l’été

Les 11 astuces pour mieux dormir l’été

Avec l’arrivée de l’été, le mercure grimpe inexorablement, et les températures ne redescendent que très peu. Cette chaleur peut vite être désagréable, surtout la nuit, lorsque vient l’heure du coucher. Impossible de bien dormir : des difficultés pour s’endormir, une instabilité du sommeil, une sensation de trop chaud peuvent très vite apparaître.

Intériale a mené l’enquête ! Voici les conseils pour bien dormir quand il fait chaud !

1) Gardez votre logement au frais

Inutile de faire chauffer encore plus votre logement : gardez les volets ou rideaux fermés en journée, et ouvrez seulement en soirée, lorsque les températures retombent. En plus d’éviter l’entrée des rayons de soleil par vos vitres (qui feraient l’effet d’une serre), les volets et rideaux assurent une isolation thermique supplémentaire face à la chaleur extérieure.

2) Laissez place aux courants d’air

Si vous le pouvez, le soir, faites un courant d’air en ouvrant 2 fenêtres à des endroits différents du logement. Cela permettra de rafraîchir votre habitation mais aussi de renouveler l’air intérieur.

Si vous vivez dans une maison ou un logement avec étage, faites un courant d’air, en ouvrant une fenêtre du rez-de-chaussée (ou équivalent) et une de l’étage : cela permet d’évacuer de manière optimale l’air chaud et de faire rentrer de l’air plus frais.

3) Pratiquez votre activité physique le matin

Si vous êtes un-e adepte des sports, préférez une pratique matinale : l’activité physique augmentant la température corporelle, vous risquez de souffrir d’autant plus de la chaleur si vous pratiquez une activité physique en soirée.

4) Optez pour un repas léger

Un dîner léger sera plus facilement digeste. Optez pour des légumes, des fruits, du poisson ou des viandes blanches, et limitez le gras. Le mécanisme de la digestion entraîne une augmentation de la température corporelle : plus la digestion est longue et difficile (cas d’un repas gras), plus cette augmentation de température perdure.

5) Évitez l’alcool le soir

L’alcool augmente la sensation de chaleur, du fait de la dilatation des vaisseaux sanguins. La consommation d’alcool favorise aussi le risque de déshydratation. L’alcool ne participe pas à l’hydratation du corps, au contraire il accentue les pertes d’eau corporelles.

6)Hydratez vous

L’hydratation est une des clefs pour lutter contre la chaleur : buvez de l’eau tout au long de votre journée. L’eau et la transpiration sont des clés de la régulation thermique du corps.

7) Optez pour une douche tiède

L’idéal, juste avant de vous coucher. Cela permet d’abaisser la température du corps sans excès (une douche trop froide vous procurera une sensation de frais immédiate, mais accentuera également la sensation de chaleur sur le long terme). En humidifiant votre corps, vous contribuez également à une sensation de fraîcheur et à une meilleure régulation de la température. L’astuce fraîcheur : ne pas vous essuyer complètement en sortie de douche, laissant ainsi votre peau légèrement humide.

8) Misez sur l’humidité

Dans le même registre que le conseil précédent, optez pour une serviette, un gant de toilette ou encore un linge humidifié (bien essoré par exemple), que vous pourrez vous passer sur le front pour vous rafraîchir.

L’humidité de l’air également peut jouer et vous faire gagner quelques degrés dans la pièce : faîtes sécher votre linge à l’intérieur en soirée, humidifiez vos rideaux si vous le pouvez, ou encore suspendez une serviette humide à la fenêtre.

9) Privilégiez le coton

Le coton est un tissu respirant, il ne colle pas à la peau comme peuvent le faire le polyester, le satin ou encore la soie. Pour les pyjamas : préférez une tenue ample, qui favorise le passage de l’air entre votre peau et le tissu et contribue ainsi au rafraîchissement.

10) Évitez les sources de chaleur

Four, plaques de cuisson, lampes, ordinateurs ou télévisions sont autant d’appareils pouvant produire de la chaleur. Réduisez au maximum leur utilisation et débranchez les appareils dont vous ne vous servez pas : la plupart des chargeurs produisent de la chaleur. En plus de réduire la température, vous faîtes un geste pour l’environnement en réduisant votre consommation d’électricité !

11) Utilisez une « frigote »

A l’inverse de la bouillote, la « frigote » vous permet d’avoir une source de frais pendant un temps donné. Pour cela plusieurs solutions : les poches de gel vendues en pharmacie pour soulager les douleurs (soit par le chaud soit par le froid)  peuvent servir pour diffuser de la fraîcheur un certain temps (suivre les indications fournies).

Sinon optez pour une serviette sèche remisée au congélateur dans un sac plastique, ou encore certaines « bouillotes » à bases de graines ou de céréales, peuvent être mises au congélateur dans un sac plastique également.

Ventilateurs, rafraîchisseurs, climatisation

Si toutes ces astuces n’ont pas fonctionné, il vous reste selon votre budget, l’option des ventilateurs, rafraîchisseurs ou climatiseurs. Veillez toutefois à ce que le flux d’air ne vous arrive pas directement dessus lorsque vous dormez, au risque d’attraper froid.

  • Le ventilateur : celui-ci ne fait que brasser de l’air, il ne contribuera pas à diminuer la chaleur. Mais il peut permettre de rendre la chaleur plus supportable. C’est la solution la moins onéreuse. Une astuce consiste à disposer une bouteille d’eau glacée ou un pain de glace devant le ventilateur, permettant de diffuser de l’air légèrement plus frais.
  • Un rafraîchisseur : intermédiaire entre le ventilateur et le climatiseur, il permet de rafraîchir l’air. L’air passe à travers un filtre humide, l’air est humidifié, puis évaporé, ce qui provoque un refroidissement de l’air.
  • Le climatiseur : la solution la plus onéreuse (à l’achat et en énergie de fonctionnement), il permet de diminuer de façon importante la température d’une pièce. Il s’agit d’un investissement sur le long terme, plus adapté aux régions où la chaleur peut être plus régulière. Inutile donc d’investir dans une climatisation, si l’épisode de chaud ne dure que quelques jours par an.
Retour
Nous contacter
Nous suivre