Surmonter un événement traumatisant

 

 

 

Chute : prévenir les récidivesChute : prévenir les récidives

Une personne âgée de plus de 65 ans sur 3 et la moitié des plus de 80 ans vivant à domicile font au moins une chute par an. Ce sont souvent les plus valides qui ont le plus d’accidents, car ils sont moins prudents.

Après 65 ans, une chute peut être mal vécue et s’accompagner de complications. Elle peut aboutir à un état de fragilité ou de dépendance.

Quels sont les facteurs à l’origine des chutes ?

Les troubles de la marche et de l’équilibre : l’équilibre diminue avec l’âge et la force musculaire se réduit. L’arthrose, les rhumatismes et les problèmes de dos rendent la marche et les gestes plus difficiles.
Les troubles de la perception : les défauts de vision, la cataracte, le glaucome, la DMLA,… empêchent de voir les obstacles. Les problèmes d’audition diminuent l’attention et favorisent les situations à risque.
L’aménagement du logement : tapis non fixé au sol ou sol glissant, mauvais éclairage dans les escaliers ou le couloir, baignoire ou bac de douche dérapant et hauteur inadaptée du mobilier sont responsables de nombreux accidents domestiques.
Les malaises : Certaines pathologies comme le diabète, les troubles cardiaques, l’anémie et l’oubli ou une consommation trop forte de médicaments augmentent le risque de faire un malaise.
Une mauvaise alimentation ou la dénutrition : il est nécessaire de conserver une alimentation équilibrée pour limiter les carences, la fonte musculaire et les risques d’ostéoporose.

Comment prévenir les récidives ?

Réalisez un bilan de vos capacités motrices et d’équilibre. Renseignez-vous auprès de votre médecin.
Adaptez votre lieu de vie pour vous déplacer en toute sécurité.
Renseignez-vous sur les aides techniques pour compenser la perte de vos aptitudes.
Conservez une activité physique pour entretenir votre capacité musculaire.
Veillez à converser les apports en protéines, calcium et vitamine D pour renforcer vos muscles et vos os.
Repérez les causes potentielles d’un malaise.
Apprenez à vous relever en cas de chute.
Faites-vous aider pas un psychologue si vous avez peur de chuter à nouveau (syndrome post-chute).


Certains Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) organisent des ateliers Equilibre pour le seniors.
Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Qu’est-ce que le syndrome post chute ?

Après une première chute, certaines personnes ont peur de tomber à nouveau. Elles ont tendance à réduire leurs activités et leurs sorties. Elles ont peur de se lever, de bouger. Réaliser les actes du quotidien devient compliqué. Leur vie sociale est impactée. La perte d’autonomie s’installe progressivement.

2 tests pour mesurer l’équilibre

1. Etes-vous capable de tenir en équilibre sur une jambe pendant au moins 5 secondes ?
Si ce n’est pas le cas, le risque de chute est présent.

2. Etes-vous capable de continuer à parler tout en marchant ?

Les personnes atteintes de fragilité s’arrêtent de marcher quand elles parlent.

 

 

Après la perte d'un proche Article précédent
Après une hospitalisation Article suivant

Devis et adhésion 100% en ligne

  • 1
  • Devis en ligne

    Gratuit, immédiat et sans engagement

  • 2
  • Adhésion en ligne

    Simple et rapide !

offre-prevoyance
à partir
de
6,45
/mois
(1)

“Mon salaire est maintenu à 100% en cas d’incapacité de travail, je suis serein”