continuum lab
police justice
sécurité

Soirée-débat Continuum Lab autour du reportage « 13 novembre : l’audience est ouverte »

24/05/2022 - 3 minutes de lecture
Le Think Tank Continuum Lab organisait le 19 mai dernier, en partenariat avec le comité sécurité intérieure des Jeunes IHEDN, à l’École Militaire, la projection du documentaire du journaliste Vincent Nouzille, « 13 novembre l’audience est ouverte ».

Le Think Tank Continuum Lab organisait le 19 mai dernier, en partenariat avec le comité sécurité intérieure des Jeunes IHEDN, à l’École Militaire, la projection du documentaire du journaliste Vincent Nouzille, « 13 novembre l’audience est ouverte ». La projection a été suivie d’une soirée débat « regards croisés sur les attentats » animé par le réalisateur et réunissant Sonia Fibleuil, porte-parole de la Police nationale, Carole Demiani, psychologue spécialisée dans le suivi des victimes d’attentats et Arthur Dénouveaux, président de l’association de victimes Life For Paris : 13 Novembre 2015.

 

Procès V13 : la capacité hors-norme d’une justice « normale » à juger l’anormal
Il s’agit du 1er évènement concernant des questions de justice, organisé par le Continuum Lab, Think tank créé il y a tout juste un an par Intériale et six autres membres fondateurs : ENSDP, AHFPN, Femmes de l’Intérieur, AMICHEMI, ACPNSI, AACRMI. Cette projection a réuni une centaine d’acteurs, policiers, magistrats, psychologues, représentants associatifs, autour de trois grands témoins qui, à quelques jours du verdict du procès V13, ont commenté ce documentaire expliquant, du secret de l’enquête aux coulisses du Palais de justice, les attentes des victimes et les enjeux de la justice face à la barbarie terroriste.

 

Comment face à la barbarie les fondamentaux de la démocratie résistent
Le reportage met bout à bout différentes réalités individuelles qui forment, additionnées, une vérité judicaire collective. Véritable travail de mémoire et d’écoute pour les nouvelles génération, le documentaire démontre parfaitement l’existence du continuum de sécurité et de justice avec sa capacité à se déployer pendant et après ces attentats aux répercussions hors norme, avec l’illustration des expertises des acteurs de la police scientifique et technique, des acteurs de la police judiciaire, des unités d’élite de la police nationale, des sapeurs-pompiers, des psychologues, des équipes de magistrats et de greffiers attachés au Procureur de la République du Tribunal judicaire….

 

Merci à :

  • Sonia Fibleuil, porte-parole de la police nationale,
  • Carole Demiani, Psychologue clinicienne spécialisée dans le suivi des victimes d’attentats,
  • Arthur Dénouveaux, président de l’association de victimes du Bataclan Life for Paris.

 

Tous les trois ont partagé des propos poignants permettant de prendre conscience de la capacité de résilience de notre société quand elle est soudée et unie face à l’adversité et forte dans le maintien de ses valeurs face à la barbarie. Le documentaire a été l’occasion d’entendre de grands acteurs de ce procès, et de son instruction, qui étaient en poste à l’époque, comme :

 

  • Le procureur de la République antiterroriste : Jean-François Ricard
  • La procureure générale près la Cour d’Appel de Paris, Catherine Champrenault
  • Le Procureur de la République du Tribunal judiciaire de Paris, François Mollins.