Les clés du bien vieillir

 

 

 

Anticiper la perte d'autonomie - Entrainer son cerveauEntrainer son cerveau

Comme tous les autres organes, le cerveau vieillit. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves selon les individus. Il est important de les anticiper pour retarder le vieillissement intellectuel et limiter les risques de maladies neuro-dégénératives.

Le vieillissement cérébral débute vers l’âge de 20 ans, mais les altérations ne se manifestent réellement qu’après 65 ans. A cet âge, la densité des synapses diminue et les communications entre les neurones ralentissent. La stimulation des fonctions intellectuelles permet de consolider les connexions existantes et d’en créer de nouvelles.

Quelles sont les conséquences du vieillissement cérébral ?

Diminution de la mémoire : La mémoire la plus touchée concerne les faits récents. Acquérir des connaissances et stocker de nouvelles informations est alors plus compliqué.
Ralentissement des fonctions « exécutives » : Le raisonnement, la logique et l’organisation permettent de résoudre les problèmes du quotidien. Prendre des décisions semble plus difficile.
Attention réduite : Avec l’âge, il devient plus complexe de faire le tri entre l’ensemble des informations que nous recevons. Il est plus difficile de reconnaître les informations importantes et celles qui ne le sont pas.

 

Le saviez-vous ?
La disparition des neurones n’est pas liée au vieillissement mais plutôt à une maladie neuro-dégénérative comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Ces maladies peuvent survenir avant 65 ans.

 

 

Comment ralentir le déclin cérébral ?

Tout au long de sa vie, il est nécessaire de stimuler son cerveau. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre !

Vous pouvez :

Lire : la lecture favorise l’imagination ;
Jouer seul… : les sudokus, les mots croisés, les jeux d’énigmes ou jeux des 7 erreurs, renforcent la logique et la mémoire. Certains jeux électroniques spécialement conçus pour entretenir le cerveau sont également recommandés ;
… ou à plusieurs : les jeux de société - bridge, scrabble, jeu d’échecs – confortent les capacités intellectuelles et maintiennent le lien social ;
Echanger : les discussions et les sorties entre amis permettent de faire des rencontres et de confronter ses idées ;
Créer : Inventer des histoires pour ses petits-enfants, jouer d’un instrument, composer des chansons, peindre et/ou dessiner ont un effet bénéfique sur le cerveau et renforcent l’estime de soi.

 

Et aussi

Faire des exercices en lien avec la vie quotidienne: se remémorer sa liste de courses, un emploi du temps ou les dates d’anniversaire de ses proches…
Dormir suffisamment : Le manque de sommeil a des conséquences négatives sur la concentration et la mémoire.


Si vous pensez que vos capacités intellectuelles sont altérées, parlez-en à votre médecin traitant et faites un bilan. Vous pouvez également prendre rendez-vous pour une consultation mémoire dans un centre hospitalier.

 

 

Pratiquer une activité physique adaptée Article précédent
Bien dormir Article suivant

Devis et adhésion 100% en ligne

  • 1
  • Devis en ligne

    Gratuit, immédiat et sans engagement

  • 2
  • Adhésion en ligne

    Simple et rapide !

offre-prevoyance
à partir
de
6,45
/mois
(1)

“Mon salaire est maintenu à 100% en cas d’incapacité de travail, je suis serein”