Mon proche et moi

 

 

 

Les relations avec l'entourage

Le maintien à domicile d’une personne en perte d’autonomie mobilise plusieurs intervenants. En général, un membre de l’entourage assume le rôle d’aidant principal et consacre plus de temps que les autres à l’accompagnement du proche. Ce rôle le conduit à avoir des obligations envers la famille, les voisins, les amis et les professionnels, directement ou indirectement impliqués dans l’accompagnement. Informer, maintenir le contact et le lien social avec tous font partie du rôle d’aidant

Des proches impliqués

Autour d’un proche dépendant, les relations familiales et amicales peuvent évoluer. Souvent, l’entourage est soulagé de voir une personne assumer la plus grande partie de l’aide. Cependant tous les proches souhaitent s’impliquer dans le bien-être de l’aidé et être tenus informés. Ils demandent souvent des comptes à l’aidant principal qui doit alors se justifier auprès d’eux. 

Des tensions familiales

Dans certaines situations, l’aidant principal peut éprouver du ressentiment envers ceux qui font peu de choses mais s’autorisent des critiques. Cela empire en cas de conflits préexistants.

Les questions financières, notamment, peuvent être une source importante de tension. Certains événements majeurs (hospitalisation de longue durée, aménagement de la maison, entrée en maison de retraite) entrainent des bouleversements affectifs et financiers et génèrent aussi beaucoup de stress.

Comment obtenir le soutien de l’entourage familial ?

Si vous faites partie de la famille :
Vous connaissez tous les intervenants et vous avez conscience des enjeux relationnels.

Veillez à ce que tous acceptent votre rôle, sollicitez chacun selon ses compétences et cherchez à désamorcer les conflits
Lors de discussions familiales, restez concentré sur ce qui vous rassemble : le bien être de votre proche
Renforcez la cohésion familiale, en sollicitant des avis et des conseils lorsqu’une décision concernant votre aidé est à prendre.
 

Si vous ne faites pas partie de la famille :
Votre place à l’extérieur de la famille vous donne une certaine distance. Certains enjeux familiaux peuvent vous échapper.

Soyez clair avec la personne que vous aidez sur ce qu’il peut attendre ou non de vous. Précisez aussi à la famille les engagements et les limites de votre aide. Il sera ainsi plus facile de la solliciter dans les cas qui relèvent de sa responsabilité.
Si les relations familiales sont tendues, déterminez à quel point vous voulez vous impliquer. Protégez la personne fragilisée, mais ne vous mettez pas à sa place.
Si les relations sont bonnes, nouez des liens privilégiés avec les personnes dont vous pouvez attendre un soutien concret ou moral.

La situation vous échappe ?

En cas de conflit, n’hésitez pas à faire appel à un tiers. L’intervention du médecin traitant de votre proche, d’une assistante sociale, d’une association ou d’une institution peut aider à modérer les tensions et à prendre les bonnes décisions. Ils apparaissent plus neutres que vous-même et leur parole est souvent mieux perçue par les familles.

 

Source : Association Belle Planète - www.lacompagniedesaidants.org

 

 

 

Les relations avec les professionnels Article précédent
Les relations entre aidant et aidé Article suivant

Devis et adhésion 100% en ligne

  • 1
  • Devis en ligne

    Gratuit, immédiat et sans engagement

  • 2
  • Adhésion en ligne

    Simple et rapide !