1. Prévention - Mutuelle Intériale
  2. Tous les Articles
  3. L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Les Accidents Vasculaires Cérébraux AVC sont dûs à un arrêt brutal de la circulation sanguine dans le cerveau : une artère bouchée ou une hémorragie empêche le sang d’arriver jusqu’au cerveau. La gravité de l’AVC dépend de sa localisation et de l’étendue des zones touchées.

Chaque année environ en France, les AVC représentent :
– 155 000 personnes touchées soit 1 personne toutes les 4 mn
– ¼ des personnes touchées sont en activité puisqu’elles ont moins de 65 ans
– ¾ des victimes vont garder des séquelles
– 1ère cause d’handicap non lié à un traumatisme
– 40 000 décès  soit la 3ème cause de décès chez l’homme et la 1ère cause de décès chez la femme

Les causes de l’AVC

Deux types d’accidents vasculaires cérébraux peuvent survenir :

  • Artère cérébrale bouchée par un caillot de sang (infarctus cérébral, 80% des cas) :L’interruption de la circulation du sang est due à un caillot (sang coagulé) qui bouche une artère à destination du cerveau (dépôts de cholestérol sur la paroi des artères).
  • Hémorragie cérébrale (AVC hémorragique, 20% des cas) : Une artère dans le cerveau se rompt, fragilisée par l’âge, le tabac, le diabète ou l’hypertension artérielle…

AVC, Les 5 signes d’alertes majeurs à reconnaître

  • une faiblesse ou une paralysie brutale d’une partie (bras ou jambe) ou de la moitié du corps ;
  • une déformation de la bouche ou des difficultés à parler ;
  • une perte de la vision ou une vision double ;
  • des troubles de l’équilibre, de la coordination ou de la marche;
  • des maux de tête sévères et soudains.

L’AVC est une urgence vitale qui doit être traitée le plus rapidement possible. Pour que les lésions ne soient pas irréversibles, les médecins ont moins de 5 heures pour intervenir suivant l’apparition des premiers symptômes.

Passé ce délai, il y a très peu de chance de « réparer » les dommages causés (paralysie, troubles de la mémoire, de la pensée, de l’apprentissage, des émotions, rétrécissement du champ visuel périphérique…).

Le risque de récidive estimé à 5 ans se situe entre 30 et 50%. Toute apparition même furtive des signes d’alerte peut être annonciateur d’un AVC  et réclame un bilan de santé.

avc_infographie

Réagissez VITE

Agir Vite pour le Cerveau pour réduire la gravité des conséquences

V isage paralysé et / ou

I  mpossibilité de bouger un membre et / ou

T roubles de la parole

E vitez le pire en composant le 15 (SAMU) ou le 112

Sources : Fédération Française de cardiologie

Dans l’attente des secours et de la prise en charge médicale :

  • il faut allonger le malade avec, si possible, un oreiller sous la tête et noter l’heure de survenue des premiers signes de l’AVC, regrouper si possible les ordonnances et les derniers examens de sang réalisés ;
  • il ne faut pas faire boire, ni manger la personne, il ne faut pas lui donner un médicament oral ou en injection même s’il s’agit d’un traitement habituel.

Source : Ameli.fr

Comment prévenir le risque d’AVC ?

  • Surveillez sa tension
  • Abaisser le taux de mauvais cholestérol en adoptant une alimentation équilibrée et en ayant une activité physique régulière (renvoi vers le livret activité physique)
  • Arrêtez le tabac
  • Stabilisez son diabète

Pour éviter les risques de récidives, il faut :

  • Suivre son traitement médicamenteux à heure fixe (prise de plusieurs médicaments contre la formation des caillots sanguins, contre l’hypertension artérielle et contre le cholestérol).
  • Modifier son mode de vie pour diminuer les facteurs de risque (tension et poids).

 

Intériale met en place des services et des garanties pour vous permettre de réduire les risques sur lesquels vous pouvez agir :

 Selon votre niveau de couverture, Intériale rembourse :

  • un bilan nutrition jusqu’à 70 € par an et vous bénéficierez des tarifs négociés auprès des 350 diététiciennes partenaires
  • les substituts nicotiniques prescrits et inscrits sur la liste de l’Assurance Maladie (50€ ou 100€ par an)

Pour améliorer votre connaissance des règles hygiéno-diététiques :

  • Vous avez accès au programme en ligne Nutriclair
  • Et si vous êtes prêts à arrêter de fumer, multipliez vos chances de sevrage en vous inscrivant au programme en ligne Défi No’Smoking

Rendez-vous dans votre Espace Adhérent sous la rubrique Ma santé/Mes applications prévention.

Etre victime d’un AVC peut transformer profondément votre vie, modifier votre caractère et entraîner un handicap.

En cas d’accident vasculaire cérébral invalidant, vous bénéficiez en inclusion de votre contrat santé :

  • D’une assistance psychologique jusqu’à 5 entretiens téléphoniques (+ 3 entretiens en face à face si nécessaire)
  • Et d’un service d’accompagnement social.

Pour toutes informations complémentaires, reportez-vous à vos garanties ou

 Renseignez-vous auprès de votre conseiller Intériale

Retour
Nous contacter
Nous suivre