Loïc Lehoux Sapeur-Sauveteur

Rencontre avec Loïc Lehoux, adjudant-chef sapeur-sauveteur de l'Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC 1) à Nogent-le-Rotrou (28)

Intériale a rencontré Loïc Lehoux, adjudant-chef sapeur-sauveteur de l'Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC 1) à Nogent-le-Rotrou (28) et… adhérent Intériale.

 

Intériale :

Pouvez-vous nous en dire davantage sur votre profession de sapeur-sauveteur ?

Loïc Lehoux :

Oui. Je fais partie des 1 460 sapeurs-sauveteurs de France, issus des Formations Militaires de la Sécurité Civile. Je suis militaire, engagé dans l'armée de terre depuis plus de 24 ans aujourd'hui.

 

Intériale :

Quelles ont été vos grandes missions ?

Loïc Lehoux :

Être sapeur-sauveteur, c'est d'abord être militaire, au service du ministère de l'Intérieur au titre de renfort national pour les situations de risques majeurs. Notre rôle est d'assurer la protection des populations et des biens, en temps de paix, de crise et de guerre. Pour cela, nous avons un entraînement militaire afin d'être opérationnels lors de conflits armés. Au Liban, par exemple, on a rapatrié les populations en danger dans le cadre du conflit local.

 

Intériale :

Vous intervenez en France et dans le monde entier ?

Loïc Lehoux :

Oui, je ne vous cache pas que nous sommes fortement sollicités : incendie, séisme, inondation, cyclone, tsunami, pollution chimique… les risques sont nombreux. Nous étions présents en Haïti, aux côtés des populations sinistrées, en Thaïlande, après le tsunami. Ces missions sont particulièrement éprouvantes, tant physiquement que psychologiquement. En France, nous intervenons notamment dans le Sud pour lutter contre les feux de forêt.

 

Intériale :

À vous écouter, on comprend que c'est un métier de passionné ?

Loïc Lehoux :

Assurément ! En remerciement, rien ne vaut le sourire d'un enfant. Ils réussissent à gommer nos craintes. Aujourd'hui, je transmets ma passion, aux jeunes en les informant sur les démarches à effectuer afin d'intégrer notre Unité. Je suis responsable de la cellule information carrières et recrutement de l'UIISC 1.

 

Intériale :

Et la vie de famille dans tout ça ?

Loïc Lehoux :

Effectivement, parlons-en. Je suis marié et papa de quatre enfants. Et j'en profite pour remercier mon épouse pour sa patience et sa disponibilité lorsque je partais à 2h du matin pour une mission dont je revenais… vingt-cinq jours plus tard !

Directrice Ressources Humaines sensible au handicap Article Précédent Le Grimp : les sapeurs pompiers de l'extrême Article Suivant