Bien vieillir avec une maladie chronique

 

 

 

Déficience auditive

30% des personnes de 65 ans et 50% des personnes de 75 ans ont perdu une partie de l’audition.
Avec l’âge, la perte d’audition s’accentue : c’est la presbyacousie. Ce processus naturel est accéléré par les bruits intenses et prolongés qui agressent les oreilles et par certains médicaments.

Comment fonctionnent nos oreilles ?

L’oreille comprend 3 parties :

L’oreille externe : c’est une structure de protection et de résonance qui capte les ondes sonores et les transmet jusqu’au tympan
L’oreille moyenne : elle protège l’oreille interne et lui transmet les ondes sonores sous forme de vibrations
L’oreille interne : elle joue un rôle dans l’équilibre et dans l’audition (elle transforme les vibrations et les transmet au cerveau par le nerf auditif).

 

Il existe trois pertes auditives :

La surdité de perception : Les sons sont bloqués par un obstacle (bouchons…) dans l’oreille externe ou l’oreille moyenne. Ce type de perte d’audition peut souvent être soigné.
La surdité de transmission : L’oreille interne ou le nerf auditif sont atteints et ils ne peuvent plus transformer ou transmettre les sons jusqu’au cerveau. Ce type de perte d’audition ne peut généralement pas être soigné.
La surdité mixte : Elle combine une surdité de perception et une surdité de transmission.

Qu’est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie est la perte d’audition liée à l’âge : peu à peu les sons aigus sont de moins en moins bien entendus. Chez certaines personnes, elle peut aller jusqu’à une surdité presque totale. Elle est irréversible et elle atteint généralement les deux oreilles. La presbyacousie est naturelle mais elle peut être amplifiée par certains facteurs de risque :

L’hérédité
L’exposition répétée à des bruits intenses
Un passé d’otites à répétition
Certaines maladies telles que le diabète, l’hypertension ou l’athérosclérose …
Des médicaments nocifs pour les oreilles (certains antibiotiques et diurétiques ou, lors d’usage prolongé et/ou à haute dose la quinine et certains antidépresseurs).

Quand faire vérifier votre audition ?

Consultez votre médecin si :

Vous demandez souvent à vos interlocuteurs de répéter ce qu’ils viennent de dire surtout lorsque vous êtes au téléphone
Vous vous sentez mal à l’aise en société et craignez de mal comprendre une conversation
Vous tournez la tête pour écouter de la « bonne » oreille
Vous ressentez des acouphènes (bruits désagréables tels que des sifflements, des bourdonnements… entendus « dans l’oreille » ou « dans la tête » alors qu’il n’y a pas de bruit)
Votre entourage vous dit souvent que vous parlez fort
Vous augmentez le son de la télévision ou de la radio

Que faire lorsque l’un de vos proches perd l’audition ?

Veillez à ce que votre interlocuteur vous voit bien : parlez-lui en lui faisant face, ne couvrez pas votre visage et ne restez pas dans l’ombre
Ne parlez pas la bouche pleine et articulez
Parlez fort et clairement
Essayez de diminuer les bruits ambiants (baissez le son de la télévision, de la radio, de la musique…)

Quels sont les professionnels de santé qui peuvent vous aider ?

Votre médecin traitant : Consultez-le en cas de problème d’audition. Il réalisera un examen des oreilles et, si besoin, un premier dépistage auditif. Il peut traiter certaines surdités de perception sinon il vous orientera vers un médecin ORL
L’ ORL (oto-rhino-laryngologiste) : Spécialiste des troubles de l’oreille, du nez, des sinus, de la gorge et du cou, il traite les pertes d’audition et peut soigner les surdités de perception. Il réalise aussi des examens de perte auditive.
L’audioprothésiste : C’est un professionnel de santé spécialiste de la correction auditive. Il vous aide à choisir votre appareil auditif et contrôle son bon fonctionnement. Il vous aide aussi à vous habituer et à utiliser correctement votre appareil.
L’orthophoniste : Il aide à traiter les troubles de la parole et de la compréhension liés à la perte d’audition. Il intervient parallèlement à l’audioprothésiste pour rétablir la communication et prévenir les risques d’isolement social.

Quels sont les bonnes habitudes à prendre ?

En prenant de bonnes habitudes pour protéger vos oreilles, vous prévenez les risques de perte d’audition :

Diminuez le niveau sonore : Si possible, évitez de vous exposer à des niveaux sonores trop élevés. Ne mettez pas le son de votre télévision, de la radio ou de la musique trop fort et éloignez les enceintes de vos oreilles.
Faites des pauses sonores : Accordez-vous des moments de calme. Si vous êtes dans une atmosphère très bruyante, sortez 30 minutes toutes les 2 heures. Evitez les casques audio ou les écouteurs et limitez quoi su’il soit leur utilisation à 45 minutes d’affilée maximum et ne dépasser jamais 50% de la puissance maximale de l’appareil.
Entretenez vos oreilles : nettoyez vos oreilles avec de l’eau et du savon et évitez d’utiliser un coton tige.

 

Déficience visuelle Article précédent
Hypertension Article suivant

Devis et adhésion 100% en ligne

  • 1
  • Devis en ligne

    Gratuit, immédiat et sans engagement

  • 2
  • Adhésion en ligne

    Simple et rapide !

offre-prevoyance
à partir
de
6,45
/mois
(1)

“Mon salaire est maintenu à 100% en cas d’incapacité de travail, je suis serein”