Les causes de la perte d'autonomie

 

 

 

Repérer la fragilité pour prévenir la dépendanceRepérer la fragilité pour prévenir la dépendance

Les travaux de ces dernières années ont surtout démontré que le dépistage de la fragilité et l’organisation de mesures préventives permettaient de ralentir la perte d’autonomie. Le repérage des personnes âgées fragiles est primordial dans la prévention de la dépendance.

 

À partir de 65 ans, 40% de personnes présentent des signes de fragilité qui peuvent entraîner la dépendance. Pour autant, ces fragilités sont réversibles.

 

Il existe des solutions pour améliorer ou maintenir ses capacités et sa qualité de vie. La première étape consiste à évaluer soi-même son degré de fragilité.

 

Pour ce faire, il y a quelques questions à se poser :

Avez-vous perdu du poids involontairement ?

Vous sentez-vous plus fatigué (e) ?

Avez-vous plus de difficultés pour vous déplacer ?

Avez-vous remarqué des problèmes de mémoire ?

Marchez-vous moins vite ?

 

La seconde étape intervient si vous avez répondu « OUI » à au moins une des questions.
Elle consiste à vous rapprocher de votre médecin traitant qui peut vous prescrire un bilan de santé et vous orienter vers la structure locale qui le réalise :

Un bilan de santé complet : mémoire, alimentation, activité physique, équilibre, vue, audition… pour identifier les facteurs favorisant les fragilités éventuelles
 
Des recommandations personnalisées vous sont proposées à l’issue de ce bilan pour entretenir vos capacités d’autonomie.
 
Un suivi adapté est mis en place en lien avec votre médecin traitant.

 

 

 

Les causes de la fragilité Article précédent
Le principe de la fragilité Article suivant

Devis et adhésion 100% en ligne

  • 1
  • Devis en ligne

    Gratuit, immédiat et sans engagement

  • 2
  • Adhésion en ligne

    Simple et rapide !

offre-prevoyance
à partir
de
6,45
/mois
(1)

“Mon salaire est maintenu à 100% en cas d’incapacité de travail, je suis serein”

 

(1) Cotisation mensuelle TTC 2018 (pour un policier national de moins de 31 ans et percevant un TIB + ISSP mensuel de 1843,59€) due au titre de la garantie maintien de salaire en cas d'ITT. Adhésion obligatoire aux garanties frais de santé, décès-PTIA, au renfort décès et à la dépendance.