1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. Comprendre les rhumatismes : comprendre pour agir

Comprendre les rhumatismes : comprendre pour agir

Comprendre les rhumatismes : comprendre pour agir

Qui n’a pas déjà entendu dans son entourage une personne se plaindre de rhumatismes ? Mais concrètement, de quoi s’agit-il ? À partir de quel âge pouvons-nous en être atteints ? Quels sont les symptômes ? Comment l’éviter

Commençons par définir l’arthrite

L’arthrite correspond à une maladie inflammatoire chronique ou aigüe touchant une ou plusieurs articulations. Pour rappel, une inflammation se caractérise par quatre signes principaux : rougeur, chaleur, gonflement et douleur.
Lorsqu’une seule articulation est atteinte, on parle de monoarthrite tandis que la polyarthrite est mentionnée lorsque plusieurs articulations sont touchées.

Quelle est la différence avec l’arthrose ?

L’arthrose et l’arthrite sont deux pathologies appartenant à la famille des rhumatismes, il est donc normal de les confondre. L’arthrite est une inflammation des articulations, alors que l’arthrose est une maladie dite « mécanique ». Le terme « mécanique » signifie que le cartilage s’abîme de plus en plus jusqu’à disparaître et laisser les os à vif. L’arthrose est une maladie le plus souvent due à l’usure des articulations au fur et à mesure des années. Des facteurs aggravants tels que des traumatismes liés au sport, des anomalies anatomiques ou une surcharge pondérale accentuent cette maladie.

Mais alors d’où vient l’arthrite ?

L’arthrose est due à une usure naturelle des articulations tandis que l’arthrite peut provenir de deux causes différentes:

  • Infectieuse : l’arthrite sera provoquée par des bactéries (comme les staphylocoques ou les streptocoques), des virus, des champignons ou suite à la piqûre d’un parasite (exemple : la maladie de Lyme transmise par la piqûre d’une tique)
  • Immunitaire : il s’agit d’un dérèglement du système immunitaire, le corps produit des auto-anticorps dirigés contre la membrane synoviale. La forme la plus connue est la polyarthrite rhumatoïde qui touche environ 200 000 personnes en France1 , particulièrement les femmes entre 40 et 60 ans.

Qui peut être atteint par l’arthrite ou l’arthrose ?

Ces maladies peuvent se déclencher à tout âge même si elles restent plus fréquentes chez les personnes âgées (particulièrement pour l’arthrose). L’arthrose cervicale peut aussi se déclencher à partir de 18 ans. Il existe également une forme d’arthrite rare nommée « arthrite juvénile » touchant les enfants de moins de 16 ans.

Qu’est-ce que l’on ressent lorsque l’on est atteint d’arthrite ou d’arthrose ?

Lorsque l’on est atteint de rhumatismes, plusieurs symptômes peuvent apparaître au niveau des articulations et à proximité :

  • Douleurs d’intensité variable
  • Sensation de raideur après une période d’inactivité
  • Difficulté à réaliser des tâches qui requièrent l’utilisation de l’articulation douloureuse
  • Accentuation de la douleur lors d’une sollicitation de l’articulation
  • Pour le cas des polyarthrites rhumatoïdes, des signes d’inflammation d’intensité variable au niveau des articulations (gonflement, chaleur, rougeur)

Qui consulter en cas de symptômes ?

En cas de douleur, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant qui saura vous accompagner pour vos soins et vous orienter si besoin vers un spécialiste : un rhumatologue et/ou un kinésithérapeute. Le rhumatologue est un spécialiste des maladies des os, des articulations, des muscles et des tendons. Le kinésithérapeute peut être consulté pour lutter contre l’enraidissement, les déformations articulaires et la « fonte » des muscles.
Différents traitements peuvent donc être proposés par votre médecin : traitements médicamenteux pour soulager la douleur, activité physique adaptée, orthèses2 , cures thermales et dans les cas les plus importants, une intervention chirurgicale pour poser une prothèse articulaire.

Comment prévenir l’arthrose et l’arthrite?

Plusieurs conseils à appliquer dans la vie quotidienne permettent de limiter la survenue de ces rhumatismes ou de réduire leurs effets :

  • Pratiquez une activité sportive régulière : pour éviter l’enraidissement de vos articulations (par exemple de la randonnée ou de la natation). Le renforcement musculaire permet également de mieux tonifier ses articulations. Évitez cependant les exercices dits « traumatisants » pour l’articulation et limiter les impacts (course à pied fréquente sur des surfaces dures, musculation avec des poids lourds, etc.).
  • Buvez de l’eau : le cartilage des articulations est composé à 75% d’eau, s’hydrater régulièrement reste donc primordial. Il est recommandé de boire 1.5L d’eau par jour. Si vous éprouvez des difficultés à boire de l’eau, n’hésitez pas à agrémenter votre eau avec un agrume (un citron pressé par exemple).
  • Maintenez la ligne : les personnes en surpoids présentent davantage de risque de développer une maladie articulaire notamment sur les hanches et les genoux. Le surpoids exerce une pression supplémentaire sur les articulations et augmente le risque d’usure des articulations. Un surpoids de 5 kg par exemple, augmenterait le risque de survenue d’arthrose de 40 % !
  • Soignez-vous bien : soyez vigilant sur la prise en charge thérapeutique à réaliser après tout accident articulaire (fracture, entorse, luxation…). Une articulation mal soignée représente une articulation fragilisée.
  • Refroidissez vos articulations : si, après un effort, l’une de vos articulations enfle ou si vous ressentez une douleur, appliquez un sac de glace couvert d’un tissu sec pendant 15 à 20 minutes.

Le thermalisme, ça donne quoi ?

Le thermalisme représente l’ensemble des soins et des activités praticables dans un établissement thermal. Les eaux thermales, fortement minéralisées et présentant des propriétés thérapeutiques, sont fréquemment prescrites pour lutter contre les douleurs liées aux rhumatismes. L’eau est utilisée sous forme de bains, de douches ou de cataplasmes3 . Les cures d’eaux thermales permettent ainsi de soulager les douleurs et d’améliorer la souplesse des tissus durant 6 à 9 mois. Ces cures sont prescrites par un médecin traitant ou un rhumatologue et leurs frais (médicaux, transport, hébergement) peuvent être pris en charge par l’Assurance Maladie sous certaines conditions. Leurs bienfaits sur le bien-être des patients sont de plus en plus démontrés via des études scientifiques.

 

1Source : Ameli.fr, avril 2017

2Orthèse : Appareil orthopédique permettant de protéger, d’immobiliser ou de soutenir une partie du corps

3Bouillie médicinale que l’on applique, entre deux linges, sur une partie du corps.

Retour
Nous contacter
Nous suivre